Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

 

Agenda juillet-août 2008

 

Festivals

Affiche festival Grignan2008 Festival de la correspondance - Grignan
du mercredi 2 au dimanche
6 juillet 2008

La 13e édition du Festival de la correspondance de Grignan aura lieu du mercredi 2 au dimanche 6 juillet. Pour cette nouvelle édition, la programmation s’ébauche autour du thème « Les peintres ». Le Festival de la correspondance s’attachera à la personnalité des maîtres de la peinture et à la richesse des différents courants artistiques entre le 17e et 20e siècle.

Avant-programme sur le site du festival

Festival Correspondance Grignan 2008 Spectacles et rencontres avec le soutien de la Fondation La Poste :

mercredi 2 juillet
Cycle Lecture-spectacle - la nuit des lettres Collégiale
22H00
CHAISSAC ET SON DOUBLE, le coût de l’Angelus Adaptation libre de Gérald Stehr et Didier Goupil d’après Gaston Chaissac, Correspondances (Editions du Musée de l’Abbaye St Croix les Sables d’Olonne) Mise en lecture Didier Long
Avec Michel Vuillermoz, sociétaire de la Comédie Française
L’Angélus est une sonnerie de cloche qui ponctue la journée, au lever, au mitan et à l’orée du soir. Cette correspondance relate les difficultés d’un créateur prolixe dans une situation pécuniaire précaire, à partir d’une question typiquement chaissaquienne : « quel est le coût de l’Angélus ? ».
Écrire et peindre coûte que coûte en dépit de l’incompréhension rencontrée pose cette question fondamentale de la valeur des choses pour l’homme dépouillé, émancipé des préjugés, anti-conformiste. Question qui traverse toute l’œuvre de Chaissac.

jeudi 3 juillet
Rencontres littéraires - animées par Alexie Lorca
Cour du Tricastin

10H00 LA PEINTURE AMERICAINE : INSPIRATION POUR UNE ECRITURE
Rencontre avec Philippe Besson autour de ses romans

14H30 ARTEMISIA GENTILESCHI : ETRE FEMME PEINTRE AU 17e SIECLE
Catherine Weinzaepflen « Orpiment », Editions des Femmes, 2006

15H30 PROUST ET LA PEINTURE
Diane de Margerie, membre du jury Prix Sévigné et présidente du jury Prix
Fémina, présente Proust et la peinture

vendredi 4 juillet
Rencontres littéraires - animées par Alexie Lorca
Cour du Tricastin

10H00 JOSEPH ROTH - PRIX SEVIGNE
Stéphane Pesnel « Joseph Roth, lettres choisies (1911-1939) » Seuil, 2007

11H00 GUSTAVE COURBET : PORTRAIT D’APRES SA CORRESPONDANCE
Laurence des Cars, commissaire de l’exposition « Courbet » au Grand
Palais 2007-2008, « Gustave Courbet », RMN, 2007

14H30 NICOLAS DE STAEL : PEINDRE ET ECRIRE En partenariat avec la librairie « Ma main amie » Alain Madeleine-Perdrillat (de l’institut national d’histoire de l’art), « Staël », Hazan, 2003

15H30 QU’EST-CE QU’UN MAITRE EN ART ?
Rencontre avec Anne Delbée autour de Michel-Ange, l’Anguissola,
Camille Claudel

samedi 5 juillet
Rencontres littéraires - animées par Philippe Bertrand
Cour du Tricastin

10H00 LES ECRIVAINS DESSINENT
Sophie Bogaert et Nathalie Léger « Les écrivains dessinent », Buchet
Chastel / Imec, 2007

14H30 L’ART, FRONTIERE ENTRE FICTION ET REALITE ?
Jacques Biolley « Dans la rue de Balthus », Biro éditeur, 2008
Paella « Autopsie du Greco », Paella éditeur, 2008

15H30 PEINTURE ET VEINE ROMANESQUE
Pierre Assouline « Le portrait », Gallimard, 2007

dimanche 6 juillet
Rencontres littéraires - animées par Philippe Bertrand
Cour du Tricastin

10H00 L’ART DU LIVRE
Rencontre avec l’éditrice Annick Vinay, créatrice de livre-objet, Edition
l’Atelier des Grames

11H00 AUTOPORTRAITS
En partenariat avec l’association littéraire suisse « Et Si on s’écrivait »
Metin Arditi « L’imprévisible » Actes Sud, 2006 et « Dernière lettre à Théo », Actes Sud, 2005
François Debluë « Conversation avec Rembrandt », Seghers, 2006

15H30 UN PEINTRE, UN ECRIVAIN, UNE SEDUCTION INTEMPESTIVE :
Rencontre épistolaire Guy de Maupassant - Marie Bashkirtseff
Herna Hürli Collins - alias Marie Laforêt et Nadine Laïk
« Correspondances intempestives », TriArtis, 2008

Avec le soutien de la Fondation La Poste


Affiche festival Les Orientales 2008 Festival « Les Orientales » à Saint Florent le Vieil (49)
du 27 juin au 6 juillet.

Cette 10ème édition aura pour thème les « Correspondances d’Orient ».
Quatre sessions lectures (et musiques du monde) se dérouleront à l’heure du thé :

Lettres lues par Floriane Gaber et accompagnées par les musiciens du Festival En partenariat avec la Fondation La Poste

Samedi 28 juin 17h
Caves de l’abbaye

Lettres nomades I
Cartes postales « On voyage toujours à bord de soi-même. »
Derrière ces cartes postales de l’Orient et du Maghreb que l’on trouve chez nos bouquinistes, se cachent des vies et des témoignages, qui, même banals, ont le charme du souvenir.

Dimanche 29 juin 17 h
Caves de l’abbaye

Lettres nomades II
Gustave Flaubert en Egypte,
lettres à sa mère
Gustave Flaubert et Maxime Du Camp quittent Paris le 29 octobre 1849. En diligence et en train, ils gagnent Marseille et embarquent le 4 novembre à bord du « Nil », visitent l’Egypte, le Proche-Orient, la Grèce, l’Italie. Nous connaissons tous ce Voyage en Egypte et ces photos des grands sites archéologiques signées Du Camp qui donneront naissance à l’un des tous premiers livres illustrés. Simples et crues, libres et tendres, les lettres de Flaubert à sa mère soulignent une vision peu exaltée du voyage, dans laquelle les vues, mœurs et splendeurs égyptiennes sont à peine plus présentes que ses souvenirs de la société rouennaise.

Samedi 5 juillet
Caves de l’abbaye

Hommage à Julien Gracq
par Jean Rouault
15h
Sur réservation

17h
Lettres nomades III
René Daumal et la musique hindoue
« Toute musique se meut dans la durée, mesure la durée ; comme la durée, elle est succession irréversible. La musique est donc, quelle qu’elle soit, le temps concrétisé, elle est du temps audible. » L’article de René Daumal, Sur la musique hindoue, datant de 1931, fut suivi d’une réponse de Boris de Schloezer qui consacra sa chronique musicale à une défense de la musique occidentale. L’intéressé y répondra en août 1932. Sur la musique hindoue constitue une remarquable plaidoirie, poétique, subtile et passionnée en faveur de la musique hindoue, par un poète comptant parmi les premiers grands amateurs de musique indienne en France.

Dimanche 6 juillet 17h

Lettres nomades IV
Gandhi, lettres à l’ashram
« Jouis des choses de la terre en y renonçant »

Le 12 mars 1930, le Mahatma entreprend son action la plus célèbre : la marche du sel. Son objectif est de dénoncer le monopole anglais de la vente du sel. Pendant vingt-quatre jours et sur 350 kilomètres, le cortège ne cessera de grandir. Arrivé à son but, Gandhi ramasse une poignée de sel et annonce qu’il commence la désobéissance civile. Il est alors arrêté. Le Vice-Roi Lord Irving le fait libérer en janvier 1931. Ces lettres, adressées à ses disciples et rédigées pendant cette période d’enfermement carcéral, restent l’une des meilleures façons d’appréhender la pensée philosophique et politique du Mahatma, cet homme habité par l’esprit du renoncement et de la paix. Parsemées de maximes d’une exemplaire sagesse, elles sont une invitation à la réflexion.

Le programme sur le site des Orientales

Avec le soutien de la Fondation La Poste


Festival d’Aix-en-Provence
Du 27 juin au 23 juillet 2008, 60e édition
Soutien à l’Académie Européenne de Musique

Académie d’Aix en Provence Depuis 1998, le Festival d’Aix-en-Provence s’est engagé dans la formation et la promotion des jeunes talents en créant l’Académie européenne de musique. Chaque année, en juin et juillet, de jeunes chanteurs et instrumentistes sélectionnés dans le monde entier viennent parfaire leur formation à Aix-en-Provence grâce à l’encadrement de grands artistes et pédagogues.
L’atelier « Opéra en création »
En 2007, l’Académie créait un atelier de travail unique destiné aux jeunes créateurs dont les métiers gravitent autour de l’Opéra (compositeurs, écrivains, metteurs en scènes, chorégraphes, scénographes, vidéastes...), dans le but d’appréhender l’opéra contemporain et susciter la rencontre de tous les corps de métiers investis dans la production lyrique.
En 2008, cet atelier devient l’un des points forts de l’Académie et, sous la tutelle de Luca Francesconi et de Pascal Dusapin, les artistes participeront à un programme de cours, de rencontres et de colloques où interviendront des artistes de renom, metteurs en scène, scénographes, librettistes, décorateurs, interprètes lyriques...

L’Infedelta Delusa
Joseph Haydn

L’Infidélité déjouée
Burletta per musica en deux actes
Livret adapté d’un livret de Marco Coltellini
Créé le 26 juillet 1773 à Esterhaza (Hongrie)

Direction musicale Jérémie Rhorer
Mise en scène _ Richard Brunel
Scénographie _ Anouk Dell’Aiera
Costumes _ Mariane Delayre
Lumières _ David Debrinay

Vespina _ Claire Debono
Sandrina _ Ina Kringelborn
Nencio _ James Elliott
Filippo _ Yves Saelens
Nanni _ Andreas Wolf
Orchestre : Le Cercle de l’Harmonie

Cour de Maynier d’Oppède
5, 7, 9, 11, 13 et 15 Juillet 2008 à 22h

Tournée en France et à l’étranger en 2008/2009 Nouvelle production de l’Académie Européenne de Musique Coproduction Théâtre des Gémeaux - Scène Nationale de Sceaux,
Grand Théâtre de Luxembourg et Opéra de Toulon

Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National

Avec le soutien de la Fondation La Poste


Affiche Le coeur en musiques 2008 Festival Le Coeur en musiques - Ardèche
Du 20 au 29 août 2008

par Benjamin Ballifh
http://www.classiquenews.com/

En pays Ardéchois, le jeune festival Coeur en musiques a été fondé par un groupe d’amis musiciens, tous élèves au Conservatoire de Paris dont l’engagement et la complicité ont permis aujourd’hui de transmettre leur passion de la musique. Ici, les jeunes musiciens « font leur festival », soucieux de faire « écouter les maîtres et voir naître les étoiles... »

La nouvelle édition du Festival, déjà la 6ème en 2008, reste fidèle au projet initial : offrir aux jeunes instrumentistes un environnement stimulant et complet pour leur pratique et leur professionnalisation. Comme leurs aînés et aussi leurs mentors, les plus expérimentés dont les membres du Quatuor Voce, accompagnent pendant la durée du Festival, les plus jeunes. En résidence pendant 2 semaines, chaque musicien apprentis invité joue ainsi entre 5 et 8 fois, comme soliste, dans une formation chambriste, en orchestre. Il s’agit d’une expérience formatrice, conçue en tant que telle par les membres fondateurs, soucieux d’offrir ce tremplin professionnel, particulièrement opportun dans la maturation, autant technique que musicale, des instrumentistes. La transmission et la formation sont donc au coeur de la programmation. A ce titre, deux concerts d’orchestre, ouvrent et concluent le festival : orchestre de cordes tout d’abord, orchestre symphonique pour terminer. Lectures de correspondances et d’écrits de musiciens Réservations : 04 75 93 70 80 ou auprès de l’Office du Tourisme du Pays Aubenas-Vals :
04 75 89 02 03

Avec le soutien de la Fondation La Poste


Festival Bach en Combrailles, 10ème édition.
Du 9 août 2008 au 15 août 2008

Gilles Cantagrel fera référence aux correspondances épistolaires entretenues par la famille Bach au cours d’un concert-spectacle (14 août) et d’une conférence (15 août), Une page spéciale dans du livret programme du festival présentera l’art épistolaire chez Bach.

Entretien avec Gilles Cantagrel, sur le site de la Fondation (novembre 2005)

63380 Pontaumur
Auvergne
Tél : 04 73 79 91 10
Le programme sur le site du festival :
http://www.bachencombrailles.com/

Avec le soutien de la Fondation La Poste


Francofolies à La Rochelle
Du 11 au 16 Juillet 2008

C’est avec Voix du Sud que la Fondation sera présente aux Francofolies de La Rochelle. Les deux auteurs compositeurs interprètes, portés par la Fondation d’entreprise la Poste, l’association Voix du Sud et les Francofolies de La Rochelle, à découvrir sur la scène Bleue des Francofolies de La Rochelle, le 13 juillet prochain, sont Kilembé et Maalesh.
http://www.francofolies.fr/
Pour tout renseignement 05 46 50 55 77

Avec le soutien de la Fondation La Poste


Colloque

Chateau de Cerisy 2008 Femmes, Création, Politique
Direction : Brigitte CHALLANDE, Martine DELVAUX

Centre Culturel International de Cerisy-la-Salle
Colloque du Samedi 2 août (19h) au Mardi 12 août (14h) 2008

Ce colloque a pour objectif d’explorer le lien entre la création des femmes et le politique. On le sait : la création a été, depuis les premiers balbutiements du féminisme, un moyen d’en exprimer les enjeux, et d’en explorer les effets possibles. Depuis la seconde moitié du XXème siècle, certaines femmes ont incarné ce rapport tout comme certains événements politiques et culturels importants ont eu un impact sur la façon dont il a été ou non rendu visible.

L’on posera donc les questions suivantes :
-  comment s’articulent les rapports entre les femmes-créatrices et le politique ? De quelle façon la création des femmes est-elle un lieu du politique, un enjeu politique, ou encore un ailleurs par rapport au politique ?
-  quelles sont les formes et les contenus que la création au féminin explore comme lieux possibles du politique ?
-  la création artistique au féminin peut-elle être, aujourd’hui, le lieu d’un type de mobilisation politique, ou le lieu d’une chose autre que la mobilisation politique ?

CALENDRIER PROVISOIRE :

Samedi 2 août
Après-midi :
ACCUEIL DES PARTICIPANTS

Soirée :
Présentation du Centre, des colloques et des participants

Dimanche 3 août
Matin :
Catherine GONNARD : L’union des femmes peintres et sculpteurs
Elisabeth LEBOVICI : Tatiana Trouvé, Elisabeth Ballet, Monica Bonvicini en « sculpteurs »

Après-midi :
Maria Dolores VIVERO GARCIA : Anne Garréta ou les (en)jeux de l’écriture
Thierry JANDROK : Ecriture féminine de l’imaginaire et écriture du corps dans la littérature de SF et la Fantasy

Soirée :
Philippe TANCELIN : Créer-résister en compagnie de Geneviève Clancy

Lundi 4 août
Matin :
Marie-Hélène BOURCIER : Les politiques de la performance ou pourquoi Ségolène Royal devrait prendre les suffragettes comme conseillère en communication
Lynne HUFFER : Devenir Despentes

Après-midi :
Vernissage de l’exposition « Paroles de Femmes » de Jean-Pierre GUÉNO
« Hitler m’a pris mon pays, ma maison, mon fiancé, mais il ne prendra jamais ma pensée... Ma pensée, je la garde pour moi. »

Dans l’édition « Librio », cette phrase ouvre l’introduction de Jean-Pierre Guéno qui a rassemblé tous les textes de cet ouvrage retraçant, en quelque sorte, l’histoire des femmes du 20ème siècle.
Des femmes, connues (Simone de Beauvoir, Clara Malraux, Lucie Aubrac, Françoise Giroud, Benoîte Groult.....) ou inconnues, qui racontent, grâce à leurs témoignages pour la plupart bouleversants (lettres, journaux intimes, récits....), leurs luttes pour l’évolution de la condition féminine, pour la liberté et l‘égalité, à travers quatre générations.
Paroles de femmes : La liberté du regard - Textes choisis et présentés par Jean-Pierre Guéno 300 pages - Éditions Les Arènes/Radio France - 2007 - 34,80 €
Vient de sortir aussi en Librio 2 €

Cette exposition a été présentée au siège du Groupe La Poste début 2008.

Sandra BONFIGLIOLI : Le temps dans la pratique politique des femmes
Marie-Jo BONNET : La reconnaissance des femmes artistes

Soirée :
Les femmes dirigeantes en entreprises, table ronde animée par Louise BOISSONNAT

Mardi 5 août
Matin :
Françoise WILDER
Blandine PONET : Le « e » muet : la tentation de l’écriture

Après-midi :
Frieda EKOTTO : Histoire cachée d’une enfance : histoire qui se dit sans se dire tout en silence

Nicole BARRIÈRE : L’autre et le même dans les correspondances de poètes
Les correspondances entre poètes sont le lieu de leur vraie rencontre, rencontres de territoires intérieurs, le lieu privilégié, unique en intensité et confiance, l’approfondissement mutuel et commun de la mémoire, des souffrances et des joies ; dans les silences des drames individuels ou de l’humain, dans l’exigence des voies stellaires de l’âme. Il convient de se demander si l’autre n’est pas une partie du même dans ces lettres de femmes et d’hommes qui nous convient dans leur hauteur à découvrir l’essence de leur art et de leur vie.

Soirée :
Projection du film « Une Passeuse » de Claire RUPPLI, autour de Jacky BUET, fondatrice du festival du film de femmes de Créteil, et débat

Mercredi 6 août
Matin :
Manon MOREAU : Le fil d’Hagar
Catherine MAVRIKAKIS : Saintes et sataniques colères : la rage des femmes dans l’art et la cité

Après-midi :
Les écrivaines québécoises et françaises : échange de pratiques, table ronde animée par Nicole BARRIÈRE & Martine DELVAUX, avec Claudine BERTRAND, Frieda EKOTTO, Catherine MAVRIKAKIS, Manon MOREAU, Azadée NICHAPOUR, Blandine PONET, Michel RAMOND, Dominique ROBERT, Thanh-Vân TON-THAT et Françoise WILDER Lecture d’oeuvres

Soirée :
Lecture de Correspondances de femmes, par Claire RUPPLI

Jeudi 7 août
Matin :
Dominique ROBERT : Défaire son trou
Frédérik DETUE : Noter le futur : témoignage et politique suivant Svetlana Alexievitch

Après-midi :
Chantal MONTELLIER : Questions aux clercs
Michèle RAMOND : La grande fille

Soirée :
Aglaia ROMANOVSKAÏA & Elena CHARLAMOVA : « Chercher la femme... » Des questions d’identité féminine et masculine dans la Russie contemporaine (installation)

Vendredi 8 août
REPOS

Samedi 9 août
Matin :
Frédérique DEVAUX : Femmes : au cœur ou en marge du cinéma expérimental...

Après-midi :
Hélène FLECKINGER : Intervention et contre-information féministes. L’expérience du collectif audiovisuel Vidéa

Soirée :
Claire SIMON : Projection du film « Les bureaux de dieu » et débat

Dimanche 10 août
Matin :
Gérard MAYEN : Des seins féminins, comme enjeu chorégraphique
Catherine ESPINASSE : Place et représentations du féminin dans la danse et en particulier dans le flamenco

Après-midi :
Hélène MARQUIÉ : Engagements chorégraphiques : danse, féminisme et politique

Soirée :
Catherine BRISSET : Création d’un répertoire, création musicale

Lundi 11 août
Matin :
Thérèse SAINT-GELAIS : Le politique et l’hypersexualisation dans la production de femmes artistes

Après-midi :
Isabelle SORARU : Déconstruire le présent : langue(s) et pouvoir dans l’œuvre d’Elfriede Jelinek
Fabienne DUMONT : Prendre conscience de sa capacité d’agir par le travail symbolique en art : l’exemple des créatrices des années 1970 en France

Mardi 12 août
Matin :
Clôture

Après-midi :
DÉPART DES PARTICIPANTS

Association des Amis de Pontigny-Cerisy

Normandie :
50210 Cerisy-la-Salle France
Tél : 02.33.46.91.66
Fax : 02.33.46.11.39

Paris :
27 rue de Boulainvilliers
75016 Paris, France
Tél : 01.45.20.42.03
Fax : 01.45.20.42.03

info.cerisy@ccic-cerisy.asso.fr
http://www.ccic-cerisy.asso.fr/

Avec le soutien de la Fondation La Poste

Publication :

Paroles de femmes Pontigny, Cerisy, Royaumont : au miroir du genre Sous la direction de : Anne-Marie Duranton-Crabol, Nicole Racine, Rémy Rieffel

L’image du cénacle de Pontigny, constitué à partir de 1910 d’intellectuels aussi sérieux dans leur comportement que dans leur réflexion, s’est prolongée par celle de Cerisy, un lieu de vie certes moins austère mais toujours fécondé par de prestigieux penseurs. En se focalisant sur les hommes, notamment Gide, Martin du Gard, auxquels leur savoir vaudrait une domination incontestée, de telles représentations se révèlent trop réductrices : elles négligent la part des femmes dans la réussite de ces institutions. Aussi convient-il de corriger la perspective en croisant une histoire familiale, celle de Paul Desjardins, son épouse, sa fille puis ses petites-filles, avec le processus long qui permet la féminisation de la sphère intellectuelle.

Table des matières
David Steel : « Femmes à Pontigny : voix anglo-américaines »
Document : “A modern Coenobium”. Le Pontigny d’Elizabeth Shepley
Sergeant : présenté David Steel, traduit et annoté par Françoise et David Steel
Gaby Sonnabend : « Aline Mayrisch et Andrée Viénot : deux Luxembourgeoises à Pontigny »
Nicole Racine : « Anne Heurgon-Desjardins de Pontigny à Cerisy »
Claire Paulhan : « Femmes photographiées, femmes photographes à Pontigny »
Anne-Marie Duranton-Crabol : « Participation féminine et spécificités de Cerisy »
Rémy Rieffel : « Place et influence des directrices et conférencières à Cerisy : 1952-2002 »
Mireille Calle-Gruber, Françoise Gaillard, Edith Heurgon : « Le genre en question » (table ronde animée par Catherine Espinasse)

Les Éditions Le Manuscrit Recherche-Université - http://www.manuscrit-universite.com/
Collection « Colloque de Cerisy », 253 pages.
Le livre papier : 25.90 €, 2008.
Le livre numérique : 7.90 €


Théâtre

Affiche Charles Gonzales, Camille Claudel « Charles Gonzalès
devient Camille Claudel »,
À partir du 23 avril 2008
Au Théâtre des Mathurins

Charles Gonzalès a joué notamment sous la direction de Jean-Louis Barrault, Roger Planchon, Jorge Lavelli, Gérard Gélas, Iannis Iordanidis, Hans Peter Cloos, Jacques Kraemer, Michel Fagadau, Jean-Louis Martinelli... Il a mis en scène Caligula d’Albert Camus, La Mouette de Tchékhov, La Maison de Bernarda de Federico Garcia Lorca, Purifiés de Sarah Kane... Il est salué par toute la presse avec sa trilogie consacrée à Camille Claudel, Thérèse d’Avila et Sarah Kane.

http://www.charles-gonzales.com/

L’itinéraire de Camille Claudel depuis le début de sa rencontre avec Rodin jusqu’à la fin de sa vie, enfermée dans une maison d’aliénés pendant plus de trente ans. Charles Gonzalès qui a écrit la pièce à partir de la correspondance de Camille Claudel, rend hommage à cette femme hors norme. Il a choisi d’incarner lui-même son calvaire et sa lente agonie émaillée de suppliques implorantes, de cris de colères, de fureurs blasphématoires, de prières ignorées et d’appels à l’aide méprisés. Une magnifique interprétation.

Théâtre des Mathurins
Paris 8e, tous les soirs à 19 heures sauf le dimanche et le lundi
Tél. : 01 42 65 90 00 ou 01


Expositions

Catalogue expo Camille Claudel Rétrospective Camille Claudel
Musée Rodin
Du mardi 15 avril 2008 au dimanche 20 juillet 2008

Le musée Rodin consacre une rétrospective exceptionnelle à Camille Claudel. Cette exposition rassemble l’essentiel de l’oeuvre de l’artiste avec plus de 80 sculptures en marbre, terre cuite, plâtre, onyx et bronze, ainsi qu’une dizaine de gravures et dessins provenant de collections publiques et privées.
Certains documents, comme la correspondance de Rodin et Camille Claudel et des photographies d’époque, complètent cet ensemble.
Cette rétrospective éclaire d’un jour nouveau le parcours artistique ponctué de chefs d’œuvres d’une artiste aujourd’hui plus connue pour sa vie privée que pour ses propres créations.
Après avoir été longtemps jugé en référence à Rodin, l’art de Camille Claudel apparaît profondément original, intense et rayonnant.

Lire l’article d’Olivier Plat (mai 2008) sur le site de la Fondation La Poste

Métro Varenne
Dernière entrée : 17h15
Du mardi au dimanche de 09:30 à 17:45
Tarifs d’entrée :
Plein tarif : 7 €
Tarif réduit : 5 €

Sur le site "dessinoriginal.com" et "artactu.com" : le catalogue de l’exposition et plus amples informations.

Abonnez vous à notre Lettre d’information,
FloriLettres

Chaque mois, recevez gratuitement la revue culturelle de la Fondation La Poste consacrée à l’actualité littéraire et au patrimoine de la correspondance.
Pour s’inscrire, cliquez ici
Le lien "s’abonner" est obsolète. > s'abonner

A la une

Le Prix « Envoyé par La Poste » 2016 remis à Thierry Froger

30 août 2016 - Thierry Froger remporte le Prix « Envoyé par La Poste » pour son livre Sauve qui peut (la révolution),lire la suite

Les actions

Les actions de la Fondation La Poste 2015

La Fondation La Poste qui se veut à la fois culturelle et sociale a pour objet de soutenir l’expression écrite - dans la mesure où s’y incarnent les valeurs communes au Groupe La Poste - et en particulier la confiance, la solidarité, la proximité et l’innovation. Ainsi, elle encourage plus précisément avec un souci de la qualité et avec éclectisme : l’écriture épistolaire, l’écriture vivante et novatrice, l’accès à l’écriture sous ses diverses formes… lire la suite