Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

 

Agenda été 2009

 

Radio

logo France Inter « Correspondances » par Gwenaëlle Abolivier
Sur France Inter
du lundi au jeudi de 21h05 à 22h

Gwenaëlle Abolivier voyage aux pays des lettres, au pays de la correspondance qui offre une force émotionnelle et intime rare. La lettre, comme la photo, est une pratique partagée, quotidienne qui résonne...

Mercredi 1er juillet 2009 « Lettres florales »

Jeudi 2 juillet « Cher amour... »

Les lettres
-  Frida Kahlo à Alex (in "Frida Kahlo par Frida Kahlo", Christian Bourgeois, 2007).
-  Bernard Giraudeau à Madame T. (in "Cher amour", Métailié, 2009)
-  Mark à Juliet et Juliet à Mark (in "Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates", Edition du Nil, 2009) lu par le comédien Chritian Fromont.
-  Alfred de Musset à George Sand (in "Lettres vives", les éditions du Carrousel, 1998) lu par le comédien Chritian Fromont.
-  Hervé à Anne-Flore (in "Paroles d’amour", sous la direction de Jean-Pierre Guéné, Librio-Radio France, 2006)

Lundi 6 juillet
-  Le Grand Ouest américain

Mardi 7 juillet
-  « Lettres en couleurs »

Avec le soutien de la Fondation La Poste

http://sites.radiofrance.fr/francei...


Lectures

Leurs mots à dire, Théâtre colline, photo Mat Jacob Leurs mots à dire
Théâtre National de la Colline
mardi 30 juin à 20h30

Chaque samedi matin durant six mois, des hommes et des femmes d’âges, d’origines et d’horizons divers se sont réunis à la Colline pour travailler autour de l’écriture.

A l’initiative d’Alain Françon, Jacques Serena, auteur dramatique et romancier, a encadré le projet. En collaboration avec plusieurs associations de l’Est parisien, ce projet a bénéficié du soutien de la Fondation La Poste et de la Caisse des dépôts.

Cette lecture mise en espace par Pier Lamandé, comédien, est l’aboutissement du travail réalisé dans cet atelier...

Les personnalités qui prêtent leur voix aux textes :

Eric Berger, Sonia Chiambetto, Irina Dalle, Valérie Dachwood, Valérie De Dietrich, Évelyne Didi, Luc-Antoine Diquéro, Valérie Dréville, Jean-Claude Durand, Eugène Durif, Jany Gastaldi, Charline Grand, Pierre-Félix Gravière, Pier Lamandé, Valérie Lang, Christine Letailleur, Sophie Loucachevsky, Antoine Mathieu, Gildas Milin, Julie Nathan, Stanislas Nordey, Guesh Patti, Julie Pilod, Karelle Prugnaud, Isabelle Sadoyan, Didier Sandre, Jacques Serena...

Théâtre National de la Colline Grand théâtre
15, rue Malte-Brun
75020 Paris
http://www.colline.fr/

Entrée libre sur réservation au 01 44 62 52 00 ou à l’adresse contactez-nous@colline.fr


Festivals

Festival de la correspondance - 14e édition
du 1er au 5 juillet 2009
Grignan

La 14e édition du Festival de la correspondance se déroulera du mercredi 1er au dimanche 5 juillet 2009 sur le thème « Voyages en Italie ». Cette nouvelle édition proposera à la fois, le regard qu’ont porté les grands écrivains sur l’Italie et, un voyage au cœur de la littérature italienne qui nous invite à lire, relire et entendre l’Italie.

Les rencontres littéraires et les lectures-spectacles organisées avec le soutien de la Fondation La Poste :

Jeudi 2 juillet

14H30
LITTÉRATURE ITALIENNE
Avec Patrick MAURIÈS, directeur des éditions le Promeneur

Patrick Mauriès s’est toujours intéressé aux littératures et aux créateurs inclassables, aux textes hybrides, aux frontières entre les genres. Se consacrant à la réévaluation d’oeuvres et d’auteurs que les hasards de l’histoire ont oubliés ou négligés, il mène depuis vingt ans un travail d’édition au sein de deux grandes maisons européennes, en France et en Angleterre. Il a écrit plusieurs essais et quelques récits. Ses derniers ouvrages parus en 2009 chez Gallimard sont Nietzsche à Nice et Soirs de Paris

15H30
VOYAGES EN ITALIE, EXPÉRIENCES EN ECRITURES Avec Gilles BERTRAND pour Le Grand Tour revisité. Pour une archéologie du tourisme : le voyage des Français en Italie, milieu XVIIIe-début XIXe siècle Rome, École française de Rome, Collection de l’École française de Rome, 2008 Et La culture du voyage. Pratiques et discours de la Renaissance à l’aube du XXe siècle, L’Harmattan, 2004.

Gilles BERTRAND travaille sur l’histoire culturelle de l’Europe et en particulier sur celle de l’Italie au XVIIIe siècle et à l’époque révolutionnaire (la fête, le voyage, l’historiographie de la ville, les Lumières). S’intéresse plus spécifiquement au voyage en Italie, aux relations et interactions culturelles au sein de l’Europe (notamment entre la France et l’Italie), à la représentation des peuples et des espaces (ville, montagnes, littoraux...). Il a été de 2001 à 2007 directeur du CRHIPA (Centre de recherche en histoire et histoire de l’art Italie pays alpins).

Vendredi 3 juillet

10H00
CHATEAUBRIAND ET L’ITALIE
Avec Jean-Paul CLÉMENT, membre du jury Prix Sévigné

Jean-Paul CLÉMENT : Docteur en histoire du droit, historien, Membre Correspondant de l’Institut, spécialiste de Chateaubriand, ancien directeur de la Maison de Chateaubriand à la Vallée aux Loups, Président de la Nouvelle Société des Etudes sur la Restauration, Président d’Honneur de la Société Chateaubriand, auteur de nombreux ouvrages : Dialogue de Chateaubriand (1998), Chateaubriand politique (1987), Éditions Quarto, Mémoires d’outre-tombe, 2 volumes (2001) Pensées et aphorismes de Chateaubriand, Editions de Fallois, réédition de l’ Essai sur les libertés individuelles, de Daunou.

11H00
VOYAGE INITIATIQUE EN ITALIE
Avec Bernard CHAMBAZ, Evivva l’Italia, Panama 2007

Après une agrégation d’histoire, Bernard CHAMBAZ se tourne vers l’écriture. Poète, romancier, il a publié de nombreux romans et poésies et a reçu le prix Goncourt du premier roman pour « l’Arbre de vies », François Bourin, 1992. En 2003, il entreprend le tour de France (année du centenaire) et en fait la matière de « A mon tour », Seuil, 2003. En 2006 il décide de s’attaquer à l’autre grand tour mythique, le tour d’Italie, le Giro, et pas n’importe lequel : celui de 1949, l’année de sa naissance, l’année du duel épique Coppi-Bartali. Il a reçu le prix Apollinaire en 2005 pour « Eté », Flammarion, 2005.

4H30
LEONARD ET MACHIAVEL
Avec Patrick BOUCHERON, Léonard et Machiavel, Verdier 2008

Né en 1965 à Paris, Patrick BOUCHERON est historien. Il a étudié et enseigné l’histoire du Moyen Âge à l’École Normale Supérieure de Fontenay/Saint-Cloud et à l’Université de Paris1 Panthéon-Sorbonne où il est actuellement maître de conférences et membre de l’Institut Universitaire de France. Son domaine de recherche est l’Italie médiévale - ses villes, ses princes, ses artistes - mais aussi l’écriture de l’histoire aujourd’hui. 15H30
PAVESE : PORTRAIT D’APRÈS SA CORRESPONDANCE
Avec Martin RUEFF, Pavese, Œuvres, Quarto, Gallimard 2008

Martin RUEFF est poète, traducteur et maître de conférences à l’Université de Paris-VII-Denis-Diderot, où il enseigne la littérature et la philosophie. Il s’occupe de la collection de littérature italienne Terra d’Altri aux éditions Verdier et a également participé à l’édition de l’œuvre de Lévi-Strauss dans la collection de la Pléiade. Son dernier recueil Icare dans un ciel de craie, a été récompensé par le prix international de littérature francophone Ivan Goll et par le prix Henri Mondor de l’Académie française.

22H00 - Lecture- Spectacle
UNE NUIT AVEC CASANOVA
Adaptation libre de Pierre TRÉ-HARDY
Mise en lecture de Didier LONG
Avec Sarah BIASINI, Fanny VALETTE et Michel VUILLERMOZ

Impossible d’inventer débauche plus débridée, plus érotique et plus amoureuse que celle qui attendait Casanova à Venise, dans les bras des deux plus belles nonnes du couvent de Murano, Caterina et Marina. Il est des vies, des amours et des hommes que la réalité sublime. Casanova est de ceux-là. Il fut l’homme des extrêmes : ami des plus grands, exerçant tous les métiers, prisonnier évadé de la redoutable « prison des plombs », infiniment aimé de toutes les femmes... Cet homme est l’un des rares à avoir osé vivre sa vie. Cependant, l’histoire a oublié un infime détail, minuscule grain de sable dans les délicieux rouages du libertinage : Giacomo Casanova a aimé.

Une nuit avec Casanova de Pierre Tré-Hardy est édité dans la collection Scènes Intempestives à Grignan chez TriArtis, 2009

Samedi 4 juillet 10H00
Prix Sévigné 2008
ARTHUR RIMBAUD : PORTRAIT D’APRÈS SA CORRESPONDANCE
Avec Jean-Jacques LEFRERE « Arthur Rimbaud, correspondance », Fayard, 2007

Jean-Jacques LEFRÈRE est médecin et professeur d’hématologie à la faculté de médecine. Parallèlement à ses activités professionnelles, il codirige la revue « Histoires littéraires », et a publié des biographies de Lautréamont, Jules Laforgue et Arthur Rimbaud. Il a reçu en 2008 le Prix Sévigné pour son édition de la correspondance générale de Rimbaud. 11H00
PAROLE CROISEE
Avec Alberto TOSCANO « France Italie, coups de tête, coups de coeur », Tallandier, 2006

Diplômé en sciences politiques Alberto TOSCANO fait carrière dans le journalisme comme rédacteur et envoyé spécial en Italie. On lui doit plusieurs livres sur l’Inde, la Chine, et le tiers monde. En 1986, il devient correspondant à Paris du quotidien économique Italia Oggi. Il a rédigé plus de 5.000 articles sur la France, publiés par de nombreux journaux italiens de différentes tendances politiques. Il collabore à plusieurs radio et télé : en Italie et en France (RFI, France Culture, France Inter, RTL, et TV5). Il a reçu le prix Asti du journalisme en 2000 pour son activité de correspondant de presse en France. Président de l’Association de la presse étrangère (1996-1997), il préside depuis 2001 le Club de la presse européenne de Paris. Son dernier ouvrage est Critique amoureuse de la France, Editions Hachette Littératures, avril 2009.

14H30
LETTRE D’AMOUR
Avec Bernard GIRAUDEAU « Cher amour » Métailié, 2009

Bernard GIRAUDEAU reçoit le Premier Prix de Comédie Classique et Moderne au Conservatoire National de Paris, il joue à la fois pour le théâtre et pour le cinéma avec, entre autres Ridicule (1995), Les Caprices d’un fleuve (1995) qu’il réalise, Gouttes d’eau sur pierres brûlantes (1999) ou encore Une affaire de goût (1999) pour lequel il est nominé comme meilleur comédien aux Césars 2001. Il réalise plusieurs documentaires dont La Transamazonienne (1999), Chili Norte-Chili Norte II (1999), Un ami chilien (1999). Il publie en 2001 son premier livre Le Marin à l’ancre, Editions Métailié et en 2002 Contes d’Humahuaca, Métailié/Seuil, accompagné d’un CD (label Naïve) écrit, interprété et chanté par Bernard Giraudeau sous la direction musicale d’Osvaldo Torres. Il a publié quatre livres aux éditions Métailié.

Dimanche 5 juillet

10H00
RENCONTRE
Avec Claudio MAGRIS Vous comprendrez donc, l’Arpenteur 2006

Claudio MAGRIS, est une figure majeure de la culture italienne. Essayiste et romancier, né à Trieste en 1939, il appartient à cette partie de l’Italie dont le destin historique a longtemps été lié à celui de la monarchie habsbourgeoise. Il est lui-même, dans la lignée d’Italo Svevo un parfait produit de cette « identité de frontière » triestine qu’il a si bien décrite. Ses ouvrages sont traduits dans le monde entier. Il est notamment l’auteur de Danube, Gallimard, 1988, Le mythe et l’Empire, Une autre mer, Utopie et désenchantement et Microcosmes Gallimard, 1987. Claudio Magris a reçu plusieurs prix prestigieux couronnant son œuvre, comme le prix Erasme en 2001 et le prix Prince des Asturies en 2004, qui entend récompenser en lui « la meilleur tradition humaniste ».

Renseignements et billeteries
26230 Grignan - Tél. : 04 75 46 55 83 festivalcorrespondance@wanadoo.fr

Pour consulter l’intégralité du programme sur le site du Festival :
http://www.grignan-festivalcorrespo...


« Le coeur en Musiques »
Saisons Musicales en Ardèche, 7ème édition
Du 19 au 28 août 2009.

Mercredi 26 août (église d’Ailhon)
Lectures de correspondances et d’écrits de musiciens avec le soutien de la Fondation La Poste

A 18 h : Contes divers (cycle « nuits... » ).

En 1827, Schubert traverse une phase profondément expressive. Travaillant en secret et à bout de force, il crée le cycle « Winterreise » (voyage d’hiver). La mort de Beethoven le bouleverse et retarde la création de ces Lieder. En hommage à son illustre aîné, le génie du Lied compose « Der Hirt auf dem felsen », œuvre d’une grande envergure à la combinaison instrumentale rare. Avec « les récits de contes de fées », au seuil de sa vie, Schumann plonge dans l’univers merveilleux des vieilles légendes allemandes...

F. Schubert, Winterreise (extraits) pour voix et piano, D.911 .
R. Schumann, Märchenerzählungen pour alto clarinette et piano, op.132 .
F. Schubert, Der Hirt auf dem Felsen(le pâtre sur le rocher) pour voix clarinette et piano .

Avec Chiara Skerath, soprano ; Mathieu Dubroca et Jildaz Bonté-Pigeonneau, baryton, et l’Ensemble Instrumental Lachrymae.

Renseignements et programme complet
lecoeurenmusiques@wanadoo.fr

Présidente
Jacqueline ROUSSEL-DUPUIS
sma072003@yahoo.fr

Réservations
Par correspondance à l’aide du coupon réponse ou : au 04 75 93 70 80
à l’office du tourisme du Pays Aubenas-Vals 04 75 89 02 03


Festival d’Aix-en-Provence
Du 27 juin au 31 juillet 2009
12e Académie européenne de musique

Un lieu de formation et de transmission pour les jeunes artistes
Créée en 1998, comme un prolongement pédagogique du Festival d’Aix-en-Provence, l’Académie européenne de musique y occupe une place centrale aux ambitions renouvelées depuis 2007 : à la fois centre de formation vocale et instrumentale de référence, atelier de travail sur la création d’opéra favorisant l’interdisciplinarité, et lieu de développement professionnel pour les jeunes artistes participant à une production du Festival ou aux concerts de l’Académie. La relation de proximité qui unit le Festival et son Académie est unique dans l’univers des institutions lyriques.
Au coeur du Festival d’Aix-en-Provence, l’Académie accueille aux mois de juin et juillet 80 jeunes artistes répartis en trois pôles d’activité. Venus du monde entier, ils sont sélectionnés sur audition en partenariat avec vingt des plus grandes institutions d’enseignement musical supérieur.

Formation
Les chanteurs et instrumentistes prennent part à des programmes intensifs de cours, masterclasses, concerts et récitals, encadrés par les plus grands professeurs, solistes et pédagogues.
Résidence de chant Mozart et Haydn : du 4 au 18 juillet

L’Académie offre à une sélection de treize chanteurs l’opportunité de travailler avec Susanna Eken et Louis Langrée sur le répertoire classique : Mozart, Haydn et leurs contemporains.

Résidence de chant Mélodie et Lied : du 20 au 25 juillet Les chanteurs de la résidence précédente sont invités à étudier le Lied et la Mélodie française avec deux spécialistes dans ce domaine.

Résidence de musique de chambre : du 28 au 10 juillet De jeunes ensembles professionnels sont invités pour une résidence consacrée à la lecture croisée des oeuvres de musique de chambre de Haydn, Bartók, Kurtág et Beethoven. Dirigée par Gabord Takács-Nagy les quatuors à cordes, quintettes à vent et trios avec piano sont encadrée par György Kurtág et les solistes de l’orchestre des Berliner Philharmoniker, notamment Martin Löhr (violoncelle), Simon Bernardini (violon) et Michael Hasel (flûte).

http://www.festival-aix.com/


Colloques

Regards croisés
Rainer Maria Rilke, sa vie son oeuvre
Centre culturel international de Cerisy-La-Salle
-  Du jeudi 13 août au jeudi 20 août 2009

Rainer Maria Rilke (1875-1926) est considéré comme l’un de plus grands poètes et traducteurs de langue allemande - ses Cahiers de Malte Laurids Brigge (1910) et ses Elégies de Duino (1922) font partie de la littérature mondiale, ses nombreux échanges épistolaires avec les grandes figures de son époque sont autant de marques d’un esprit aux prises avec son temps. Aujourd’hui, quatre-vingt trois ans après sa mort, qu’en est-il du rayonnement de son œuvre et de la puissance novatrice de son écriture ? Comment lire son œuvre protéiforme composée de poèmes, de prose, de lettres, d’essais, de traductions littéraires ?

Á travers un questionnement multiple et nécessairement pluridisciplinaire, l’on tentera d’apporter des éléments de réponses à ces questions. Après un premier repérage biographique, plusieurs axes de travail seront ouverts éclairant notamment le rapport de Rilke aux voyages, aux artistes tels que Le Greco, Rodin, Cézanne et Picasso, et aux femmes qui ont compté pour lui. Seront également examinées les fonctions que revêtent dans sa création la traduction littéraire, la pratique épistolaire et l’écriture de poèmes en langue française, ainsi que son héritage artistique aujourd’hui.

Plusieurs manifestations artistiques alterneront avec les exposés des chercheurs, traducteurs et écrivains, l’ensemble permettant de croiser - à travers la représentation d’une pièce de théâtre, l’exposition d’œuvres et de photographies, la projection de films et des lectures bilingues de ses poèmes - les regards sur ce poète exceptionnel.

Direction : Michel ITTY, Silke SCHAUDER

Le programme 2009 sur le site du Centre Culturel International de Cerisy :
http://www.ccic-cerisy.asso.fr/

FloriLettres n°105 consacré au colloque sur Rilke : http://www.fondationlaposte.org/art...


Expositions

Joseph Roth, l’exil à Paris. 1933-1939
Musée d’art et d’histoire du Judaïsme

Cette exposition documentaire permettra de redécouvrir Joseph Roth, un des plus grands écrivains autrichiens du XXe siècle. À travers des manuscrits, des correspondances, des éditions originales, des photographies et des documents audiovisuels, le parcours insistera sur ses années parisiennes, son travail d’écrivain, son engagement actif dans le milieu des exilés opposants au nazisme et sa fidélité nostalgique à la monarchie habsbourgeoise.
Dans son ample oeuvre littéraire, Joseph Roth, né en 1894 à Brody en Galicie, une région de l’empire austro-hongrois (aujourd’hui en Ukraine), évoque abondamment le déclin de l’Autriche impériale et royale et le monde juif d’Europe de l’Est dont il est issu.On connaît surtout de lui La Marche de Radetzky, qui offre l’un des tableaux les plus poignants de la fin des Habsbourg et Le Poids de la Grâce (ou Job, l’Histoire d’un Homme simple).
Après ses années de formation à Vienne, il s’établit à Berlin, comme journaliste pour Vorwärts, puis comme correspondant de la Frankfurter Zeitung. Le jour de l’avènement du IIIe Reich, il quitte l’Allemagne pour la France, où il a déjà effectué plusieurs séjours. Réfugié à Paris, il évolue au sein d’un milieu germanophone antinazi et dénonce le pouvoir hitlérien dans des articles véhéments. Il soutient à reculons la résistance du régime autoritaire autrichien face au nazisme, et défend ardemment le retour de la monarchie des Habsbourg, convaincu que cela seul pourrait sceller l’union de tous les Autrichiens et faire barrage à l’Allemagne hitlérienne. Parmi ses amis, figurent SomaMorgenstern, Stefan et Friderike Zweig, HeinrichMann, Ludwig Marcuse, Schalom Asch, Egon Erwin Kisch, Stefan Fingal et Blanche Gidon - sa traductrice.
Installé à l’hôtel Foyot, rue de Tournon, il continue de voyager à travers l’Europe, y compris en Autriche.

Cette exposition a été conçue par Heinz Lunzer, directeur du Literaturhaus de Vienne jusqu’en 2007, et Victoria Lunzer-Talos, ancienne responsable de la bibliothèque d’histoire de l’art à l’Université de Vienne. Commissariat de l’exposition pour le MAHJ : Laurence Sigal et Dorota Sniezek

Tarifs : 5,50 €/4 €
Horaires d’ouverture : lundi au vendredi de 11 h à 18 h ;
dimanche de 10 h à 18 h
Nocturnes exceptionnelles jusqu’à 21 h les jeudis 25 _ juin, 10 et 24 septembre 2009.

Musée d’art et d’histoire du Judaïsme
Hôtel de Saint-Aignan
71 rue du Temple. 75003 Paris
http://www.mahj.org


Le Bestiaire d’André Masson
Du 6 avril au 5 septembre 2009
Musée de la Poste

Le Musée de La Poste présente, du 6 avril au 5 septembre 2009, l’exposition « Le Bestiaire d’André Masson « dans le cadre de sa programmation « Un timbre - un artiste « . Elle réunit plus de 150 oeuvres : huiles sur toile, aquarelles, livres illustrés, dessins et gravures, dont un cabinet dédié à son bestiaire érotique.

Repères biographiques

André Masson est né dans un village industriel de l’Oise en 1896, de parents d’origine paysanne. Il commence son apprentissage artistique en 1907 à l’Académie royale des Beaux-Arts et arts décoratifs à Bruxelles. A son arrivée à Paris en 1912, il s’inscrit à l’Ecole nationale des beaux-arts.
André Masson a pratiqué un cubisme très personnel dès la fin de la Première Guerre mondiale, au cours de laquelle il a été grièvement blessé au Chemin des Dames. Son atelier de la rue Blomet, où se rencontrent Roland Tual, Antonin Artaud, Georges Limbour, Michel Leiris, Georges Bataille, Louis Aragon, André Breton... a été un des lieux de formation du Surréalisme et un foyer de dissidence. Daniel Henry-Kahnweiler devient son marchand et grâce à lui, il peut, dès 1922, se consacrer entièrement à la peinture. Masson qui se considérait comme un surréaliste de naissance adhère au mouvement en 1923. En 1927, il pratique pour la première fois l’automatisme sur une toile en projetant du sable sur une couche de colle. Fasciné par l’Espagne et ses paysages, il s’y exile volontairement de 1933 à 1936. Il collabore à la revue surréaliste « Minotaure « et fonde avec Bataille la revue « Acéphale « en 1936. En 1941, la famille Masson s’embarque avec Breton et quelques autres surréalistes aux Etats-Unis, via La Martinique où elle restera jusqu’en octobre 1945. Elle s’installe en Nouvelle Angleterre et a pour voisins Calder, Yves Tanguy et Arshile Gorky. La peinture de Masson inspire les jeunes expressionnistes abstraits américains et plus particulièrement Jackson Pollock. En 1947, l’artiste déménage au Tholonnet près d’Aixen Provence. Il connaît une période d’apaisement qui se ressent dans sa peinture et se tourne vers des peintres comme Renoir et la peinture chinoise. En 1965, Malraux lui confie le décor du plafond du théâtre de l’Odéon, tandis que la même année une rétrospective au Musée national d’art moderne consacre son oeuvre. Il meurt à Paris en 1987 à l’âge de 91 ans. Si Masson a été un grand peintre, il a été également un prodigieux dessinateur et illustrateur et un graveur des plus inventifs. Sculpteur à ses heures, décorateur de théâtre,écrivain original, l’apport d’André Masson à l’art du XXe siècle est essentiel.

COMMISSAIRE DE L’EXPOSITION
Josette Rasle

Musée de La Poste
34 Bd de Vaugirard
75015 Paris
Tél. : 01 42 79 24 24
http://www.www.museedelaposte.fr
Courriel : reservation.dnmp@laposte.fr
ACCÈS MÉTRO : Montparnasse-Bienvenüe
Ouvert tous les jours sauf dimanche et jours fériés
HORAIRES D’OUVERTURE : de 10h à 18h
TARIF : 5 € - TARIF RÉDUIT : 3,50 €
Gratuit pour les moins de 18 ans

Abonnez vous à notre Lettre d’information,
FloriLettres

Chaque mois, recevez gratuitement la revue culturelle de la Fondation La Poste consacrée à l’actualité littéraire et au patrimoine de la correspondance.
Pour s’inscrire, cliquez ici
Le lien "s’abonner" est obsolète. > s'abonner

A la une

Le Prix « Envoyé par La Poste » 2016 remis à Thierry Froger

30 août 2016 - Thierry Froger remporte le Prix « Envoyé par La Poste » pour son livre Sauve qui peut (la révolution),lire la suite

Les actions

Les actions de la Fondation La Poste 2015

La Fondation La Poste qui se veut à la fois culturelle et sociale a pour objet de soutenir l’expression écrite - dans la mesure où s’y incarnent les valeurs communes au Groupe La Poste - et en particulier la confiance, la solidarité, la proximité et l’innovation. Ainsi, elle encourage plus précisément avec un souci de la qualité et avec éclectisme : l’écriture épistolaire, l’écriture vivante et novatrice, l’accès à l’écriture sous ses diverses formes… lire la suite