Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

 

édito octobre 2009

Theodor Adorno & Thomas Mann, Correspondance

 

Adorno et Thomas Mann, Correspondance Theodor Adorno - Thomas Mann
Correspondance 1943-1955
édition de Christoph Gödde et Thomas Sprecher,
traduit de l’allemand et présenté par Pierre Rusch
Éditions Klincksieck, 23 octobre 2009
Avec le soutien de La Fondation La Poste

« Entre le bourgeois rallié à l’économie planifié et l’universitaire marxiste, tous deux exilés à Pacific Palissades ; entre l’écrivain qui en octobre 1930 constatait que « l’immersion dans l‘éternel humain, ce jeu passionné qu’on appelle l’art, est désormais une impossibilité spirituelle », et le philosophe pour qui, quinze ans plus tard, Auschwitz marque le point final de toute culture, il y avait certes plus d’une commune contradiction. Mais peut-être en fallait-il davantage pour lier véritablement les deux hommes.  »
Pierre Rusch, philosophe et traducteur.

Les deux hommes exilés aux États-Unis, nés allemands, Theodor W. Adorno, philosophe, musicien et musicologue, élève d’Arnold Shönberg et d’Alban Berg, et l’écrivain Thomas Mann, auteur notamment, de La Montagne magique et de La Mort à Venise se rencontrent en 1943. Ce qui les rapproche, une passion commune pour la musique. Le romancier est alors plongé dans la rédaction du Docteur Faustus, biographie imaginaire d’un compositeur, Adrian Leverkühn, à qui il prête l’invention du dodécaphonisme (théorie conçue par Arnold Schönberg). Pour élaborer les parties musicales de son roman, l’écrivain a besoin d’un « conseiller » et sollicite Theodor Adorno qui vient de publier à la Zeitschrift für Sozialforschung quatre chapitres de son futur livre sur Wagner... Ensemble, ils travaillent à la composition générale de l’oeuvre, et entament une correspondance nourrie de réflexions sur la culture et le destin de l’Allemagne. Témoignage de leurs différences et de leur admiration réciproque, cet échange épistolaire s’arrête en 1955, à la mort de Thomas Mann. « Wagner est le véritable point de rencontre des deux hommes. » nous dit Pierre Rusch, dont la traduction en français de Theodor Adorno - Thomas Mann, Briefwechsel 1943-1953 (Suhrkamp, 2002) va paraître aux éditions Klincksieck le 23 octobre prochain.

Abonnez vous à notre Lettre d’information,
FloriLettres

Chaque mois, recevez gratuitement la revue culturelle de la Fondation La Poste consacrée à l’actualité littéraire et au patrimoine de la correspondance.
Pour s’inscrire, cliquez ici
Le lien "s’abonner" est obsolète. > s'abonner

A la une

Le Prix « Envoyé par La Poste » 2016 remis à Thierry Froger

30 août 2016 - Thierry Froger remporte le Prix « Envoyé par La Poste » pour son livre Sauve qui peut (la révolution),lire la suite

Les actions

Les actions de la Fondation La Poste 2015

La Fondation La Poste qui se veut à la fois culturelle et sociale a pour objet de soutenir l’expression écrite - dans la mesure où s’y incarnent les valeurs communes au Groupe La Poste - et en particulier la confiance, la solidarité, la proximité et l’innovation. Ainsi, elle encourage plus précisément avec un souci de la qualité et avec éclectisme : l’écriture épistolaire, l’écriture vivante et novatrice, l’accès à l’écriture sous ses diverses formes… lire la suite