Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

 

Edito décembre 2009

Virginia Woolf et Lytton Strachey, Correspondance

 

Virginia Woolf et Lytton Strachey, Correspondance Virginia Woolf - Lytton Strachey
Correspondance
Édition de Leonard Woolf et James Strachey traduite de l’anglais, complétée et annotée par Lionel Leforestier
Éditions Gallimard, Le Promeneur, 2009
164 pages, 24 €
Avec le soutien de la Fondation La Poste

« Très cher Lytton, Ceci juste pour te dire que je vais à nouveau bien, c’est vraiment merveilleux, mais je ne veux pas en parler. J’aimerais te voir. Je veux nager dans des océans de potins. Les dents d’Ottoline par exemple - en a-t-elle de neuves ? Je suis frappée d’une brillante idée. Cotisons-nous tous pour acheter un perroquet à Clive. L’oiseau devra être du genre effronté et primitif, entraîné bien sûr à ne dire que des saletés, et à se délecter de caresses obscènes - et le plumage le plus vif possible... » écrit Virginia Woolf à Lytton Strachey un 26 février 1915. La romancière de La Chambre de Jacob et de Mrs Dalloway, fondatrice de la Hogarth Press, et le critique de la morale victorienne, auteur d’essais littéraires et historiques - qui a renouvelé l’art de la biographie - se sont écrit pendant un quart de siècle des lettres empreintes d’un humour caustique et d’une tendresse amusée. Afin de ne pas blesser la susceptibilité de certains protagonistes, l’édition orginale de 1956, établie par le mari de Virginia, Leonard Woolf et le frère de Lytton, James Strachey, présentait une version censurée de la Correspondance. La lettre du 26 février 1915, notamment, avait été supprimée. Aujourd’hui, l’édition traduite de l’anglais et annotée par Lionel Leforestier (Le Promeneur, 2009), offre l’intégralité des échanges entre les deux amis issus du fameux cercle de Bloomsbury. Caractérisé par « une liberté d’attitudes, de moeurs, de choix esthétiques, d’écriture », ce groupe de jeunes intellectuels et libres-penseurs, qui militaient contre la guerre, dont l’influence s’étendait sur des domaines très variés - littérature, arts plastiques, psychanalyse, politique, danse...- a pris le nom du quartier londonien où il est né, à proximité du British Museum. En même temps que la parution en France de Virginia Woolf - Lytton Strachey, Correspondance, une importante exposition au Musée d’Art et d’industrie de Roubaix est consacrée au groupe de Bloomsbury, jusqu’au 28 février 2010. Les peintres Vanessa Bell, (la soeur de Virginia Woolf), Roger Fry et Duncan Grant sont les trois principaux artistes autour desquels s’organise l’exposition...

Abonnez vous à notre Lettre d’information,
FloriLettres

Chaque mois, recevez gratuitement la revue culturelle de la Fondation La Poste consacrée à l’actualité littéraire et au patrimoine de la correspondance.
Pour s’inscrire, cliquez ici
Le lien "s’abonner" est obsolète. > s'abonner

A la une

Le Prix « Envoyé par La Poste » 2016 remis à Thierry Froger

30 août 2016 - Thierry Froger remporte le Prix « Envoyé par La Poste » pour son livre Sauve qui peut (la révolution),lire la suite

Les actions

Les actions de la Fondation La Poste 2015

La Fondation La Poste qui se veut à la fois culturelle et sociale a pour objet de soutenir l’expression écrite - dans la mesure où s’y incarnent les valeurs communes au Groupe La Poste - et en particulier la confiance, la solidarité, la proximité et l’innovation. Ainsi, elle encourage plus précisément avec un souci de la qualité et avec éclectisme : l’écriture épistolaire, l’écriture vivante et novatrice, l’accès à l’écriture sous ses diverses formes… lire la suite