Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

 

Agenda janvier 2010

 

Rencontre

RENCONTRE AVEC SILVIA BARON SUPERVIELLE Lundi 8 février 2010 à 18h30
Maison de l’Amérique latine, Paris 75007

Rencontre avec S Baron Supervielle 1 À l’occasion de la parution de Journal d’une saison sans mémoire , Éd. Gallimard Le passage d’une langue à l’autre, l’Argentine, la figure maternelle et la religion sont quelques-uns des thèmes creusés et approfondis par l’auteur de livre en livre. Mais ici l’auteur s’astreint à une contrainte formelle très forte, celle du journal, et surtout elle s’oblige à exclure de son champ d’écriture tout ce qui relève du passé...
et de Marguerite Yourcenar - Silvia Baron Supervielle. Une reconstitution passionelle. Correspondance 1980-1987 , Éd Gallimard.
Ces missives ouvrent une fenêtre sur la vie quotidienne des deux épistolières, mais elles nous font surtout pénétrer dans les arcanes de la création, aussi bien chez l’académicienne déjà couverte de gloire que chez la jeune poétesse et essayiste à la fois française et argentine...

En compagnie de ACHMY HALLEY et de JEAN MATTERN. En collaboration avec les éditions Gallimard et la Librairie Gallimard.

MAISON DE L’AMÉRIQUE LATINE
217 BD SAINT-GERMAIN 75007 PARIS
TEL 01 49 54 75 00
http://www.mal217.org/

Théâtre

Une (micro) histoire économique du monde, dansée
Théâtre de Gennevilliers
Du 8 au 22 Janvier et du 9 au 20 Février 2010

Texte, conception et réalisation, Pascal Rambert en collaboration avec Eric Méchoulan (philosophe, directeur de programme « esthétique et économie politique » au Collège International de Philosophie)

avec
Clémentine Baert, Kate Moran, Cécile Musitelli, Virginie Vaillant et Eric Méchoulan
Et cinquante personnes issues des ateliers d’écriture du théâtre et de l’école nationale de musique de Gennevilliers
Musique Alexandre Meyer
Chef de chant Didier Louis
Assistant à la mise en scène, Gilles Groppo

Production : Théâtre de Gennevilliers Centre Dramatique National de Création Contemporaine
avec le soutien de la Caisse des Dépôts, de Bouygues Bâtiment Ile-de-France, de la Fondation d’entreprise La Poste, de la Fondation du Crédit Mutuel pour la Lecture, de la Fondation du Japon dans le cadre du Performing Arts Japan Program, de CULTURESFRANCE et de ANA

mercredi, vendredi, samedi à 20h30
mardi et jeudi à 19h30
dimanche à 15h
relâche lundi
Tarifs
Plein tarif / 22€
Tarifs réduits / 15€ / 11€ / 9€
http://www.theatredegennevilliers.com/

THÉÂTRE DE GENNEVILLIERS
CENTRE DRAMATIQUE NATIONAL DE CRÉATION CONTEMPORAINE
Fondateur Bernard Sobel
Direction Pascal Rambert
41 avenue des Grésillons
92230 Gennevilliers
Standard + 33 (0)1 41 32 26 10
Réservations + 33 (0)1 41 32 26 26

« Une foule de vies humaines ordinaires : 30 personnes issues des ateliers d’écriture du Théâtre de Gennevilliers + 16 jeunes interprètes de la chorale de l’école nationale de musique de Gennevilliers + les 4 actrices de la compagnie : 50 personnes, 50 corps, 50 voix à qui est confiée la présence scénique brute de toutes ces vies vraies sur presque 300 ans. Une pièce dans laquelle chaque scène, chaque époque est commentée en surplomb et en direct chaque soir par Eric Méchoulan, philosophe, qui n’est pas acteur mais un spécialiste en philosophie de l’économie - qui n’est pas acteur mais un vrai économiste - mettant en perspective une histoire et l’Histoire économique du monde. Collant, en temps réel, et montant comme on monte au cinéma, la fiction des histoires personnelles sur scène avec l’Histoire de l’économie mondiale, tantôt humiliant l’humain, tantôt le libérant. Nous étions 25 pour Toute la vie, pour Une (micro) histoire économique du monde, dansée nous sommes 50. Dans une écriture scénique simple qui n’utilise ni la métaphore ni l’illustration mais l’écriture littérale : on dit ce que l’on fait et l’on fait ce que l’on dit. C’est une des premières écritures du théâtre. La plus belle. La plus ancienne. La plus apparemment naïve. Celle des récits archaïques, mais celle aussi des théâtres Chinois ou Japonais. Une ligne claire qui a sa propre poésie et sa propre force : laisser place à l’interprétation du spectateur.
Dans une langue simple elle aussi, celle du langage parlé, qui ne cherche pas à faire littérature, mais à être ni plus ni moins l’un des éléments d’un projet d’art rassemblant le son, la lumière, les corps, l’architecture, l’économie, le chant, la présence. Comme si aujourd’hui faire du théâtre revenait à inventer chaque fois une forme nouvelle du monde en lui rendant sur scène toutes les richesses qu’il nous a offertes lorsque nous l’écrivions. »
Pascal Rambert, 26/12/2007

Ateliers d’écriture
Les (mardi) soirs
GRATUIT, OUVERT A TOUS
La première heure on écrit. C’est une des plus belles choses que l’on voit dans sa vie : dix, vingt, trente, cinquante, cent personnes qui écrivent ensemble en silence. La deuxième heure on lit ce qu’on a écrit. Enfin la troisième heure chacun devient l’acteur du texte de l’un. Ou le metteur en scène du texte de l’autre.

Les ateliers d’écriture sont une étape charnière de la participation des habitants de Gennevilliers à la création contemporaine. Lors de ce travail collectif destiné à tous les publics, chacun est invité à reconnaître sa pensée et à la formuler en la couchant par écrit. Lus ensuite et joués sous la houlette de Pascal Rambert , ces exercices d’auteurs et d’acteurs font émerger une chaîne de découvertes et d’expérimentations, impliquant ses participants au cœur des processus de la création artistique. Grâce à une totale liberté d’intervention, lecture et écriture deviennent le lien qui instaure une autre socialité dans la cité.

L’expérience des ateliers d’écriture n’est jamais close. Enracinée dans la créativité individuelle, dans l’échange et l’expérience directe et immédiate d’un public, elle ouvre les portes de la création théâtrale à tous ceux qui acceptent de s’y risquer. C’est ainsi que jeunes ou vieux, chômeurs ou actifs de toutes professions, membres des ateliers d’écriture, se retrouvent chaque année sur scène dans les spectacles du théâtre. Certains jouent dans les films produits sous le commissariat d’Olivier Assayas. D’autres participent comme acteurs de la ville aux mises en scène de la photographe et cinéaste Valérie Jouve.

RACHID OURAMDANE
Chorégraphe associé au Théâtre de Gennevilliers depuis 2007, il accompagnera tout au long de cette saison les (mardi) soirs : 27 octobre, 17 novembre, 15 décembre, 2 février, 23 mars, 6 avril et 4 mai.

CHRISTOPHE FIAT
Le temps des répétions de sa prochaine création Une( micro) histoire économique du monde à l’automne 2009, Pascal Rambert invite Chritophe Fiat à accompagner certains « mardi » soirs . Une collaboration qui s’inscrit dans la durée puisque Christophe Fiat sera présent à Gennevillers en 2010-2011.
Avec le soutien de la Fondation La Poste


Jules et Marcel
Quelques dates à partir de janvier 2010

Affiche Jules et Marcel La pièce « Jules et Marcel » de Pierre Tré-Hardy met en scène de façon vivante et audacieuse la correspondance entretenue pendant près de quinze ans entre Marcel Pagnol et Jules Raimu.
Ces relations épistolaires denses donnent lieu à un spectacle époustouflant.

Adaptation : Pierre TRE-HARDY

Avec :
Michel GALABRU
Philippe CAUBERE
Jean-Pierre BERNARD

Le mardi 19 janvier 2010 à 21:00
Théâtre municipal, CASTRES
place de la République
81100, Castres
Tel : 05 63 71 56 58

Le mercredi 20 janvier 2010 à 20:30
THEATRE OLYMPE DE GOUFGES
4 place Lefranc-de-Pompignan
82000 Montauban

Le dimanche 24 janvier 2010 à 17:00
Centre des arts et de la culture de CONCARNEAU
CENTRE DES ARTS
10 boulevard de Bougainville
29900 Concarneau
Tel : 02 98 50 38 85

Du samedi 6 au dimanche 7 mars 2010
TELEMAC THEATRE
14 rue Fernand Pelloutier
30000 Nimes, France
Tel : 04 66 21 07 60

Le vendredi 2 avril 2010 à 20:30
LE GRAND ANGLE
place des Arcades
38500 Voiron
Tel : 04 76 65 64 64


Mozart, fragments d’une vie... Le samedi 30 janvier 2010

Sa vie, son oeuvre.

L’enfant prodige Wolfgang Amadeus, fils de Léopold Mozart et d’Anna Maria Perl, naît à Salzbourg en Autriche. Très tôt, son père l’initie à la musique et ils partent en tournées accompagnés de sa sœur Maria Anna (Nannerl) à travers toute l’Europe.

Son esprit très créatif produit de grands chefs-d’œuvre. Il fut entre autres Konzertmeister du prince-archevêque Colloredo à Salzbourg, puis plus tard, organiste de sa cour. De son mariage avec Constance Weber il eut plusieurs enfants, dont deux seulement survécurent. Il décède le 5 décembre 1791 à Vienne.

D’après la correspondance de Mozart
Par la Compagnie Le Cylindre Théâtre

de 20:30 à 22:00
Tarifs d’entrée :
Plein tarif : 15 €
Tarif réduit : 12 €
Enfants : 6.5 €
Demandeurs d’emploi : 3 €

ESPACE FAYOLLE LA FABRIQUE
5 avenue Fayolle
23000 Gueret
Tel : 05 55 52 96 35


Concert-lecture

Robert Schumann
Correspondance et lied
Le 25 janvier 2010 à 20h00
Auditorium du Siège du Groupe La Poste

À l’occasion du bicentenaire de la naissance de Robert Schumann, le Festival d’Aix-en-Provence et la Fondation d’Entreprise La Poste organise un concert-lecture au Siège du Groupe La Poste.

Conception et mise en scène : Emmanuelle Cordoliani
Chant : Rosanne van Sandwijk, mezzo-soprano ; Waltteri Torikka, baryton (Lauréats de l’académie 2009)
Piano : Emmanuel Olivier, pianiste
Comédien : Alban Gérôme

Réservation
01 55 44 33 09 ou
fondation.laposte@laposte.fr

Auditorium du Siège du Groupe La Poste
44 bd de Vaugirard
75015 Paris


Expositions

Maison historique de Jeanne et Léon Blum à Jouy-en-Josas
À partir du jeudi 1er janvier 2009

L’homme du Front.

La dernière demeure du leader du Front populaire Léon Blum, et de sa femme Jeanne, se trouve à Jouy-en-Josas. Cette maison du XVIIIe siècle est nommée le Clos des Metz. La vie et l’œuvre de Léon Blum sont présentées au travers d’une exposition permanente réunissant des correspondances, des objets personnels, des photographies de l’homme d’Etat et de lettres.

Tarifs d’entrée :
Tarif réduit : 2.3 €
Plein tarif : 3.8 €

Maison historique de Jeanne et Léon Blum
4 rue Léon Blum
78350 Jouy-En-Josas
Tel : 01 30 70 68 46

Abonnez vous à notre Lettre d’information,
FloriLettres

Chaque mois, recevez gratuitement la revue culturelle de la Fondation La Poste consacrée à l’actualité littéraire et au patrimoine de la correspondance.
Pour s’inscrire, cliquez ici
Le lien "s’abonner" est obsolète. > s'abonner

A la une

Le Prix « Envoyé par La Poste » 2016 remis à Thierry Froger

30 août 2016 - Thierry Froger remporte le Prix « Envoyé par La Poste » pour son livre Sauve qui peut (la révolution),lire la suite

Les actions

Les actions de la Fondation La Poste 2015

La Fondation La Poste qui se veut à la fois culturelle et sociale a pour objet de soutenir l’expression écrite - dans la mesure où s’y incarnent les valeurs communes au Groupe La Poste - et en particulier la confiance, la solidarité, la proximité et l’innovation. Ainsi, elle encourage plus précisément avec un souci de la qualité et avec éclectisme : l’écriture épistolaire, l’écriture vivante et novatrice, l’accès à l’écriture sous ses diverses formes… lire la suite