Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

 

Edito février 2010

 

Cesare Pavese, Oeuvres Cesare Pavese
Œuvres
Édition établie et présentée par Martin Rueff.
Traductions de l’italien révisées par Mario Fusco, Claude Romano et Martin Rueff.
Gallimard, « Quarto », octobre 2008. 1820 pages, 35 €

« Portrait d’un ami », par Natalia Ginzburg - « Laocoon monolithe », préface de Martin Rueff - Vie et œuvre, par Martin Rueff - Travailler fatigue - Par chez toi - La plage - Vacance d’août - Le camarade - Les dialogues avec Leucò - Avant que le coq chante - Le bel été - La lune et les feux - Le métier de vivre, édition intégrale établie sur manuscrit avec un choix de lettres - Cesare Pavese, « interview à la radio », juin 1950 - « Pavese et les sacrifices humains », par Italo Calvino.

En juillet 2009, au Festival de la Correspondance de Grignan, qui avait pour thème « Voyages en Italie », Martin Rueff, poète, critique, traducteur et maître de conférences à l’Université de Paris-VII-Denis-Diderot ainsi qu’à l’Université de Bologne où il enseigne la littérature et la philosophie, était venu présenter les Œuvres de Cesare Pavese dont il avait établi le volume un an plus tôt dans la collection Quarto chez Gallimard. Il fit un portrait passionnant de l’écrivain qui fut un grand éditeur, figure centrale de la maison d’éditions Einaudi dans l’Italie d’après-guerre, un traducteur de la littérature américaine, un poète, un romancier et essayiste, né en 1908 et mort volontairement à l’âge de quarante-deux ans.
Son journal, Le Métier de vivre, rédigé entre 1935 et 1950, d’une importance aussi capitale que ceux de Virginia Woolf et de Franz Kafka, nous est donné à lire intégralement, pour la première fois, dans ce remarquable ouvrage qui s’emploie à rendre toute la cohérence de l’unité revendiquée par Pavese.
Au fil des pages du Métier de vivre, s’inscrivent des lettres choisies par Martin Rueff qui a tenu à les mettre en vis-à-vis du Journal et à faire « entendre le désespoir de cet homme au-delà des phrases terribles » qu’il se dit à lui-même les derniers instants de sa vie. De larges extraits de la correspondance écrite avant 1935 nous sont également proposés dans Vie et Œuvre, biographie illustrée en préambule à l’édition des textes. Dans cette conversation avec Martin retrouvé depuis Grignan et son château, à travers sa voix précise et sa pensée d’une rare exigence, nous entrons avec passion dans l’univers de Cesare Pavese.

Nathalie Jungerman

Télécharger FloriLettres en PDF
http://www.fondationlaposte.org/art...

Abonnez vous à notre Lettre d’information,
FloriLettres

Chaque mois, recevez gratuitement la revue culturelle de la Fondation La Poste consacrée à l’actualité littéraire et au patrimoine de la correspondance.
Pour s’inscrire, cliquez ici
Le lien "s’abonner" est obsolète. > s'abonner

A la une

Le Prix « Envoyé par La Poste » 2016 remis à Thierry Froger

30 août 2016 - Thierry Froger remporte le Prix « Envoyé par La Poste » pour son livre Sauve qui peut (la révolution),lire la suite

Les actions

Les actions de la Fondation La Poste 2015

La Fondation La Poste qui se veut à la fois culturelle et sociale a pour objet de soutenir l’expression écrite - dans la mesure où s’y incarnent les valeurs communes au Groupe La Poste - et en particulier la confiance, la solidarité, la proximité et l’innovation. Ainsi, elle encourage plus précisément avec un souci de la qualité et avec éclectisme : l’écriture épistolaire, l’écriture vivante et novatrice, l’accès à l’écriture sous ses diverses formes… lire la suite