Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

> Edition du 7 février 2007
Accueil > Correspondance > Portraits d’auteurs > Portrait Un dessinateur porté sur le net

Portrait Un dessinateur porté sur le net

édition du 24 janvier 2001

yslaire

Bernard Hislaire est né en Belgique (comme tant de dessinateurs de bédé...) en 1957. Il a fait ses classes à Spirou avec Franquin, mais c’est en 1986 qu’il a connu le succès avec Sambre, en même temps qu’il changeait de nom. c Mémoires du XXe Ciel, conçu avec l’aide de la psychanalyste Laurence Erlich. C’est le "travail" sur ce site qui donne naissance, quelques mois plus tard, au volume correspondant publié chez Delcourt, réédité cette année, sensiblement modifié, par les Humanoïdes associés sous le titre Mémoires 98. L’histoire y brasse, comme le titre l’indique bien, le siècle entier. "J’ai voulu raconter mon siècle", explique le dessinateur, mais on a également l’impression qu’il a voulu casser les codes, édictés tout au long de ce siècle, de la bande dessinée d’aujourd’hui. Lui cependant s’en défend et prétend juste avoir voulu être sincère, expliquant que, contrairement à ce qui se fait d’habitude, il est parti du dessin : "pourquoi pas ce truc absurde, les images d’abord, les textes ensuite ?" Ainsi est né l’album et le récit, à partir des images, les textes ne venant qu’après. Le site avant l’album, le dessin avant le scénario : voilà qui explique peut-être en partie les aspects un peu déroutants de l’oeuvre, pour laquelle l’auteur emploie même l’expression de "bande dessinée conceptuelle". Bande dessinée, psychanalyse et internet, anges et e-mails, images retouchées plutôt que dessinées, la bédé par Yslaire s’éloigne des habitudes. Si on ajoute qu’il se demande si l’image fixe, pourtant au centre de son art, n’est pas dépassée, on voit qu’Yslaire n’en est décidément pas à un paradoxe près. On attend désormais avec curiosité le second volume, Mémoires 99, prévu pour début février... avec un cédérom. S.J.