Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

 

Agenda mars 2011

 

Manifestations soutenues par la Fondation La Poste

Festivals

Affiche-Printemps des Poètes 2011-White 13e Printemps des Poètes
sur le thème « d’infinis paysages »
Lancement le 7 mars

Dans le cadre du programme « Partageons l’émotion du Courrier », La Poste et sa Fondation d’entreprise sont partenaires de la 13e édition du Printemps des Poètes.
À cette occasion, cinq cartes postales poèmes seront distribuées par les facteurs en métropole et dans les départements d’Outre Mer. Parmi les cinq cartes, une carte sera vierge pour inviter chacun à se faire poète.

D’autre part, un concours invitant tous les postiers à rédiger un poème a été initié sur la thématique « Les Outre-Mer » du 1er janvier au 10 février 2011.
http://www.emotionducourrier.fr/

Le Programme :
http://www.printempsdespoetes.com/

...

Les Sévignales logo Les Sévignales sur le thème « femmes en toutes lettres ».
du 21 au 26 mars 2011
Vitré (35)

Les Sévignales reviennent au printemps avec un festival d’une semaine, du 21 au 26 mars 2011 sur le thème « femmes en toutes lettres ».
En attendant, trois premiers événements : - un concours épistolaire - un cycle d’ateliers d’écriture - un prix des lecteurs

En partenariat avec les écoles une exposition interactive sur l’illustratrice Anne Herbauts et un concours particulier pour les écoles.

http://sevignales.blogspot.com

...

LE FESTIVAL TEXTES ET VOIX AU STUDIO RASPAIL
L’Indignation dans tous ses états

Trois événements fédérés par le thème de l’Indignation

créés par le Festival Textes et Voix, la Fondation d’entreprise La Poste et la Société Littéraire de La Poste et France Télécom dans le cadre du Festival Textes et Voix au :
STUDIO RASPAIL - 216 Boulevard Raspail - 75014 Paris (Métro : Raspail ou Vavin - Parking : boulevard du Montparnasse)

Samedi 12 mars de 20H00 à 22H00 L’INDIGNATION EXISTENTIELLE

La vie en toutes lettres...
Spectacle de lectures interprété par Layla Metssitane et Benoît Allemane, suivi d’un débat animé par Jean-Pierre Guéno

Lorsque la mort désunit ceux qui s’aiment, il arrive que celui qui survit se révolte et s’indigne, au point de continuer à écrire à l’aimé disparu des lettres qui relèvent à la fois du cri et du chant d’amour. Les plus belles lettres d’amour sont souvent des lettres d’amour posthumes, des lettres qui incarnent un élan total vers l’autre, une preuve de générosité absolue, sans attente de retour. Qu’il s’agisse des lettres écrites chaque dimanche, par Consuelo à son mari Antoine de Saint-Exupéry, sept ans après sa disparition, de la longue lettre ouverte de Jérôme Wagner à son épouse Emmanuelle publiée 10 ans après sa disparition, ou des messages de Denise, de Marie, d’Eric, de Jean-Pierre, de Loïc et des autres, rassemblés dans La vie en toutes lettres, ces missives défient la mort et le temps. Elles transforment le caractère fatalement éphémère des amours terrestres en petites bulles d’éternité.

Lettres du dimanche, Consuelo de Saint-Exupéry préface d’Alain Vircondelet, Plon, avril 2001
La vie en toutes lettres, Jean-Pierre Guéno, Plon/La Poste, octobre 2010
N’oublie pas que je t’aime Jérôme Arnaud Wagner, Les Nouveaux Auteurs, novembre 2010

Dimanche 13 mars de 15H30 à 17H30 L’INDIGNATION FERTILE

L’indignation : et après ?
Lectures interprétées par Ivan Morane et Francis Lalanne.
Débat animé par Jean-Pierre Guéno avec Henri Alleg, Francis Lalanne et Gilles Van der Pooten

Quand on chasse l’humain, quand une certaine forme d’aliénation progresse à pas feutrés, il arrive que l’humanisme rejaillisse au galop, dans un sursaut de révolte et d’indignation, et que la parole soit un cri venu du fond de l’âme... Les mots deviennent alors les armes de la résistance et de l’espérance. Des mots qui prennent voix pour mieux ouvrir la voie.
Alors que le livre de Stéphane Hessel Indignez-vous continue à connaître un incroyable succès, une question se pose : comment transformer les essais marqués par les « indignés » ? Comment évoluer du sursaut vers l’action viable, concrète et constructive ?
Pour pigmenter ce débat d’actualité, le Festival Textes et voix, la Fondation d’entreprise La Poste, et la Société Littéraire de La Poste et France Télécom ont demandé à trois auteurs de lettres ouvertes de venir confronter leurs expériences.

Henri Alleg pour son livre La Question publié aux Éditions de minuit en 1958.
Francis Lalanne pour son livre Mise en demeure publié aux Éditions Jean-Claude Gawsewitch en Avril 2009
Gilles Vanderpooten pour son livre cosigné avec Stéphane Hessel Conversation pour l’avenir qui sera publié aux Éditions de l’Aube en Mars 2011 et pour un coffret de 2 CD audios « Engagez-vous » publié aux Éditions sonores Frémeaux et Associés en Avril 2011.

Dimanche 13 mars de 18H30 à 20H30 L’INDIGNATION CONTRE LA TERRE ENTIERE

Faire danser les alligators sur la flûte de pan
Denis Lavant

Spectacle lecture interprété par Denis Lavant suivi d’un débat avec Emile Brami, Denis Lavant et Ivan Morane animé par Jean-Pierre Guéno.
Extrait du spectacle composé par Emile Brami à partir de la correspondance de Louis-Ferdinand Céline
(Interprétation Denis Lavant Mise en scène Ivan Morane) « Faire danser des Alligators sur la flûte de Pan », c’est ainsi que Céline résumait sa conception de la littérature. L’auteur du Voyage au bout de la nuit, qui se voyait comme un musicien, a inventé une nouvelle langue, féroce, sans concession, à vif. Il a tout simplement révolutionné la langue française. Sans chercher à gommer les aspects totalement inacceptables de ses pensées, ni idéaliser sa personnalité, cette lecture, portée par Denis Lavant, nous plonge dans trente années de correspondance Célinienne.

Réservation indispensable au 01 40 05 01 18
Dans la limite des places disponibles


Concerts-lectures

Robert Schumann, une vie passionnée... à quatre mains
Jusqu’au 8 avril 2011
Paris, Collège des Bernardins

Affiche Robert et Clara S Le Quatuor Ludwig poursuit la tournée d’un spectacle texte et musique autour de la vie et l’œuvre de Robert Schumann. _ Spectacle conçu à partir de la correspndance entre Schumann et les grands créateurs de son époque. Lettres dites par Marie-Christine Barrault (ou Fanny Cottenceau)

avec
Marie-Christine Barrault, récitante
et le QUATUOR LUDWIG
Jean-Philippe AUDOLI, violon
Elenid OWEN, violon Padrig FAURE, alto
Anne COPERY, violoncelle

Sur certaines dates, Marie-Christine Barrault peut être remplacée par
Fanny Cottençon

Du génie à l’égarement, la vie et l’œuvre de Robert Schumann dont nous célébrerons en 2010 le 200 anniversaire de la naissance, nous touchent infiniment par leur côté humain, leur fragilité, cette impression de se trouver en permanence au bord du précipice...
Évoquer Schumann, c’est aussi redire l’extraordinaire richesse musicale d’une époque,qui voit conjoitement éclore Chopin, Liszt, Mendelssohn, Pagnini, Verdi, Wagner...
Sans oublier Clara Wieck, enfant prodige, fille du Maître de musique du Schumann avant de devenir son épouse : à la fois grand compositeur et égérie de toute la vie de Robert Schumann.
Et bien évidemment il est question de Brahms au visage d’archange, qui fait irruption dans la vie du couple à l’âge de 22 ans....

Marie-Christine Barrault sait dire avec grâce et élégance toutes les nuances des tourments de l’âme. Les choix de lettres et de fragments de vie qui ont été faits pour ce nouveau spectacle ont de quoi bouleverser. Le Quatuor Ludwig a quant à lui sélectionné les plus belles pages musicales de Schumann, Brahms et Mendelssohn.. Chez tous ces musiciens, chacun à sa manière, il est question de musique, d’amour, et de folie.

Durée du spectacle : environ 1 h 30 sans entracte
Quatuor Ludwig - Tel 01 75 57 27 24
quatuor.ludwig@orange.fr

Collège des Bernardins
8 - 24 rue de Poissy
75005 Paris
01 53 10 74 44


Spectacle & Colloque

Beaumarchais. Entre cour et jardin
le jeudi 31 mars - 19 heures
salle culturelle du Clous, Brest

Le jeudi 31 mars 2011, dans le cadre du colloque « Correspondance et théâtre » organisé par le Centre des correspondances et des journaux intimes des 19e et 20e siècles de l’université de Bretagne occidentale, sera représentée la pièce intitulée « Beaumarchais. Entre cour et jardin », montée par la metteure en scène Yaël Uzan-Holveck et jouée par les étudiants étrangers et francophones de l’université d’Orléans.

Cette pièce, montage entre correspondance et théâtre de Beaumarchais, joue de la lettre comme d’un fil imaginaire qui tisse une toile entre l’auteur et l’épistolier. Le spectateur suit différentes étapes de l’écriture théâtrale de Beaumarchais, de la farce, aux comédies en passant par le drame.

Á travers onze lettres écrites par ou à Beaumarchais, entre janvier 1767 et novembre 1791, l’auteur « oseur » et le défenseur du bon droit des artistes de vivre de leur plume nous plongent dans un moment-clef de l’histoire de France, en marche vers la Révolution.

Entre cour et jardin, le spectateur suit, essoufflé, un messager aux bottes de sept lieues. Des comédiens et personnages épistolaires lisent ou déclament, dans des salons aristocratiques, sur des plateaux de théâtre, ou au milieu de rues barricadées, des lettres publiques ou intimes, réelles ou fictionnelles, suspendues à des fils ou cachées dans des chapeaux rococos en papier... Beaumarchais, « ne perd jamais un lambeau de papier »... Support de jeu pour nos comédiens, le papier habille, cache, enferme, se déchire, éclaire, réunit....

Comme cet homme doué d’une force de vie et d’engagement, « faisant tête à tous les orages  », nos jeunes étudiants des quatre coins du monde se sont aventurés dans cette « langue étrangère » du XVIIIe ....

Représentations (soutenues par la Fondation La Poste) : - Le jeudi 31 mars 2011, 19h, salle culturelle du Clous, 2 avenue Le Gorgeu, 29 000 BREST - Les vendredi et samedi 20 et 21 mai 2011, 20h, Maison des arts et de la musique, 10 cours Victor Hugo, 45 100 ORLEANS

Colloque Correspondance et théâtre
31 mars - 1er avril 2011
Faculté Victor Segalen - Brest

(Salle des thèses C219)
Colloque organisé par le Centre d’étude des correspondances et journaux intimes (CNRS UMR 6563). Avec le concours de l’Université de Bretagne Occidentale et de la ville de Brest.

Jeudi 31 mars

14h00 - M. Jean-Marc Hovasse (Brest) Correspondance et théâtre (introduction générale)

La correspondance de Beaumarchais

14h30 - Mme Bénédicte Obitz (Orléans)
« Je suis un peu comme Figaro, Monsieur le Comte, et je ne perds pas la tête pour un peu de bruit » : Beaumarchais dramaturge dans sa correspondance
15h00 - Mme Marianne Charrier-Vozel (Brest) De la lettre aux États Généraux de la littérature dramatique : la correspondance de Beaumarchais
15h30 Pause

Les lettres et le spectacle

15h45 - M. Alexandre Stroev (Paris III)
Le métier de l’auteur dramatique, d’après deux lettres inédites de Marmontel
16h15 - M. Éric Francalanza (Brest)
La lettre dans le théâtre de Marivaux
16h45 - Mme Florence Filippi (Poitiers)
L’acteur, l’auteur et le critique sous la Révolution et l’Empire : l’échange épistolaire en guise de mise en scène
17h15 - Mme Marianne Bouchardon (Rouen)
Maeterlinck et la mise en scène : palinodies épistolaires
19h00 - Beaumarchais. Entre cour et jardin. Spectacle mis en scène par Yaël Uzan et interprété par la troupe Passe-portes (atelier d’étudiants de l’Université d’Orléans) à la salle culturelle du CLOUS, 2 avenue Le Gorgeu, Brest. (Avec le soutien de la Fondation La poste)

Vendredi 1er avril

(Matin)

Collaborations d’auteurs

9h00 - Mme Joëlle Robert (Rouen)
Flaubert, Louis Bouilhet et le théâtre
9h30 - M. Pierre-Jean Dufief (Paris X)
La représentation d’Henriette Maréchal : un événement littéraire vu par la correspondance et le Journal des Goncourt
10h00 - Mme Clélia Anfray (Paris)
Zola/Busnach : pièces à quatre mains
10h30 - Pause

Correspondances théâtrales

11h00 - Mme Aline Marchadier (Paris III)
Écrire le spectaculaire : la correspondance de Victorien Sardou
11h30 - M. Bernard-Marie Garreau (Orléans)
L’évocation des formes théâtrales dans la correspondance d’Alain Fournier
12h00 - M. Christophe Corbier (Paris IV)
Questions d’esthétique théâtrale à travers la correspondance de Maurice Emmanuel

Déjeuner

(Après-midi)

Pièces et correspondances

14h00 - Mme Marie-France de Palacio (Brest)
Heurs et malheurs de Manon Roland : sur une correspondance inédite d’Émile Bergerat
14h30 - M. Jean-Louis Meunier (Nîmes)
Enthousiasmes et refus : Jean Hugo, Darius Milhaud, Armand Lune
l5h00 - M. Serge Linarès (Rouen)
Cocteau, un théâtre à lettres
15h30 - M. Jérôme Neutres (Paris)
Genet. Querelles épistolaires.
16h00 Pause

Actrices et dramaturges

16h15 - Mlle Jeanne Stranart (Rouen)
Les interdictions de Hernani et de Ruy Blas en 1867 vues par Juliette Drouet
16h45 - Mme Lise Sabourin (Nancy)
Dumas fils et ses actrices
17h15 - M. Jean de Palacio (Paris IV)
Catulle Mendès et ses actrices. Sur quelques lettres inédites

Synthèse et conclusion du colloque

Faculté Victor Segalen, 20 rue Duquesne, CS 93837, 29238 Brest Cedex 3
+33 (0)2 98 01 63 69 - fax +33 (0)2 98 01 71 00
e-mail : Centre.Correspondances@univ-brest.fr
http://www.ccji.cnrs.fr



Agenda

Cinéma

Affiche du film Correspondances CORRESPONDANCES - un film de Laurence Petit-Jouvet
À partir du mercredi 2 mars 2011

Sortie nationale au cinéma du film CORRESPONDANCES, distribué par Les Films du Paradoxe à partir du mercredi 2 mars 2011.

Des femmes de la diaspora malienne vivant à Montreuil, s’adressent dans une « lettre filmée » à une personne de leur choix, réelle ou imaginaire. Des femmes de Bamako et de Kayes au Mali s’en inspirent ensuite librement, pour réaliser à leur tour leur « lettre filmée ». Chacune était invitée à parler de son travail, chacune a saisi l’occasion pour dire ce qui est important pour elle. L’ensemble forme un film qui enjambe les distances, fait résonner ces voix qui expriment les frustrations, les passions, la force de ces femmes.

Le film est soutenu par La Ligue des Droits de l’Homme et Mediapart. Une coproduction 2010 franco-malienne - Avril - Arcadi - Image au féminin, 58 minutes.

Dans quelques semaines, le DVD sous-titré bilingue (français et anglais) édité par Les Films du Paradoxe, sera disponible sur leur site ainsi que sur les autres points de vente habituels.

Pour plus d’informations sur les horaires des séances, les dates ultérieures, le film, la bande-annonce, le dossier de presse... :
http://www.filmsduparadoxe.com/corr...
http://www.allocine.fr/film/fichefi...


Expositions

Affiche expo Gallimard Gallimard, 1911-2011 : un siècle d’édition
du 22 mars 2011 au 3 juillet 2011
Bnf François-Mitterrand / Galerie François Ier

À l’occasion du centenaire de la création des Éditions Gallimard, la BnF invite à parcourir un siècle d’histoire intellectuelle à travers l’itinéraire d’une des plus prestigieuses maisons d’édition françaises.
L’exposition s’appuie sur les archives largement inédites de l’éditeur et sur les trésors de la BnF et d’autres bibliothèques, à travers un choix exceptionnel de manuscrits, éditions originales, correspondances et photographies.

mardi - samedi de 10h à 19h
dimanche de 13h à 19h
sauf lundi et jours fériés
tarif plein : 7 € / tarif réduit : 5 €

Site François-Mitterrand
Quai François-Mauriac
75706 Paris Cedex 13
Téléphone : 33(0)1 53 79 59 59

Au Salon du livre de Paris, (du vendredi 18 au lundi 21 mars 2011) un espace de rencontres-conférences est prévu et des vitrines d’exposition présenteront des documents fac-similés ou photographies (manuscrits, couvertures, note de lecture et photographies). Une borne multimédia permettra l’accès à l’exposition virtuelle « Gallimard, 1911 - 2011, Un siècle d’édition ».

Animations : conférences, projections et des rencontres avec des écrivains Gallimard.
Stand H01

Vendredi 18 : nocturne 10h-23h
Samedi 19 & dimanche 20 : 10h-20h
Lundi 21 : 9h-13h réservé aux professionnels, 13h-18h ouvert au public
Paris Porte de Versailles - Pavillon 1
Boulevard Victor, Paris 15ème
http://www.salondulivreparis.com/

Abonnez vous à notre Lettre d’information,
FloriLettres

Chaque mois, recevez gratuitement la revue culturelle de la Fondation La Poste consacrée à l’actualité littéraire et au patrimoine de la correspondance.
Pour s’inscrire, cliquez ici
Le lien "s’abonner" est obsolète. > s'abonner

A la une

Le Prix « Envoyé par La Poste » 2016 remis à Thierry Froger

30 août 2016 - Thierry Froger remporte le Prix « Envoyé par La Poste » pour son livre Sauve qui peut (la révolution),lire la suite

Les actions

Les actions de la Fondation La Poste 2015

La Fondation La Poste qui se veut à la fois culturelle et sociale a pour objet de soutenir l’expression écrite - dans la mesure où s’y incarnent les valeurs communes au Groupe La Poste - et en particulier la confiance, la solidarité, la proximité et l’innovation. Ainsi, elle encourage plus précisément avec un souci de la qualité et avec éclectisme : l’écriture épistolaire, l’écriture vivante et novatrice, l’accès à l’écriture sous ses diverses formes… lire la suite