Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

 

Agenda été 2013

 

Manifestations soutenues par la Fondation La Poste

Théâtre

Spectacle Chaissac / Dubuffet
« Vive l’art, quand il ignore son nom ! »
du 24 mai au 1er juin 2013, Paris

Affiche-chaissac-dubuffet spectacle En parallèle de l’exposition « Gaston Chaissac / Jean Dubuffet, entre plume et pinceau » à l’Adresse Musée de La Poste (28 mai-28 septembre) la Compagnie Artépo crée, dans une mise en scène de Denis Guénoun, un spectacle d’après la correspondance qu’échangèrent les deux peintres : Gaston Chaissac - Jean Dubuffet, Correspondance 1946-1964 aux Éditions Gallimard (Édition de Dominique Brunet et Josette-Yolande Rasle, parution fin mai 2013). Au-delà de leur échange artistique, se noue entre le premier, cordonnier in partibus, et le second, fondateur et théoricien de l’Art Brut, un rapport humain singulier mettant en jeu deux visions du monde qui pendant près de vingt ans se complètent ou s’opposent.

Mise en scène : Denis Guénoun
Avec Wissam Arbache et Koffi Kwahulé
Assistant : Alexis Leprince
Administration : Alice Perot-Hodjis avec la collaboration amicale de Stanislas Roquette

Représentations au Lavoir Moderne Parisien, 35 rue Léon, 75018 Paris
du 24 mai au 1er juin 2013
À l’initiative et avec le soutien de La Fondation d’entreprise La Poste et du Musée de la Poste

Chaissac-Dubuffet, catalogue expo Le 28 mai : vernissage de l’exposition à l’Adresse Musée de La Poste 34 Boulevard de Vaugirard, 75015 Paris
01 42 79 24 24

- 2 août : spectacle au Palais Idéal du Facteur Cheval à Hauterives
- 5 septembre : lecture déambulatoire à l’Adresse Musée de La Poste
- 28 septembre : lecture spectacle au Studio Raspail à Paris
- 24 janvier 2014 : spectacle à l’Auditorium Saint Michel aux Sables d’Olonne
http://www.laposte.fr/adressemusee/

.........

« Maupassant, Portraits brisés » / Théâtre de l’Epi d’or
À L’Albatros en Avignon pendant le festival
du 7 au 31 juillet.

Création d’un spectacle littéraire adapté de la correspondance, des chroniques et des œuvres de Guy de Maupassant par Patrice Fay dans une mise en espace de Micheline Zederman.
« Accroché à son fauteuil comme à un radeau, Maupassant se jette dans ses souvenirs en désordre, naviguant entre les femmes, la littérature, la politique et la folie, il nous donne à entendre son œuvre, sa vie. Il parle à sa mère, à Flaubert, à Mouche l’héroïne de la nouvelle, à ses médecins, à son double qui surgit terrifiant... » Réalisation d’un CD audio, interventions dans les milieux scolaires.
45 représentations sont programmées :
- au Théâtre Essaïon à Paris 4ème du 9 janvier au 27 mars, tous les mercredis.
- à L’Albatros en Avignon pendant le festival du 7 au 31 juillet.
- dans le Val d’Oise à la Médiathèque d’Eaubonne le 4 octobre, à Ermont-sur-Seine et Taverny (en novembre et décembre)

.........

« Lettres de Westerbork d’Etty Hillesum »
Compagnie Nuits d’auteurs - Avignon du 8 au 31 juillet

Théâtre, Lettres de Westerbork Etty Hillesum est née en 1914 à Middelburg, morte à Auschwitz en 1943. En 1939, elle obtient une maîtrise de droit à l’Université d’Amsterdam, elle étudie la langue et la littérature russes. Sa rencontre avec le psychologue Julius Spier, de 27 ans son aîné, est décisive. Elle commence à rédiger son journal intime « Une vie bouleversée », reconnu pour sa valeur littéraire, historique et spirituelle. Le 30 juillet 1942, Etty arrive à Westerbock de sa propre initiative. Elle porte en elle une foi et une joie de vivre inaltérables et œuvre pendant plus d’un an dans ce camp de transit en tant qu’assistante sociale auprès des déportés juifs, avant d’être elle-même déportée à Auschwitz. La pièce est une adaptation des lettres écrites pendant cette année du camp de Westerbock

Adaptation et mise en scène de Martine Amsili.
Avec Emmanuelle Galabru et Martine Amsili
24 représentations au Théâtre Présence Pasteur.
13 rue du Pont Trouca, Avignon
http://www.compagnienuitsd'auteurs.com


Festivals

Le Festival de la Correspondance, Grignan, 18ème édition,
Du 2 au 7 juillet
Lettres d’Amérique

Le 18ème festival de la correspondance de Grignan nous conduit cette fois-ci sur les deux rives de l’Atlantique, celles de France et celles de l’Amérique du Nord. Trois siècles d’échanges épistolaires, de Lafayette et Benjamin Franklin à Hemingway et William Burroughs en passant par Chateaubriand, Tocqueville, Edgar Poe, Marcel Duchamp et bien d’autres. Trois siècles durant lesquels se nouent des liens uniques entre la France et le Nouveau Monde dans l’univers des sciences, des arts, de la littérature, de la politique.

Le site du festival

.........

Festival de Théâtre : Les Nantivales Effervescentes
Du 2 au 4 août
Nant, Aveyron

L’association organise un festival « éclairé à la bougie », dont le fil conducteur est pour cette édition les mises en voix et en scène du texte intégral de la correspondance de Juliette Drouet et Victor Hugo, édité par Fayard.
Pendant trois jours, lectures
- de 14h00 à 18h00 sur le parvis de l’Abbatiale Saint Pierre de Nant, dont certains vitraux ont été réalisés par Jean Hugo, petit-fils de Victor
- de minuit à 2h00, lectures au flambeau dans les Vernèdes (chemins au bord des canaux permettant l’accès à des jardins privés)
Plusieurs compagnies de théâtre se succèdent pour les lectures, le Cours Florent apporte une contribution matérielle et une aide pour la communication.

Le site du festival

Rencontres d’Aubrac, 18ème édition « Imaginaires de l’Eden »
Du 19 au 23 août.

Association A la rencontre d’écrivains
Festival littéraire du plateau d’Aubrac réunissant à Saint Chély d’Aubrac, Conques, Aubrac des écrivains, universitaires, acteurs, musiciens...
A Saint Chély d’Aubrac :
- 21 août à 12h00 : Lettres de Gauguin à sa femme et à ses amis par Mathieu Dessertine
- 21 août à 15h15 : Lettres d’Abyssinie d’Arthur Rimbaud par Mathieu Dessertine
- 21 août à 15h45 : Paradis persans avec Nahal Tajadod et Jean-Claude Carrière
- 22 août à 15h00 : Lettres à Poisson d’Or de Joë Bousquet par Mathieu Dessertine

Colloques

1913 cent ans après : enchantement, désenchantement
Du 8 au 15 juillet - Cerisy-La-Salle

Une soirée de lectures de correspondances sera organisée le mercredi 10 juillet :
« Correspondances de 1913 » (Remy de Gourmont, Katherine Mansfield, Colette, André Gide et Paul Desjardins, Rilke, Apollinaire et les peintres, Victor Segalen), par Marie-France Ionesco et Stéphaie Tesson.

Pour télécharger et entendre cette lecture, cliquez ici.

La dernière décade de Pontigny avant la Grande Guerre (en septembre 1913) s’intitulait « La Grande Espérance ». Les découvertes scientifiques et leurs applications techniques avaient renouvelé la vie quotidienne et l’organisation sociale ; l’extraordinaire floraison cette année-là d’œuvres littéraires, philosophiques et artistiques semblait justifier une telle « espérance ». Un prodigieux laboratoire de formes nouvelles se met en place. Il suffit de rappeler Du côté de chez Swann de Proust, Ève et L’Argent de Péguy, La Colline inspirée de Barrès, Stèles de Segalen, Le Grand Meaulnes d’Alain-Fournier, Jean Barois de Martin du Gard, Alcools d’Apollinaire, la Prose du transsibérien et de la petite Jeanne de France de Cendrars. Des expositions majeures (Der Sturm à Berlin, l’Armory Show aux États-Unis) bouleversent le champ artistique. Différents groupes, parfois rivaux, témoignent de l’effervescence générale : futurisme italien, expressionnisme allemand, imagisme et vorticisme à Londres, acméisme russe, cubisme et simultanéisme à Paris. Tandis que Debussy, Fauré, Ravel composent des œuvres majeures, éclate Le Sacre du printemps de Stravinsky. Ce ballet pousse à son paroxysme la « vie », valeur dominante tant dans la philosophie de Nietzsche que dans celle de Bergson. L’opposition entre les héritiers du positivisme et la réaction spiritualiste demeure active en 1913. C’est aussi la dernière année de la domination occidentale incontestée sur le monde. Comment penser aujourd’hui les enjeux intellectuels et politiques du début du XXe siècle ?

Il ne s’agit pas d’étudier systématiquement les différents arts européens : cela a été fait dans un ouvrage fondateur : L’année 1913. Les formes esthétiques de l’œuvre d’art à la veille de la Première Guerre mondiale, dirigé par Liliane Brion-Guerry. Il s’agit désormais d’évaluer les apports de 1913 et les enseignements que nous pouvons, cent ans après, tirer de cette ultime floraison avant la catastrophe. En quoi les questions posées et les œuvres réalisées en 1913 ont-elles fécondé le XXe siècle ? Qu’est-ce qui a été perdu à cause des violences extrêmes de ce siècle ? Certains aspects de la vie intellectuelle et artistique de 1913 peuvent-ils nous aider à mieux comprendre 2013 et à ouvrir des voies nouvelles ?

Marie-Paule Berranger et Colette Camelin

Le jeudi 11 juillet
Rythmes de 1913 Claude Leroy (Université de Paris-Ouest Nanterre) « Le mythe du Transsibérien : genèse et métamorphoses, de Cendrars (1913) au train des écrivains (2010) ».

Le programme sur le site du Centre Culturel International de Cerisy-La-salle


Texte et musique

Francofolies, la Rochelle
Du 12 au 16 juillet.

Le Larron a reçu un Prix d’honneur du Centre des Écritures de la Chanson Voix du Sud Fondation La Poste et se produit le 12 juillet sur la scène de l’Horloge rouge.
http://www.francofolies.fr

Lire l’article sur la remise du prix du Centre des écritures de la chanson Voix du sud-Fondation La Poste qui s’est déroulée le jeudi 28 mars 2013.



Vidéo-projection

La correspondance Liszt-Wagner,
vidéo-projection de Gonzague Zeno
vendredi 12 juillet 2013 - 18h. Chorégies d’Orange

Dans le cadre des Chorégies d’Orange et du bicentenaire de la naissance de Richard il vous est proposé d’assister à la projection du film La correspondance Liszt-Wagner de Gonzague Zeno.
« Cette correspondance met en évidence l’extraordinaire amitié qui conduisit à la révolution artistique initiée par ces deux géants, révolution d’où sont issus les opéras wagnériens, mais aussi la forme actuelle du concert symphonique. » (Gonzague Zeno)

http://www.choregies.fr/de/10-saiso...
Réservation :+33 (0)4 90 34 24 24
Place Silvain, à côté du Théâtre antique du lundi au samedi, de 10h à 19h

Abonnez vous à notre Lettre d’information,
FloriLettres

Chaque mois, recevez gratuitement la revue culturelle de la Fondation La Poste consacrée à l’actualité littéraire et au patrimoine de la correspondance.
Pour s’inscrire, cliquez ici
Le lien "s’abonner" est obsolète. > s'abonner

A la une

Le Prix « Envoyé par La Poste » 2016 remis à Thierry Froger

30 août 2016 - Thierry Froger remporte le Prix « Envoyé par La Poste » pour son livre Sauve qui peut (la révolution),lire la suite

Les actions

Les actions de la Fondation La Poste 2015

La Fondation La Poste qui se veut à la fois culturelle et sociale a pour objet de soutenir l’expression écrite - dans la mesure où s’y incarnent les valeurs communes au Groupe La Poste - et en particulier la confiance, la solidarité, la proximité et l’innovation. Ainsi, elle encourage plus précisément avec un souci de la qualité et avec éclectisme : l’écriture épistolaire, l’écriture vivante et novatrice, l’accès à l’écriture sous ses diverses formes… lire la suite