Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

 

Les actions de la Fondation La Poste 2013 (suite)

 

Engagement en faveur de l’écriture pour tous.
Projets solidaires 2013

« Se souvenir des belles choses » Association II mots en Images, Perpignan de juillet 2012 à juillet 2014. L’association met en place des ateliers hebdomadaires d’écriture & vidéo « De l’exil à l’image » avec des personnes malades d’Alzheimer accueillies au centre thérapeutique de jour Le Grand Platane à Perpignan. L’objectif du centre d’accueil, qui assure une prise en charge individualisée des malades, est de favoriser leur maintien à domicile, retarder leur entrée définitive en institution et rendre profitable le temps gagné pour eux-mêmes et leur famille.
« La maladie d’Alzheimer étant une maladie dégénérative qui implique la disparition de la mémoire, et l’écriture, comme le cinéma, étant des moyens de retenir ce que le temps ou la maladie effacent, il nous semble essentiel de “fixer” cette partie d’eux-mêmes qui peu à peu leur échappe. » Ce projet est développé en collaboration avec les soignants du centre d’accueil et il est mené avec l’accord et l’engagement des familles.
Dans un premier temps, les personnes malades s’immergent dans l’univers du cinéma, en regardant des séquences de films faisant appel à leur mémoire intime et collective. Puis la deuxième étape consiste à écrire une lettre manuscrite sur un ou des sujets qui leur sont chers et d’en choisir les destinataires. Cette écriture se fait au fil du temps, chacun a son cahier de notes qu’il remplit au fur et à mesure.
Enfin, la dernière étape consiste, elle, à mettre cette lettre en image et en son. Réalisation de 6 lettres vidéo de 6’ chacune et d’un film de 13’ comprenant divers témoignages. Les ateliers sont menés par Elsa Piat, psychologue, Anne-Marie De Franssu, réalisatrice et Claude Fages, écrivain.

Association Ambassadeurs du Parc National de La Réunion, de mai à novembre. Projet présenté par des postiers de La Réunion. L’association a pour double objectif de valoriser le patrimoine réunionnais et d’accompagner des personnes en difficulté face à la lecture, l’écriture et le calcul. Ce projet s’adresse à 5 personnes en situation d’apprentissage, qui ont déjà suivi des cours de remise à niveau dispensés par des postiers. L’une d’entre elles détient des recettes de cuisine, et l’objectif est de les écrire, les mettre en page et les publier dans un livre de recettes illustré par des enfants.

Compagnie Plumes d’Elles, Centre pénitentiaire de Seysses (31), d’avril à novembre. La Compagnie Plume d’Elles propose des ateliers d’écriture et de danse pour des détenues du quartier des femmes au Centre Pénitentiaire de Seysses. Sur le thème du corps, et avec pour point de départ le livre de Daniel Pennac « Journal d’un corps », les ateliers ont pour but d’accompagner les détenues dans l’écriture quotidienne d’un journal de leur propre corps en détention.
Les ateliers de danse visent à expérimenter dans le corps ce qui a été écrit, et permettent aux participantes d’envisager leur corps comme un lieu de liberté d’expression, au-delà des contraintes de détention. Les ateliers se dérouleront du 16 avril à novembre 2013 tous les mardis de 9h30 à 11h30. Les textes des détenues seront publiés aux Editions du Griffon Bleu Une rencontre avec Daniel Pennac est prévue le 23 ou le 24 mai.
Une restitution aura lieu dans le centre de détention en novembre, avec les participantes. Les textes et le travail chorégraphique seront repris par des artistes et donneront lieu à cinq représentations au Théâtre du Pavé à Toulouse du 5 au 9 novembre.

Association Loisirs-Evasion-Mascareignes / La Réunion de septembre à décembre. L’association située à Sainte Clotilde organise des loisirs éducatifs sur le temps scolaire et le temps libre des enfants et des jeunes. Les animations proposées tournent autour de l’écriture, des arts plastiques, du conte, des activités scientifiques et techniques. Le projet éco-citoyen « Piton de la Fournaise, mon Volcan » s’adresse à 35 enfants de 10 à 12 ans, d’une école primaire de Sainte-Marie (27 élèves d’une classe et 8 enfants pendant leur temps de loisirs).
La commune de Sainte Marie se trouve dans les hauts de l’île, à l’écart de l’activité socio-culturelle de Sainte-Clotilde. L’objectif est de sensibiliser ces jeunes au patrimoine de leur île, classée Patrimoine Mondial de l’Humanité en 2010, et à l’importance et l’intérêt de le préserver. Les enfants encadrés par l’équipe enseignante doivent écrire un conte en français sur le thème du Piton de la Fournaise. Les ateliers d’écriture sont précédés de recherches sur les mythes liés à l’histoire du volcan, et d’une sortie sur le site avec des éco-gardes du Parc National de la Réunion. Les contes imaginés sont illustrés et publiés, les planches réalisées sont exposées.

Association Ensemble à Nancy / « D’un espace à l’autre » La Maison et son jardin / de septembre 2013 à février 2014. La Maison et son jardin est depuis 1993 un lieu d’accueil situé dans un quartier sensible de l’agglomération de Nancy, qui, dans le cadre de rénovation urbaine, sera détruit fin 2013. La Maison et son jardin intègrera alors un nouveau bâtiment et sera partagé avec d’autres acteurs locaux. Les habitués regrettent de devoir quitter ce lieu, et le déménagement génère des tensions et des angoisses liées au changement, et à la peur de ne plus retrouver les mêmes personnes... L’équipe professionnelle souhaite faciliter l’arrivée dans les nouveaux locaux, et envisage d’accompagner les habitants en les invitant à verbaliser puis écrire ce qu’ils ressentent vis-à-vis du lieu : souvenirs, histoire... Les textes et poèmes, agrémentés de dessins et photos constituent la matière d’un recueil qui sera publié et distribué à chacun. Un DVD retraçant la vie de la maison leur sera également offert. Les ateliers pour la réalisation du livre s’échelonnent de septembre à décembre. La finalisation du projet avec la distribution des livres et DVD est envisagée pour févier 2014.

Atelier de théâtre créatif « De la prison à l’Odéon » / soutenu par l’association Léo Lagrange / Maison d’arrêt de Fleury Mérogis, de septembre 2013 à mars 2014. Sylvie Nordheim anime des ateliers d’écriture créative à la Maison d’arrêt de Fleury Mérogis. A partir d’improvisations autour d’un thème commun, douze personnes, détenues en longue peine, réparties en deux ateliers écrivent deux pièces reliées par un même fil conducteur, lesquelles composeront un spectacle en deux actes.
- en mars 2014, restitution du spectacle au Théâtre de l’Odéon : le théâtre met une scène à disposition pour accueillir un plus large public et faire découvrir le travail aux médias. Tout au long de l’année, l’Odéon missionne des membres de l’équipe artistique, comédiens, metteurs en scène, scénographes qui viennent parler à Fleury-Mérogis de leurs métiers.

Association MACAO Ecriture(s) Paris 13ème, de septembre 2013 au printemps 2014. Dans le cadre de la Politique de la Ville, l’association propose à l’Espace de Vie Sociale L’Escale :
- des ateliers d’écriture destinés aux jeunes et adultes de 11 à 70 ans. En réponse aux besoins d’information, de communication et de partage intergénérationnel, les participants rédigent un journal de quartier trimestriel, le « Journal de l’Amiral »distribué dans les 650 boîtes aux lettres des résidents. Ateliers bimensuels d’une durée de 2 heures.
- le projet « Au Pied de la Lettre » art postal et correspondance. Cette action développe un lien de correspondance entre les habitants (une quinzaine de personnes) et des artistes. L’objectif des ateliers d’écriture et d’art postal étant de créer des cartes postales rédigées et des enveloppes qui seront adressées aux artistes. Ceux-ci, intervenants qualifiés en art thérapie, apporteront une réponse.

Association Elan Retrouvé / Fontenay aux Roses, de septembre 2013 à juin 2014. Le Centre Psychothérapique de Jour de Fontenay aux Roses accueille des enfants et des jeunes autistes ou souffrant de troubles envahissants du comportement. L’activité « Mini Journal » est destinée à 22 enfants et jeunes de 8 à 18 ans : il s’agit de créer un journal comprenant divers articles selon les centres d’intérêt des participants. Les ateliers de 2h00 par semaine sont encadrés par l’équipe d’éducateurs et une intervenante extérieure. Certains enfants apprennent à se servir de l’ordinateur pour écrire leurs textes. Faire le récit des activités qui se déroulent au cours de l’année, illustrer les textes par des photos... fait naître chez ces enfants fragilisés le sentiment d’appartenance à un groupe, permet des références à un passé commun, et favorise entre eux les échanges : lecture réciproque des articles auxquels ils ont participé, affirmation de leurs goûts, musicaux ou autres. Parmi les enfants qui participent au Mini Journal, 5 pourront réintégrer le circuit scolaire.

Association L’Aire à mots, Paris, de septembre 2013 à juin 2014. L’association créée en 1997 propose entre autres sur une année scolaire des ateliers « d’écriture inventive, et d’arts plastiques ».
Public visé : 10 enfants et 12 jeunes (7/12 et 12/16 ans) du 10ème arrondissement de Paris (quartier des Portes Saint Denis et Saint Martin) et arrondissement limitrophes.

Association Prado Rhône Alpes / Du slam, pour l’écrire et le dire, de septembre 2013 à juin 2014. L’association Prado Rhône Alpes regroupe 19 établissements de protection et d’insertion d’enfants, adolescents et jeunes adultes de 4 à 18 ans, victimes de maltraitance, en souffrance sociale ou psychologique, ou en prise avec un environnement délinquant. Les structures sont implantées dans les départements de l’Ain, l’Allier, l’Ardèche, l’Isère, la Loire et le Rhône, elles interviennent dans les domaines de la Protection de l’enfance et de la Protection judiciaire de la jeunesse. L’un des établissements L’Autre Chance, se trouve à Fontaines Saint Martin dans le Rhône près de Lyon. Le projet « Du slam, pour l’écrire et le dire » concerne dix jeunes de 14 à 17 ans qui viennent de différents pays : France, Afghanistan, Angola, Cameroun, Congo, Somalie, Mali et Tchad. Ces jeunes en décrochage scolaire rencontrent des difficultés avec les savoirs de base, dans la définition de leur avenir et leur projet professionnel. La musique apparaît comme un support sans frontières pour aborder la culture, l’histoire, la géographie, le vocabulaire. Encadrés par l’équipe éducative et des intervenants professionnels, les ateliers d’écriture se déroulent de janvier à mars. Ces ateliers sont suivis de séances d’enregistrement, de la réalisation de CD remis aux jeunes et d’une restitution publique en juin 2014.

Association ACERMA - Atelier d’écriture spontanée / Paris 19ème de septembre 2013 à août 2014. L’association ACERMA se situe à l’interface du soin et de la vie citoyenne grâce à des activités aidant des personnes à retrouver leur place dans la société, avec leur différence. En complément des soins médico-psycho-sociaux, l’association propose des ateliers créatifs ciblés sur les déterminants et les conséquences. Elle est en lien avec les structures de soins qui informent les malades des actions menées. Les patients sont accueillis individuellement, guidés pour s’inscrire aux activités adaptées et être accompagnés ensuite par la dynamique de groupe. « Il s’agit là d’un maillon essentiel entre le soin et les activités des centres culturels, c’est le pont entre la maladie et la vie. » Une autre particularité de l’ACERMA est d’ouvrir les activités à tout public car la mixité est un moteur essentiel pour les personnes issues du soin, associant stimulations, motivation, et contribuant à un changement de regard du public sur les addictions. De fait, cette approche originale contribue à la prévention à différents niveaux. L’atelier Écriture spontanée accueille 5 à 12 participants et se tient tous les mercredis de 19h30 à 22h. Il tend à favoriser l’expression écrite, comme elle vient, dans la confiance. Il n’y a pas de recherche de « beau » littéraire, ni de « bien ». On s’aide de jeux pour faire démarrer les stylos, on écrit seulement pour le plaisir. On lit (si on veut) ce qu’on a écrit et on en parle ensemble, sans jugement.Il n’y a pas de nécessité d’assiduité, chaque séance est autonome.

Association Uni’Sons, Montpellier quartier de La Paillade, de septembre 2013 à août 2014. Uni’Sons propose depuis 12 ans des ateliers d’écriture et de musique hip hop aux jeunes de 12 à 25 ans. Les jeunes bénéficiaires sont bien souvent en rupture de confiance avec les institutions scolaires. Uni’Sons propose à la fois une forme d’expérience artistique et éducative. Les jeunes doivent écrire un texte et exprimer leurs ressentis.
En compagnie des animateurs ils échangent, expriment, écrivent avec un objectif : enregistrer un morceau en studio, le graver sur un CD qui leur est offert. L’association travaille avec des centres de réinsertion pour jeunes déscolarisés.

La Fête des Vendanges de Montmartre, 80ème édition, du 9 au 13 octobre. Projet conçu et organisé par l’ADC’EP, Association pour le Développement de la Création, Etudes et Projets, présenté par la mairie du 18ème arrondissement. Le thème de la Fête des Vendanges 2013 est L’Amour.
- les 7 et 8 octobre : ateliers d’écriture associés à un atelier de Mail Art menés par l’association Atouts cours et la bibliothèque Maurice Genevoix.
L’association Atouts Cours travaille sur le développement d’animations et de sorties culturelles en faveur de personnes en difficulté d’apprentissage ou de populations immigrées ne maîtrisant pas ou peu le français.
Les participants aux ateliers seront invités à assister aux lectures de messages et correspondances lors des séances de « Balcons énamourés et Fenêtres bavardes ».

Festival de l’Écrit, Association Initiales, 17ème édition en Champagne Ardenne, en octobre. L’association œuvre dans des domaines touchant à : la prévention et la lutte contre l’illettrisme ; la promotion de l’égalité des chances et la lutte contre les discriminations ; l’inscription des pratiques artistiques dans l’accompagnement des personnes éloignées de la lecture et de l’écriture.
L’action fédère un réseau comprenant 280 structures (Maisons de quartier, Maisons d’Arrêt, Centres sociaux, organismes de formations, Missions Locales, associations, Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale). Les participants sont bénéficiaires du RSA, reconnus handicapés, en formation, demandeurs d’emploi, sans domicile fixe, salariés, de langue maternelle française ou étrangère.
Les textes sont réalisés par les participants dans des espaces d’écriture mis en place en Champagne-Ardenne. Des rencontres publiques, des remises de prix, des fêtes autour de l’écrit récompensent et encouragent les participants. Des textes sont publiés dans le journal « Sur les chemins de l’écrit, La plume est à nous » édité par Initiales. Un ouvrage publiant les textes primés est offert aux participants, à leur famille et aux associations qui les accompagnent. Les rencontres publiques du Festival de l’écrit auront lieu à Reims, Charleville-Mézières, à Troyes et Chaumont en octobre prochain.

Compagnie Mises en scène Avignon, « La Parabole des papillons » à partir de l’automne 2013. Ce projet est mené avec les habitants des Quartiers Montclar et Champfleury. Pour La Parabole des papillons des ateliers de parole ont été menés pendant quatre mois avec une centaine de femmes qui ont évoqué leurs rapports à leurs voisins, à leur intérieur, à leurs enfants, aux hommes, à leur mari, à leurs parents, à leur corps. Le spectacle retracera cela, « l’être femme » de la petite fille à la vieille femme, de la femme du quotidien aux grandes figures mythiques, théâtrales ou politiques. Un autre pan de ce travail a été réalisé avec de jeunes hommes. Depuis deux ans Cheikh Sall (directeur artistique de la compagnie Croisements) conduit à Mises en scène un projet de percussion corporelle. Ce projet, La fanfarumaine, implique une centaine de participants composés de jeunes et d’adultes des différents quartiers de la ville d’Avignon. Cinq jeunes hommes issus de La fanfarumaine seront intégrés à La Parabole des papillons. Les enjeux sont multiples : donner à entendre des paroles de femmes, qu’ils n’ont pas l’habitude d’avoir au quotidien, à des jeunes gens qui pour la plupart pourraient être ou sont leurs fils ou petits-fils et mettre en valeur une danse urbaine actuelle et populaire, peu considérée malgré la grande technicité qu’elle requiert.
- du 5 au 9 juillet 2013 à l’Auditorium du Grand Avignon _ - Le Pontet : restitution de la parole des ateliers transcrite en une parole théâtrale.
Un atelier d’écriture est proposé aux vingt participant(e)s non professionnel(le)s de La Parabole des papillons, à partir de l’automne 2013. C’est pour la compagnie un moyen d’accompagner les personnes, d’évaluer son travail, et de mesurer la pertinence de sa démarche de co-construction.
Le travail est conduit par Michèle Addala et Gilles Robic avec lesquels une complicité s’est nouée. Lors de plusieurs rendez-vous, ils accompagnent, soutiennent les participant(e)s dans la rédaction d’une lettre relatant leur expérience et qu’ils/elles adresseront à la personne de leur choix, l’occasion d’engager pour eux une correspondance épistolaire.
Ces textes seront lus, récités, joués, interprétés dans le cadre le cadre du colloque retraçant les parcours et les trajectoires des participant(e)s impliqué(e)s dans des expériences telles que celles menées ici. Ce colloque est préparé par Mises en scène pour 2014 en partenariat avec Art Vivant Vaucluse, la Mission locale du Grand Avignon et le soutien de la Caf de Vaucluse.
120 heures d’ateliers d’écriture pour les participants. La restitution publique des écrits permettra aux citoyens d’Avignon de rencontrer cette population de leur ville, que l’on n’entend que trop peu. Les représentations du spectacle La Parabole des papillons participent de cette même volonté de rencontre des citoyens avignonnais. Le colloque sera l’occasion d’interpréter une nouvelle fois devant le public.

Abonnez vous à notre Lettre d’information,
FloriLettres

Chaque mois, recevez gratuitement la revue culturelle de la Fondation La Poste consacrée à l’actualité littéraire et au patrimoine de la correspondance.
Pour s’inscrire, cliquez ici
Le lien "s’abonner" est obsolète. > s'abonner

A la une

Le Prix « Envoyé par La Poste » 2016 remis à Thierry Froger

30 août 2016 - Thierry Froger remporte le Prix « Envoyé par La Poste » pour son livre Sauve qui peut (la révolution),lire la suite

Les actions

Les actions de la Fondation La Poste 2015

La Fondation La Poste qui se veut à la fois culturelle et sociale a pour objet de soutenir l’expression écrite - dans la mesure où s’y incarnent les valeurs communes au Groupe La Poste - et en particulier la confiance, la solidarité, la proximité et l’innovation. Ainsi, elle encourage plus précisément avec un souci de la qualité et avec éclectisme : l’écriture épistolaire, l’écriture vivante et novatrice, l’accès à l’écriture sous ses diverses formes… lire la suite