Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

 

Agenda novembre-décembre 2014

 

Centenaire Charles Péguy et commémoration Grande Guerre

1914, la mort des poètes
Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg
Du 22 novembre 2014 au 1er février 2015

1914, la mort des poètes Le 5 septembre 1914, le poète français Charles Péguy s’effondre à la tête de ses hommes aux premiers jours de la bataille de l’Ourcq, touché - dit-on - d’une balle au front. Quelques semaines plus tard, le 30 octobre, Ernst Stadler, Allemand né à Colmar, poète et traducteur de Péguy, est tué dans les Flandres par un obus anglais. Enfin, le 4 novembre 1918, quelques jours avant l’armistice, le poète anglais Wilfred Owen est mortellement touché près d’Ors, dans le nord de la France.
Ces trois poètes européens ne partagèrent pas seulement un même destin funeste : ils étaient aussi habités par la même volonté de restituer, par tous les moyens de leur art, le sens profond de l’époque troublée qui fut la leur. Se peut-il, dès lors - si, comme l’écrivait Rimbaud, le poète est voyant -, que l’on trouve dans leurs œuvres, et dans le dialogue secret qu’elles esquissent, quelques clefs qui permettraient, cent ans plus tard, de mieux comprendre l’événement inouï que fut la Grande Guerre ? Ou faut-il craindre avec le poète que quelque chose de l’horreur absurde qui fit la singularité de cette guerre nous demeure à jamais incompréhensible et que les portes du Ciel, refermées sur « les morts en allés », soient désormais « closes de chaines » ?

L’exposition 1914, la mort des poètes est le dernier volet du cycle Guerre et archives qui réunit les expositions imaginées par les Archives littéraires allemandes de Marbach, la Bibliothèque bodléienne d’Oxford et la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg pour commémorer le déclenchement de la Première Guerre mondiale.

Là où la langue commune peut sembler impuissante à dire l’ineffable de la guerre, la poésie apparaît parfois comme seule capable d’en suggérer la réalité profonde, d’en restituer le sens, les enjeux, l’horreur. C’est pourquoi les œuvres poétiques de Péguy, Stadler et Owen sont placées au cœur de l’exposition, plutôt que leurs biographies. C’est au travers de leurs univers poétiques - leurs thématiques, leurs images, leurs mots - que sont évoquées leurs connivences comme leurs oppositions, les parentés qu’ils dessinent comme les bouleversements qu’apportent chez chacun d’eux la menace, puis la réalité de la guerre.

Présentation de manuscrits originaux d’Ernst Stadler (en particulier son Journal de guerre) et de Wilfred Owen, de manuscrits de Charles Péguy et des lettres de Stadler à Péguy, des lettres manuscrites relatives à Péguy issues du fonds Jacques Maritain, de notes de cours manuscrites prises par Joseph Bopp, qui assista au dernier cours donné par Stadler quelques semaines avant sa mort, de revues, de documents iconographiques, gravures et estampes, et à la fin de l’exposition sont présentées des œuvres contemporaines réalisées en lien avec l’exposition : des micro-éditions de textes de Péguy, Stadler et Owen, réalisées par les étudiants de la Haute École des arts du Rhin et du Master Édition de l’université de Strasbourg, des illustrations et gravures d’artistes contemporains d’Alsace et d’ailleurs et le recueil Je sors enfin du bois de la Gruerie (Arfuyen, 2014) du poète Jacques Darras.

BNU - 5, rue du Maréchal Joffre 67000 Strasbourg
03 88 25 28 00

http://www.bnu.fr/action-culturel/a...

Péguy par Egon Schiele Charles Péguy
par Egon Schiele

Autour de Péguy : Lectures, conférences, spectacles, concerts

29 novembre 2014
LECTURE de textes de Péguy

Lecture poétique et musicale de textes de Charles Péguy. Dans le cadre du centenaire de la mort de Péguy, les comédiens Michael LONSDALE et Pierre FESQUET font revivre le poète orléanais, à travers des extraits de ses œuvres comme Le mystère de la charité de Jeanne d’Arc, Présentation de la Beauce à Notre-Dame de Chartres ou encore Paris Vaisseau de Guerre. Musée du Théâtre Forain,
Quartier Du Paradis 45410 Artenay
20h30

29-30 novembre 2014
LECTURE : Extraits d’œuvres des poètes Charles Péguy, _ Ernst Stadler et Wilfred Owen

Lectures réalisées par les élèves comédiens du Groupe 42 de l’École du TNS. Le spectacle a été conçu et réalisé par Mathilde Delahaye et Maëlle Dequiedt (élèves metteures en scène du Groupe 42) et Pierre Chevallier (élève dramaturge du Groupe 42), en partenariat avec le Théâtre national de Strasbourg. L’événement s’inscrit dans le cadre des manifestations intitulées « 1914, la mort des poètes ».
Bibliothèque nationale universitaire (salle d’exposition)
place de la République 67000 Strasbourg
18h00

30 novembre 2014
CONFÉRENCE : « Péguy, le dépaysan »

Péguy en Pléiade Charles Péguy
Œuvres poétiques et dramatiques
Édition publiée sous la direction de Claire Daudin avec la collaboration de
Pauline Bruley, Jérôme Roger,
et Romain Vaissermann
Éditions Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade,
septembre 2014, 1888 pages

Conférence donnée par l’écrivain Yann Moix, dans le cadre d’un cycle organisé à l’occasion du centenaire de la mort de Péguy. Entrée libre et gratuite. Cinéma Saint-Germain, 22 rue Guillaume-Apollinaire 75006 Paris
11h00

4 décembre 2014
SPECTACLE : « Charles Péguy, poète entre ciel et terre »

Lecture poétique et musicale de textes de Charles Péguy. Dans le cadre du centenaire de la mort de Péguy, les comédiens Michael LONSDALE et Pierre FESQUET font revivre le poète orléanais, à travers des extraits de ses œuvres comme Le mystère de la charité de Jeanne d’Arc, Présentation de la Beauce à Notre-Dame de Chartres ou encore Paris Vaisseau de Guerre. Médiathèque d’Orléans (grande salle)
18h30

7 décembre 2014
CONCERT « Adieu Meuse endormeuse »

Textes de Charles Péguy mis en musique par Claude Henry Joubert et Julien Joubert.
Salle de l’Institut (Conservatoire), 4 Place Sainte-Croix 45000 Orléans
16H00 - Contact : centre-peguy@ville-orleans.fr

10 décembre 2014
CONFERENCES

« Espérer en 2014 avec Charles Péguy »

Conférence donnée par Claire Daudin, Présidente de l’Amitié Charles Péguy.
Galerie Guillaume, 32 rue de Penthièvre 75008 Paris
9h45

« Les voix de la fin du siècle : intellectuels et politiques au temps de l’Affaire »

Cette conférence s’inscrit dans le cadre d’une série de conférences animées par Julien Fabre, professeur d’histoire, intitulées : « Du crépuscule des révolutions à la Première guerre mondiale ». Ces soirées sont organisées en marge du spectacle « Péguy-Jaurès, la guerre et la paix », joué du 21 au 23 janvier 2015 à « L’Autre rive »
L’Autre rive, 27 rue Victor Hugo 38320 Eybens
20h00

Péguy par Jean-Paul Laurens Charles Péguy
Portrait de Jean-Paul Laurens

15 décembre 2014
CONFERENCE : « Péguy, philosophe poète de l’espérance et de l’hospitalité »

Conférence sur Charles Péguy donnée par Charles Coutel, dans le cadre des Conférences « Ariane et Passerelles ». Tour Béryl, 40 av. d’Italie 75013 Paris
20h00

Pour plus d’informations :
http://charlespeguy.fr/Agenda


Exposition

Sélection des livres et des documents du poète
Alfredo Gangotena
jusqu’au 30 novembre
Institut Cervantes de Paris

Alfredo Gangotena portrait peinture À l’occasion de la parution de la correspondance passive du poète équatorien Alfredo Gangotena (Sous le figuier de Port-Cros. Lettres à Gangotena), l’Institut Cervantes de Paris présente, jusqu’au 30 novembre, dans le Salón de los espejos de la Bibliothèque Octavio Paz, une collection de livres et de documents de l’auteur, huit peintures d’Henri Michaux ainsi que le portrait du poète, réalisé par Alberto Coloma Silva.

Instituto Cervantes - Salón de los espejos
7, Rue Quentin Bauchart 75008 París
Lundi à jeudi : 10h-18h30
Vendredi : 10h-13h
Samedi : 9h-17h
01 49 52 92 70


Lettres de femmes, une collection dispersée

Femmes. Lettres & Manuscrits autographes
Une importante collection dispersée
les 18 et 19 novembre dernier

Femmes, lettres et manuscrits-Catalogue Plus de mille cinq cents manuscrits de femmes de lettres ou de pouvoir ont été dispersés les 18 et 19 novembre à Paris, salle Favart. Cette vente a été orchestrée par la maison Ader.
La collection Claude de Flers est née au XIXe siècle, grâce à la passion du marquis de Flers - Hyacinthe-Jacques Pellevé de La Motte-Ango (1803-1866) - pour les écrits de personnages plus ou moins illustres. Cette passion s’est transmise aux générations suivantes et la collection s’est enrichie au fil des années, comprenant plusieurs milliers de documents dont ces mille cinq cents lettres et manuscrits, exclusivement écrits par des femmes « intelligentes, émouvantes, héroïnes, martyres, amoureuses, mères, épouses, spirituelles, insouciantes, mystiques, muses, cruelles, etc . »
« On découvre à travers ces écrits le rôle essentiel qu’ont pu jouer les femmes, notamment dans la transmission des valeurs, l’évolution de la civilisation et des idées, un pouvoir qui ne pouvait pas toujours être révélé », note le collectionneur.
Ces lettres ont été répertoriées dans un beau catalogue illustré qui couvre six siècles de l’histoire des femmes, de 1376 à 1984. Il est introduit par Claude de Flers et par Thierry Bodin, expert en autographes et documents historiques du moyen-âge jusqu’à nos jours. Il contient également un précieux index.
Dans un déroulement chronologique, les documents sont organisés en 36 chapitres, explique Thierry Bodin en préambule à l’ouvrage, qui « permettent d’allier des affinités et de former, au sein d’un défilé historique, des ensembles cohérents, en particulier ceux sur les Précieuses, les nièces de Mazarin, Madame de Sévigné, Madame de Maintenon, la famille et les maitresses de Louis XV, les salons et l’Europe des Lumières, Madame de Staël, la famille d’Orléans, Juliette Drouet et Victor Hugo, ou Georges Sand... »
Avant leur dispersion, les lettres ont été exposées le 21 octobre à l’Institut des Lettres et Manuscrits (21 rue de l’Université - 2, rue Gallimard 75007 Paris).

Entretien avec Thierry Bodin en juillet 2004, (propos recueillis par N. Jungerman) à l’occasion de la parution de la correspondance de Georges Sand, Lettres d’une vie : http://www.fondationlaposte.org/art...



Manifestations soutenues par la Fondation La Poste

Prix littéraires

Le prix Wepler-Fondation La Poste - 17ème édition
Le lundi 10 novembre à la brasserie Wepler, place Clichy

Lundi 10 novembre, le Prix a été remis à Jean Hubert Gailliot pour Le Soleil, publié aux éditions de L’Olivier.

Jean-Hubert Gaillot, Le Soleil
L’ouvrage relate la quête d’Alexandre Varlop pour retrouver Le soleil, un manuscrit volé ayant successivement appartenu au photographe surréaliste Man Ray, au poète Ezra Pound et au peintre Cy Twombly. De Mykonos à Formentera en passant par Palerme, l’enquête le conduit de rencontres en découvertes, jusqu’à réaliser l’ampleur des manipulations dont il est l’objet.

La mention spéciale du jury a été remise à Sophie Divry pour La Condition Pavillonnaire publié aux éditions Noir sur Blanc Notabillia.

Sophie Divry, La Condition pavillonnnaire
À travers la vie d’une femme, M.-A., dans la province française des années 1950 à 2025, ce roman décrit la condition féminine contemporaine dans les classes moyennes et interroge l’absurdité de l’existence.

En 2013, le prix avait été remis à Marcel Cohen pour Sur la scène intérieure (Gallimard), et la mention spéciale à Philippe Rahmy pour Béton armé (la Table Ronde).

http://www.fondationlaposte.org/art...
http://www.wepler.com/fr/prix-litte...


Cinéma

« La Cicatrice, Une famille dans la Grande Guerre »
le 27 novembre

Femmes sur le pieds de guerre Femmes sur le pied de guerre
Chronique d’une famille bourgeoise 1914-1918.

Édité par Pierre Allorant, Jacques Resal
Préface de Brigitte Krulic.
Septentrion, Presses Universitaires - Documents et témoignages, mars 2014, 29 €.
Ouvrage publié avec le soutien de la Fondation La Poste

« La Cicatrice, Une famille dans la Grande Guerre ». Film réalisé par Laurent Véray, cinéaste et historien spécialiste de la Première Guerre Mondiale.
Ce film propose de commémorer la Première Guerre Mondiale à travers la correspondance exceptionnellement riche et les photographies échangées, au quotidien, par une famille française, au fil des quatre années de guerre. Un ensemble de plusieurs milliers de lettres et une centaine de photographies a été confié à Laurent Véray par Jacques Résal, un descendant direct de la famille Résal.
La famille se compose des parents et des six enfants adultes dispersés aux quatre coins de la France, sur le front comme à l’arrière. Leur correspondance est abondante, jusqu’à dix lettres sont échangées chaque jour. Très tôt la famille est endeuillée : l’un des frères meurt au combat en septembre 1914. Son fantôme va hanter toute la correspondance.
Le réalisateur Laurent Véray met en valeur les archives privées, photographies et lettres, par des effets de surimpression sur l’image, sur les murs des deux maisons toujours existantes. Les lettres sont lues en voix off. D’autres archives sont utilisées pour replacer les personnages et leur correspondance dans le contexte de la Grande Guerre.
Le film de Laurent Véray, La Cicatrice. Une famille dans la Grande Guerre, est l’illustration de cette correspondance intitulée Femmes sur le pied de guerre.

- le 27 novembre : Projection de la « Cicatrice, une famille dans la Grande Guerre », film programmé pour le Mois du Film Documentaire, organisée par la BPI et la BDIC (Bibliothèque de documentation internationale contemporaine)
http://centenaire.org/
Vidéo : La Cicatrice - Prologue


Colloques

« Max Jacob 1876-1944, vie et mort d’un archange foudroyé », Association des Amis de Max Jacob, de mars à novembre.
Le 29 novembre à la Médiathèque d’Orléans : colloque Écrire la menace

Max Jacob méditant Dans le cadre de la commémoration du 70ème anniversaire de la mort de Max Jacob, l’Association des Amis de Max Jacob présente des manifestations qui se déroulent à Orléans, Saint-Benoît-sur-Loire, Quimper, Lyon, Paris, Drancy...
Elles évoquent la période 1940-1944 et permettent d’aborder les étapes de l’existence du poète à partir de 1940, sous la menace des mesures antisémites : persécutions, recensement, port de l’étoile jaune, spoliations, puis son arrestation et sa déportation. Dans le cadre de l’exposition « Max Jacob, un poète assassiné, Drancy 1944 », du 18 mars au 21 septembre au CERCIL (Centre de Recherche sur les Camps d’Internement du Loiret) à Orléans, trois lectures de lettres sont organisées :
- le 29 novembre à la Médiathèque d’Orléans : colloque Écrire la menace
http://cercilactu.blogspot.fr - htt...

......

Éditer et relire la correspondance de Zola : Colloque international - Université de Brest
Les 11 et 12 décembre 2014

Le colloque a pour objectif de dresser un bilan de l’état de la recherche sur la correspondance d’Émile Zola et d’ouvrir de nouvelles perspectives de lecture, au moment où paraît aux éditions Gallimard un volume d’environ 1000 pages rassemblant dans une édition critique les derniers manuscrits inédits de l’écrivain, qui sont les lettres adressées à sa femme Alexandrine entre 1895 et 1901.
Ce colloque réunit tous les membres de l’équipe éditoriale (Item-Cnrs-Ens Ulm/U. Paris III) des derniers manuscrits inédits de Zola, ainsi que des spécialistes français et étrangers. Il sera ouvert par Mme Brigitte Émile-Zola, arrière-petite fille de l’écrivain, ayant-droit, et co-directrice de l’édition des lettres à Alexandrine.
À cette occasion, plusieurs manifestations sont envisagées avec la ville de Brest :
- le 10 décembre à 18h00 : présentation de l’édition critique à la librairie Dialogues
- le 11 décembre : création théâtrale liée à la correspondance de Zola.
http://www.univ-brest.fr/cecji/menu...


Textes et musique

TM+, Ensemble orchestral de musique d’aujourd’hui
Concert-lecture pour hautbois et harpe
« 14-18 : Carnets de notes »
Le 2ç novembre

Le projet 14-18 Carnets de notes, avec Anne Ricquebourg harpiste, récitante, et Jean-Pierre Arnaud, hautboïste, récitant, a été labellisé par le comité du centenaire.
Ce concert-lecture autour des correspondances de guerre donne à entendre, d’une part, des témoignages de quatre années de guerre, et d’autre part, la musique d’une époque, de 1914 à 1925 environ, de compositeurs français ou allemands eux-mêmes mobilisés, touchés de près ou de loin par la guerre. Textes de Guillaume Apollinaire, Louis Pergaud, Maurice Genevoix, Alain Fournier, Blaise Cendrars, lettres d’enfants à leur père....Compositions de Claude Debussy, Albert Roussel, Lili Boulanger, Erik Satie, Maurice Ravel...
- en novembre : Archives Nationales de Pierrefitte dans le cadre d’une exposition 14-18 autour d’une résidence mise en place par les Archives avec un collège de Pierrefite.
- le 29 novembre : Château de Maison Laffite dans le cadre d’une exposition 14-18
http://micaco.cg93.fr/parcours/deta...


Festivals

Lettres d’automne - Montauban, 24ème édition
Du 17 au 30 novembre
Association Confluences

Lettres d’automne visuel 2014 Hubert Haddad, invité d’honneur choisit pour fil rouge « La condition magique ou les pouvoirs de l’imaginaire ».
- les 20, 21 et 25 novembre : Cycle de lectures de correspondances : « Les poètes face à la guerre » par la Compagnie Codex à la Maison du crieur.
- le jeudi 27 novembre : Ateliers d’écriture autour de l’ouvrage de Sébastien Lapaque, Théorie de la carte postale.
Correspondance avec Hubert Haddad : projet d’écriture collective inspiré de son livre L’Univers. Vingt-six cartes postales sont mises à disposition du public. Les festivaliers écrivent, à partir de la lettre choisie, une micro-fiction qu’ils adressent à Hubert Haddad. L’auteur constitue avec l’ensemble des lettres reçues un roman-dictionnaire lu et présenté au cours du festival.

Association Confluences
1, rue de la Comédie
82000 Montauban
tél. : 05 63 63 57 62
http://www.confluences.org

......

Télécharger FloriLettres n°158, édition novembre 2014

Abonnez vous à notre Lettre d’information,
FloriLettres

Chaque mois, recevez gratuitement la revue culturelle de la Fondation La Poste consacrée à l’actualité littéraire et au patrimoine de la correspondance.
Pour s’inscrire, cliquez ici
Le lien "s’abonner" est obsolète. > s'abonner

A la une

Le Prix « Envoyé par La Poste » 2016 remis à Thierry Froger

30 août 2016 - Thierry Froger remporte le Prix « Envoyé par La Poste » pour son livre Sauve qui peut (la révolution),lire la suite

Les actions

Les actions de la Fondation La Poste 2015

La Fondation La Poste qui se veut à la fois culturelle et sociale a pour objet de soutenir l’expression écrite - dans la mesure où s’y incarnent les valeurs communes au Groupe La Poste - et en particulier la confiance, la solidarité, la proximité et l’innovation. Ainsi, elle encourage plus précisément avec un souci de la qualité et avec éclectisme : l’écriture épistolaire, l’écriture vivante et novatrice, l’accès à l’écriture sous ses diverses formes… lire la suite