Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

 

Agenda janvier-février 2015

 

Manifestations soutenues par la Fondation La Poste

Prix Sévigné

Remise du Prix Sévigné 2014
le 12 février 2015 au Siège social du Groupe La Poste.

Attribué tous les ans, le Prix Sévigné couronne la publication d’une correspondance inédite. Le Festival de la Correspondance de Grignan est partenaire du Prix Sévigné.

Le Prix Sévigné 2013 a été attribué
à Monsieur Philippe Berthier
pour Jules Barbey d’Aurevilly, Lettres à Trébutien 1832-1858. Éditions Bartillat

Prix Sévigné 2014 remise Pour le Prix 2014, les jurés ont présélectionné :

Frantz Liszt et Richard Wagner, Correspondance.
Éditions Gallimard

Romain Rolland et Stefan Zweig, Correspondance 1910-1919.
Éditions Albin Michel

Winston et Clémentine Churchill, Conversations intimes 1908-1964.
Éditions Tallandier

Pour rappel la liste des membres du jury du Prix

Jean BONNA
Président d’Honneur

Anne de LACRETELLE
Présidente-Fondatrice

et les membres du jury

Claude ARNAUD
Jean-Pierre de BEAUMARCHAIS
Manuel CARCASSONNE
Jean-Paul CLEMENT
Charles DANTZIG
Marc LAMBRON de l’Académie française
Diane de MARGERIE
Christophe ONO-DIT-BIOT
Eric OLLIVIER
Daniel RONDEAU


Concours d’écriture

Concours d’écriture intergénérationnel
Short Edition - Les Tandems numériques de Rhône-Alpes
- Jusqu’à fin janvier 2015
- et jusqu’au 13 mars 2015

« Éditeur communautaire de littérature courte ». Lauréat de la Fête des Services en décembre 2013, catégorie « Rapprocher les Français ».
Il est proposé à des jeunes de 15 à 25 ans de concourir, avec un de leurs grands-parents ou avec une personne de leur entourage âgée de plus de 65 ans, à un concours d’écriture à quatre mains : il faut donc constituer un tandem familial de création littéraire et numérique.
Autour du thème retenu pour l’événement, le jeune et son partenaire senior devront raconter la même histoire, avec les mêmes personnages et le même scénario, chacun utilisant le vocabulaire, le contexte et les références de l’époque de ses 15/25 ans (aujourd’hui pour le jeune, il y a 40 ou 50 ans pour le senior).
Chacun des deux récits devra faire entre 2500 et 4 000 signes.
L’opération inclut la réalisation d’une application mobile dédiée.
Le thème porte sur la mémoire et la guerre 14-18.

Face à l’engouement général pour l’écriture à quatre mains, le Prix Tandems numériques a réajusté sa direction : jusqu’au 13 mars, tous les jeunes de 25 ans et moins, et toutes les personnes de 55 ans et plus peuvent désormais former un duo et participer au Prix !

Pour saisir le guidon de l’innovation et prendre la technologie par les cornes, chaque Tandem sera donc formé d’un jeune de 25 ans ou moins, et d’une personne de plus de 55 ans ou plus. Après s’être accordés sur le cap à tenir, les deux participants pédaleront dans la même direction, et couvriront chacun une distance maximum de 2500 signes...sur le papier ! Après s’être accordés sur le cap à tenir, les deux participants pédaleront dans la même direction, et couvriront chacun une distance maximum de 2500 signes... Sur le papier !

À leur rythme, au gré de leur inspiration et de leurs envies, les tandémistes raconteront deux histoires, qui pourront être différentes mais qui contiendront un même événement (de leur choix, qu’il soit central ou anecdotique) et au moins un personnage commun (qu’il soit central ou anecdotique). Chaque auteur réalisera donc une œuvre de 2500 signes maximum (espaces compris) commençant par « Ce matin, Camille a téléchargé l’appli... ». Une histoire qu’il racontera avec les mots, le point de vue et la sensibilité qui lui sont propres.

En somme, pour entrer dans la course, un Tandem devra soumettre 2 textes de 2500 caractères chacun, sur le site Short-Edition avant le 13 mars 2015. Les créations réalisées par chaque Tandem respecteront les contraintes suivantes :

Un titre unique pour les deux œuvres
Un même événement, central ou anecdotique, par Tandem
Un même personnage, central ou anecdotique, par Tandem
La phrase de départ imposée à tous : « Ce matin, Camille a téléchargé l’appli... »

À l’issue de la première phase du concours, les votes du public et le Jury désigneront les Finalistes : dans chacune des deux catégories (« Tandems » et « Tandems Rhône-Alpes »), 30 Tandems seront sélectionnés pour la Finale qui démarrera le 20 mars 2015, immédiatement après l’annonce des binômes qualifiés. À cet instant, les compteurs seront remis à zéro et les lecteurs seront invités à voter pour leurs œuvres Finalistes préférées...

le site Short-Edition


Textes et musique

Bastien Lanza, sortie de son premier album le 26 janvier 2015

Le Centre des Écritures de la Chanson Voix du Sud - Fondation La Poste, créé en 2006 avec l’arrivée de la Fondation d’entreprise La Poste. Le Centre des Écritures, en milieu rural, développe des dispositifs de formation et d’accompagnement au service des projets professionnels avec pour socle les Rencontres d’Astaffort, qui permettent l’émergence collective de projets artistiques. A côté de sa mission première de formation professionnelle, le Centre des Écritures organise le prix du Centre des écritures de la chanson Voix du Sud-Fondation La Poste.

http://www.voixdusud.com

Bastien Lanza Album Bastien Lanza :
Bastien Lanza débute l’apprentissage de la guitare à l’âge de 9 ans et se met peu après à griffonner des poèmes pour attirer l’attention de ses parents, celle des filles évidemment, mais surtout pour le plaisir de créer. Après ses études, il travaille à l’enregistrement de ses chansons et poste le résultat de ses efforts sur le site « MyMajorCompany ».
À peine deux mois plus tard, il signe sur le célèbre label après avoir recueilli 100 000 € auprès de 1 300 internautes. La qualité de ses textes et ses puissantes mélodies, entre chanson française et folk, séduisent immédiatement.
La Fondation d’entreprise La Poste encourage les diverses formes d’écriture et soutient dans ce cadre la chanson française et les jeunes auteurs - compositeurs - interprètes. À l’initiative de Francis Cabrel et en partenariat avec l’association Voix du Sud, le centre des Écritures de la chanson organise des stages résidentiels, les Rencontres d’Astaffort.
Bastien Lanza remporte le prix de ces rencontres en 2013 et a ainsi pu se produire aux Francofolies de La Rochelle 2014. Il est aussi lauréat de la « Truffe d’Argent/Trophée France Bleu 2013 » (succédant ainsi à Jeanne Cherhal, Aldebert, Miossec...) et reçoit un double disque de platine pour sa participation à l’album Génération Goldman 2.
Bastien Lanza sort son premier album 2h du mat le 26 janvier 2015, avec douze titres dont un duo avec Francis Cabrel. Bastien poursuit également sa tournée, débutée fin 2014, avec des dates multiples entre janvier et mars 2015 en première partie de Jeanne Cherhal ou de Renan Luce (Evreux, Lamballe, La Chapelle-sur-Erdre, Montbrison, Digne-les-Bains, Niort, Seclin, Villeneuve-sur-Lot, Paris...).

En savoir plus :

http://www.bastienlanza.fr/

Voir le clip



Autres Manifestations

Expositions

1914, la mort des poètes
Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg
Jusqu’au 1er février 2015

1914, la mort des poètes Le 5 septembre 1914, le poète français Charles Péguy s’effondre à la tête de ses hommes aux premiers jours de la bataille de l’Ourcq, touché - dit-on - d’une balle au front. Quelques semaines plus tard, le 30 octobre, Ernst Stadler, Allemand né à Colmar, poète et traducteur de Péguy, est tué dans les Flandres par un obus anglais. Enfin, le 4 novembre 1918, quelques jours avant l’armistice, le poète anglais Wilfred Owen est mortellement touché près d’Ors, dans le nord de la France.
Ces trois poètes européens ne partagèrent pas seulement un même destin funeste : ils étaient aussi habités par la même volonté de restituer, par tous les moyens de leur art, le sens profond de l’époque troublée qui fut la leur. Se peut-il, dès lors - si, comme l’écrivait Rimbaud, le poète est voyant -, que l’on trouve dans leurs œuvres, et dans le dialogue secret qu’elles esquissent, quelques clefs qui permettraient, cent ans plus tard, de mieux comprendre l’événement inouï que fut la Grande Guerre ? Ou faut-il craindre avec le poète que quelque chose de l’horreur absurde qui fit la singularité de cette guerre nous demeure à jamais incompréhensible et que les portes du Ciel, refermées sur « les morts en allés », soient désormais « closes de chaines » ?

L’exposition 1914, la mort des poètes est le dernier volet du cycle Guerre et archives qui réunit les expositions imaginées par les Archives littéraires allemandes de Marbach, la Bibliothèque bodléienne d’Oxford et la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg pour commémorer le déclenchement de la Première Guerre mondiale.

Là où la langue commune peut sembler impuissante à dire l’ineffable de la guerre, la poésie apparaît parfois comme seule capable d’en suggérer la réalité profonde, d’en restituer le sens, les enjeux, l’horreur. C’est pourquoi les œuvres poétiques de Péguy, Stadler et Owen sont placées au cœur de l’exposition, plutôt que leurs biographies. C’est au travers de leurs univers poétiques - leurs thématiques, leurs images, leurs mots - que sont évoquées leurs connivences comme leurs oppositions, les parentés qu’ils dessinent comme les bouleversements qu’apportent chez chacun d’eux la menace, puis la réalité de la guerre.

Présentation de manuscrits originaux d’Ernst Stadler (en particulier son Journal de guerre) et de Wilfred Owen, de manuscrits de Charles Péguy et des lettres de Stadler à Péguy, des lettres manuscrites relatives à Péguy issues du fonds Jacques Maritain, de notes de cours manuscrites prises par Joseph Bopp, qui assista au dernier cours donné par Stadler quelques semaines avant sa mort, de revues, de documents iconographiques, gravures et estampes, et à la fin de l’exposition sont présentées des œuvres contemporaines réalisées en lien avec l’exposition : des micro-éditions de textes de Péguy, Stadler et Owen, réalisées par les étudiants de la Haute École des arts du Rhin et du Master Édition de l’université de Strasbourg, des illustrations et gravures d’artistes contemporains d’Alsace et d’ailleurs et le recueil Je sors enfin du bois de la Gruerie (Arfuyen, 2014) du poète Jacques Darras.

BNU - 5, rue du Maréchal Joffre 67000 Strasbourg
03 88 25 28 00

http://www.bnu.fr/action-culturel/a...

......

Eugène Garreau, correspondance de guerre
Du mercredi 11 février 2015
au samedi 28 mars 2015
Mairie de Chantilly

Expo Grande Guerre Chantilly Dans les années 1920, il était « le boucher de la rue de Paris ».
Eugène Garreau est partit pour la guerre le 2 août 1914 et en revint fin janvier 1919.

Pendant 5 ans, Eugène Garreau échangea courriers et cartes postales avec sa femme Blanche et les membres de la famille.

Précieusement conservée, complétée et classée dans les années 20 par Eugène Garreau lui-même, cette collection présente toute la variété des cartes postales patriotiques, revanchardes et humoristiques, naïves ou romantiques créées au cours de la Grande Guerre.

Mairie de Chantilly
11, avenue du Maréchal-Joffre
60500, Chantilly
03 44 62 42 00

http://www.ville-chantilly.fr/


Théâtre

Lettres de l’Intérieur
Le jeudi 12 février 2015
Théâtre de Dreux

Lettres de l’intérieur « Jeune fille, 15 ans, cherche correspondant pour relation épistolaire ».
C’est par une petite annonce dans un journal que débute « Lettres de l’intérieur ». Une correspondance d’une rare intensité entre deux adolescentes en proie avec les peurs, les doutes et la naïveté d’une génération pleine de grâce et de rage. Petites confidences entre amies, mais à y regarder de plus près leurs échanges n’ont rien d’anodins. Ils livrent une violence inattendue, celle de leurs vies cahotées. Un spectacle pour dire l’âge ou tout est possible et où soudain, plus rien ne l’est.

Adapté du roman de John Marsden
Programmé par les Amis du théâtre

Traduction : Valérie Dayre
Adaptation : Marie Dupleix assistée de Pénélope Lucbert
Productions : Cie Les Mistons, Production Bords de Scènes Edna Fainaru
Mise en scène : Marie Dupleix assistée de Pénélope Lucbert
Distribution : Interprètes : Ariane Brousse, Marie Delmarès
Scénographie, lumières : Nicolas Simonin
Costumières : Caroline Revillion
Régisseur : Clément Roussillat
Musique : Oscar Clark
Administratrice : Audrey Vallée

Jeudi 12 février 20h45
Théâtre de Dreux
4, place Mésirard
28100, Dreux
02 37 46 03 01

http://www.dreux.com/theatre

Abonnez vous à notre Lettre d’information,
FloriLettres

Chaque mois, recevez gratuitement la revue culturelle de la Fondation La Poste consacrée à l’actualité littéraire et au patrimoine de la correspondance.
Pour s’inscrire, cliquez ici
Le lien "s’abonner" est obsolète. > s'abonner

A la une

Le Prix « Envoyé par La Poste » 2016 remis à Thierry Froger

30 août 2016 - Thierry Froger remporte le Prix « Envoyé par La Poste » pour son livre Sauve qui peut (la révolution),lire la suite

Les actions

Les actions de la Fondation La Poste 2015

La Fondation La Poste qui se veut à la fois culturelle et sociale a pour objet de soutenir l’expression écrite - dans la mesure où s’y incarnent les valeurs communes au Groupe La Poste - et en particulier la confiance, la solidarité, la proximité et l’innovation. Ainsi, elle encourage plus précisément avec un souci de la qualité et avec éclectisme : l’écriture épistolaire, l’écriture vivante et novatrice, l’accès à l’écriture sous ses diverses formes… lire la suite