Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

> Edition du 7 février 2007
Accueil > Correspondance > Nouvelles publications > Livre, Internet l’inquiétante extase

Livre, Internet l’inquiétante extase

édition du 18 avril 2001

finkysoriano

Alain Finkielkraut, Paul Soriano, Internet l’inquiétante extase, Fondation du 2 MARS, Mille et une nuits, avril 2001, 45 F, 94 p.
Internet l’inquiétante extase réunit deux textes, Fatale Liberté par Alain Finkielkraut et Le Zéro-un et l’Infini : un humanisme sans homme ? par Paul Soriano. Alain Finfielkraut est écrivain, professeur à l’Ecole polytechnique et producteur de l’émission Répliques à France culture.
Paul Soriano dirige l’Institut de Recherches et Prospective Postales dont les travaux portent sur l’économie et la société en réseaux. Il est administrateur du chapitre français de l’Internet society (où il anime le groupe Tocqueville, "Internet et le politique ") et de l’Association pour le commerce et les échanges en ligne. Il préside par ailleurs le CICV Pierre Schaeffer, centre international de création dans le domaine des arts numériques.
Internet...A en croire ses adeptes les plus fervents, la transmutation du plomb réel en or virtuel ne fait que commencer : Internet ou la promesse d’un monde meilleur, pacifié par l’échange et la communication. Les adversaires du réseau brandissent, quant à eux, la menace - symétrique ? - d’un nouveau totalitarisme de la communication dans le meilleur des cybermondes.
Le philosophe Alain Finkielkraut redoute davantage encore le Paradis promis par les uns que l’Enfer annoncé par les autres. Désormais auteur et lecteur, producteur et consommateur, l’utilisateur des nouvelles machines jouit d’une "fatale liberté" : une liberté à laquelle on n’échappe pas.
Selon le chercheur Paul Soriano, ce n’est pas Internet qui est en cause, mais plutôt la convergence de trois phénomènes, d’ordre technique, économique et idéologique. Trois phénomènes distincts mais que rapproche une commune volonté de dissoudre dans le Grand Tout Virtuel tout ce qui naît, s’affirme, perdure, diverge et s’affronte dans l’espace proprement humains.
Peut-on concevoir un humanisme sans homme ?

Le site de L’Institut de Recherches et prospective postales