Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

 

Agenda Janvier - février 2016

 

Conférences

Paul Celan, photo 3 Écrire dans les livres ; « -i- » : Paul Celan dans ses manuscrits. Conférence de Bertrand Badiou, ENS Paris
Le 10 février 2016 à L’université de recherche Paris Sciences et Lettres

Cette conférence du Séminaire général de critique génétique 2015-2016 proposée par L’Institut des textes et manuscrits modernes (ITEM) sera donnée le 10 février 2016 par Bertrand Badiou (ENS) à L’université de recherche Paris Sciences et Lettres.

L’intervention de Bertrand Badiou portera sur le rapport singulier de Paul Celan à l’écriture manuscrite, sur les problèmes rencontrés lors de la constitution de dossiers génétiques de ses poèmes et sur les liens étroits entre lecture et écriture que révèle son œuvre. La présentation d’un choix de manuscrits et de livres annotés originaux, en particulier celle d’un livre, jusque-là inconnu, qui contient les premières versions ou esquisses de trois poèmes de Fadensonnen (Soleils de fil, 1968), fera de cette conférence un moment à ne pas manquer.

Le mercredi 10 février 2016 de 17h à 19h
PSL (L’université de recherche Paris Sciences et Lettres), 62 bis rue Gay Lussac, 75005 Paris, Amphithéâtre.

René Char et Paul Celan, Correspondance 1954-1968
Paul Celan - René Char
Correspondance 1954-1968 suivie de la Correspondance René Char - Gisèle Celan-Lestrange (1969-1977)
Édition établie, présentée et annotée par Bertrand Badiou. Éditions Gallimard, nov. 2015. 336 pages. 28 €.
Ouvrage publié avec le soutien de la Fondation La Poste

Chercheur et enseignant à l’ENS, chercheur associé à l’ITEM, où il dirige l’équipe « Écritures du XXe siècle », Bertrand Badiou est l’éditeur de Paul Celan au Seuil et le gestionnaire de la succession littéraire de Celan en qualité de représentant légal d’Eric Celan, ayant droit. Il a publié, en langue originale et en traduction, des poèmes, des proses et des lettres inédites de Celan en Allemagne et en France (Belin et Le Seuil). Son édition commentée de la correspondance de René Char est parue en novembre dernier chez Gallimard.

Site Fabula (La recherche en littérature)

......

Expositions

Anselm Kiefer, l’alchimie du livre
Du 20 octobre 2015 au 7 février 2016 François-Mitterrand - Galerie 2

Anselm kiefer, Expo Alchimie du livre Anselm Kiefer, Nigredo (détail), 1998 - Plomb, acier, fil métallique, huile, sel, plâtre, résine, acrylique et pastel 320 x 160 x 100 cm
© Anselm Kiefer - Photo © Ben Westoby - Courtesy White Cube

La Bibliothèque nationale de France organise une exposition consacrée aux livres d’Anselm Kiefer. Avec une scénographie inédite signée par l’artiste allemand, l’exposition dévoile plus d’une centaine de livres réalisés entre 1968 et 2015, associés à des sculptures et des tableaux récents.
Exposé dans le monde entier, Anselm Kiefer est connu essentiellement pour ses tableaux et ses sculptures alors que ses livres qui fondent l’œuvre et représentent soixante pour cent de son travail, n’ont, paradoxalement, jamais fait l’objet d’une rétrospective en France. Existant en un seul exemplaire, ces livres sont des œuvres uniques dont les formats et la présentation évoluent au cours des décennies. Pouvant atteindre de grandes dimensions, ils intègrent dans leurs pages divers matériaux, tels que l’argile, le sable, la cendre, les cheveux, les plantes, la paille, des photos... et bien sûr, le plomb, medium privilégié de l’artiste, d’abord utilisé sous forme de feuilles ou de fragments, avant de devenir, vers la fin des années 1980, les livres eux-mêmes, pesant alors entre 70 et 200 kg. Pour l’artiste, outre sa plasticité, le plomb se caractérise par sa puissance poétique et spirituelle.
Dans une mise en espace conçue par Anselm Kiefer pour la BnF, l’exposition recrée tour à tour l’atelier, la bibliothèque de l’artiste, projetant le visiteur dans son univers le plus intime, inaccessible habituellement au public. L’exposition présentera deux cabinets de lecture, ses premiers livres conceptuels utilisant la photographie, autre medium privilégié de Kiefer, indissociable de son œuvre depuis 1968. Elle explorera les différents thèmes traités par l’artiste depuis plus de 40 ans, à travers une sélection de plus d’une centaine de pièces. On y verra ainsi un ensemble de livres consacrés aux écrivains, aux cosmogonies (The secret life of plants), aux grands mythes antiques (Gilgamesh et Enkidu) ; mais aussi des livres de sable, des livres brûlés, des livres de plomb et les livres, récents, d’aquarelles érotiques, réalisées sur des pages enduites de plâtre. Pour la première fois, les livres d’Anselm Kiefer seront installés, dans un dialogue stimulant, en parfait écho avec une dizaine d’œuvres, sculptures et tableaux évoquant le livre. Une bibliothèque, Shevirat Ha-Kelim (Le bris des vases), sera également exposée. Composée d’une trentaine de volumes de plomb et de verre brisé, elle évoque le mythe kabbalistique de la Création divine selon Isaac Louria. Cette exposition spécialement créée pour la BnF, révèle le cheminement de la pensée d’Anselm Kiefer dont le livre est au cœur du processus artistique. De même, elle éclaire la manière dont l’artiste évolue d’un medium à l’autre. Elle met également en évidence combien l’écrit est au centre de son œuvre et comment les références littéraires, philosophiques et historiques irriguent son art.

Bnf Site François-Mitterrand
Quai François-Mauriac, 75706 Paris Cedex 13

Site de la Bnf

......

Anselm Kiefer au Centre Georges Pompidou
Du 16 décembre 2015 au 18 avril 2016
Paris

Anselm Kiefer, Pour Paul Celan
Anselm Kiefer
Für Paul Celan : Aschenblume. (Pour Paul Célan, Fleur de cendre).

L’exposition, inédite par son ampleur et sa sélection, que le Centre Pompidou consacre à l’œuvre d’Anselm Kiefer propose une traversée rétrospective du parcours prolifique du célèbre artiste allemand, de la fin des années 1960 à nos jours. Une soixantaine de peintures, en provenance d’importantes collections privées et publiques dans le monde, réunies pour la première fois, dialoguent avec des installations, des vitrines, des ouvrages qui composent une exposition conçue comme une suite de moments thématiques dans la carrière de l’artiste, avec toute sa complicité.

Né en mars 1945, Kiefer participe avec Georg Baselitz, Gerhard Richter, Sigmar Polke ou encore Jorg Immendorff du renouveau de la peinture allemande des années 1970, qui émerge dans un contexte international marqué par le néo-expressionnisme. L’œuvre d’Anselm Kiefer apparaît très vite comme singulière, par son obsession à traiter de l’Histoire et des mythes propres à la culture germanique. La plongée dans le passé et la mémoire sont sa stratégie pour répondre à la question qui taraude cette génération d’artistes : comment faire œuvre après Hitler, répondant à la célèbre injonction de Theodor W. Adorno : « Toute culture consécutive à Auschwitz y compris sa critique urgente n’est qu’un tas d’ordures. » En 1984, en se rendant en Israël pour une exposition, Kiefer prend conscience avec une nouvelle acuité de la perte, du deuil de la culture yiddish au sein même de la culture germanique du fait de la mise en œuvre de la « solution finale ». Il étudie la philosophie du Talmud, les textes de la Cabbale, notamment au travers des écrits de Gershom Scholem et d’Isaac Louria. L’artiste s’inspire alors de concepts aussi complexes que le Tsimtsoum (retrait) ou Chevirat ha-kelim (brisure des vases). Anselm Kiefer commence à élaborer une œuvre qui s’écarte de la figuration occidentale traditionnelle pour se situer dans le champ d’une symbolique ou d’une « présence ».

Anselm Kiefer cite très souvent dans ses compositions le polyèdre présent dans la célèbre gravure d’Albrecht Dürer, Melencolia (1514). La mélancolie kieferienne ne se situe pas tant dans le registre de la géométrie que dans celui du deuil : le deuil d’une culture entachée par l’instrumentalisation qu’en a donné le totalitarisme, le deuil d’une culture juive auquel vient s’ajouter une méditation sur la ruine comme principe de création. Cette question, que Kiefer inscrit dans notre présent collectif au travers de référents architectoniques mais aussi de la matière de ses œuvres (le plomb, la cendre...), fait figure d’allégorie de la propre vanité de l’homme en général et de l’artiste en particulier.

Commissaire : Mnam/Cci, Jean-Michel Bouhours

16 décembre 2015 - 18 avril 2016 de 11h00 à 21h00
Forum -1, Galerie 1 - Centre Pompidou, Paris
Centre Georges Pompidou

« Anselm Kiefer est certainement le peintre contemporain qui a le plus intégré les écrits de figures littéraires et de philosophes dans son œuvre, en citant leurs noms propres, les transformant en lieux de mémoire donnant accès à l’inconscient collectif dans les domaines de l’esthétique et de l’histoire, ou même en construisant sa peinture sous une forme proprement poétique qui emprunte ses méthodes et son agencement aux expressions métaphoriques et aux images-concepts des philosophes et écrivains. Dans ce vaste panthéon de la pensée des XIXe et XXe siècles, Paul Celan tient une place centrale. »

Extrait de l’article de Robert Fleck, « Andrea Lauterwein. Anselm Kiefer et la poésie de Paul Celan », Critique d’art (En ligne), 29 | Printemps 2007, mis en ligne le 31 janvier 2012. URL : Critique d’ art - revues.org



Manifestations soutenues par
la Fondation La Poste

_

_

Prix littéraires

Visuel Prix Sévigné 20 ansPrix Sévigné 2015
Remise du Prix Sévigné 2015 le 3 février 2016 Bibliothèque nationale de France, Site François Mitterand, salle du Belvédère.

Le Prix Sévigné récompense l’auteur d’une édition de correspondances inédites, ou apportant une connaissance nouvelle par ses annotations ou ses commentaires.

Le Prix Sévigné 2014 a été remis le 12 février 2015 à GEORGES LIEBERT pour son édition critique de Richard Wagner et Frantz Liszt, Correspondance publiée aux Éditions Gallimard.

.......

Prix des postiers écrivains -1ère édition.
Le prix a été attribué le 20 janvier 2016 à Catherine Thoyer.

Catherine Thoyer remporte le Prix des postiers écrivains pour son livre Le village.

Une mention spéciale a été attribuée à Vincent Germain, pour son roman Système d’exploitation.

Philippe Wahl, Président Directeur Général du Groupe La Poste et Président de la Fondation d’entreprise La Poste a remis le 20 janvier le Prix des postiers écrivains à Catherine Thoyer pour son livre Le Village publié aux Éditions du Miroir. Une mention spéciale a été attribuée à Vincent Germain, pour son roman Système d’exploitation publié par House Made of Dawn Éditions. La remise du prix s’est déroulée lors de la cérémonie des vœux du Groupe La Poste, en présence du Ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique, Emmanuel Macron.

Cinq ouvrages, présentés au jury présidé par Carole Martinez, étaient en lice pour remporter la première édition de ce prix littéraire.

Faire émerger les talents. C’est le mot d’ordre du Prix des postiers écrivains qui récompense pour la première fois un ouvrage écrit en langue française par un postier actif ou retraité.

Imaginé et voulu par le président du Groupe et mis en œuvre par la Fondation La Poste, ce prix littéraire est ouvert à tout éditeur qui a, au cours des trois dernières années, publié un ouvrage écrit en langue française par un postier actif ou retraité. Sont exclues les œuvres éditées à compte d’auteur.

Catherine Thoyer est factrice à la Plateforme de distribution de Doyet, dans l’Allier

Le Village

le Village, Catherine Thoyer Le Village est un recueil de témoignages illustrés par les photographies de Philippe Busser. Catherine Thoyer a écouté, ausculté même, les habitants de son village de Montvicq dans l’Allier, mis en valeur ce qu’ils ressentaient. Élargissant son rôle de passeur - celui de son métier - elle s’est faite passeur de vie ; son regard n’est ni nostalgique, ni idéaliste, mais tout simplement objectif et empathique à la fois. Elle convainc que l’identité d’une communauté résulte des interactions qui se développent entre ses membres. La force de son village : c’est son esprit dynamique et ouvert de solidarité et de convivialité - un modèle encourageant sur le rôle que peuvent avoir les relations sociales et leur richesse dans la société mondialisée dans laquelle nous entrons.

Mention Spéciale

Vincent Germain

Vincent Germain est responsable qualité à la plateforme du courrier d’Auch

Système d’exploitation

Vincent Germain, Système d’exploitation Le jury a attribué une mention spéciale, en raison de l’originalité et l’actualité du sujet de son roman, les aventures d’un « guick », d’un « nowhere », confronté, à la suite de la panne de son ordinateur, aux avatars de la vie de tout un chacun à Vincent Germain, responsable qualité à la plateforme du courrier d’Auch, pour son roman Système d’exploitation publié par House Made of Dawn Éditions.

Lire l’article


Festivals

Le Festival d’Aix-en-Provence, 68ème édition.
Du 30 juin au 20 juillet.

Soutien à l’Académie Européenne de Musique.

Concert-lecture autour de la correspondance de Claude Debussy

-16 février 2016 à la Comédie de Saint-Etienne, Centre dramatique National, création d’un concert-lecture autour de la correspondance de Claude Debussy : « Et tâchons d’épuiser la mort dans un baiser ».

Site du Festival d’Aix


Concours

Concours « La nouvelle de la classe »
De septembre 2015 au 30 juin 2016.

Le concours « La nouvelle de la classe » est organisé dans la continuité du Livre sur la Place par la Ville de Nancy, de septembre 2015 au 30 juin 2016.
Il est ouvert à toutes les classes de CM1 et CM2 de Lorraine souhaitant s’engager dans un travail d’écriture se déroulant sur toute l’année scolaire. Les jeunes écrivains imaginent un texte et une illustration à partir de la lettre sur laquelle travaillent les Académiciens de la Commission du Dictionnaire.
L’Académie française apporte une précieuse collaboration, car ce sont les Académiciens de la Commission du Dictionnaire qui élisent la meilleure nouvelle, et un Académicien parrain de ce concours accueille la classe lauréate sous la Coupole.

Le Livre sur la Place - concours

Inscription et règlement


Spectacles

Citoyen(S)oldats, - lettres de poilus, 1914-1918 Compagnie Pans d’Arts Théâtre, février et mars 2016.

À l’occasion du Centenaire de la Première Guerre mondiale, la Compagnie créée un spectacle à partir de lettres de poilus écrites sur le front. Les lettres sélectionnées surprennent par la qualité de l’écriture de ces soldats ordinaires, au courage « extra-ordinaire ». Les thèmes abordés (paternité, vie quotidienne, patriotisme, foi, peurs, horreur des combats, permissions) donnent à voir, par leur diversité, la société telle qu’elle était en 1914-1918. La Compagnie, agréée par l’Education nationale, communique un dossier pédagogique aux professeurs qui ont décidé d’emmener les collégiens au spectacle. Les comédiens se déplacent dans les classes pour échanger sur le spectacle et aborder en particulier la notion de citoyenneté.

Les collèges qui participent au projet :
- Collège privé « Votre école chez vous (handicapés) 29 rue du Merlin 75011.
- Collège Pierre Jean de Béranger 75003 Paris
- Collège Joliot-Curie, Bagneux
- Collège de la Paix Issy les Moulineaux

18 représentations au Théâtre Essaïon à Paris en février et mars 2016, à raison de 2 par semaine.

Compagnie Pans d’Arts Théâtre

Abonnez vous à notre Lettre d’information,
FloriLettres

Chaque mois, recevez gratuitement la revue culturelle de la Fondation La Poste consacrée à l’actualité littéraire et au patrimoine de la correspondance.
Pour s’inscrire, cliquez ici
Le lien "s’abonner" est obsolète. > s'abonner

A la une

Le Prix « Envoyé par La Poste » 2016 remis à Thierry Froger

30 août 2016 - Thierry Froger remporte le Prix « Envoyé par La Poste » pour son livre Sauve qui peut (la révolution),lire la suite

Les actions

Les actions de la Fondation La Poste 2015

La Fondation La Poste qui se veut à la fois culturelle et sociale a pour objet de soutenir l’expression écrite - dans la mesure où s’y incarnent les valeurs communes au Groupe La Poste - et en particulier la confiance, la solidarité, la proximité et l’innovation. Ainsi, elle encourage plus précisément avec un souci de la qualité et avec éclectisme : l’écriture épistolaire, l’écriture vivante et novatrice, l’accès à l’écriture sous ses diverses formes… lire la suite