Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

 

Le Prix « Envoyé par La Poste » 2016 remis à Thierry Froger

 

30 août 2016 - Thierry Froger remporte le Prix « Envoyé par La Poste » pour son livre Sauve qui peut (la révolution), Éditions Actes Sud.

Philippe Wahl, Président Directeur Général du Groupe La Poste et Président de la Fondation d’entreprise La Poste a remis ce jour le Prix littéraire « Envoyé par La Poste » à Thierry Froger pour son livre Sauve qui peut (la révolution) publié aux éditions Actes Sud. La remise du prix s’est déroulée au Centre National du Livre, en présence de son Président, Vincent Monadé. Huit ouvrages*, présentés au jury** présidé par Olivier Poivre d’Arvor, étaient en lice pour remporter la deuxième édition de ce prix littéraire.

Créé par la Fondation d’entreprise La Poste, le prix « Envoyé par La Poste » récompense un manuscrit (roman ou récit) adressé par courrier, sans recommandation particulière, à un éditeur qui décèle, avec son comité de lecture, un talent d’écriture et qui décide de le publier. Le lauréat recevra 2500 €, son livre sera recommandé notamment auprès des 500 000 postiers actifs et retraités et La Poste passera commande de 600 exemplaires à l’éditeur.

*Huit ouvrages ont été sélectionnés pour ce prix : - Mathieu Bermann Amours sur mesure, Éditions P.O.L - Guy Boley Fils du feu, Éditions Grasset - Sylvie Dazy Métamorphose d’un crabe, Éditions Le Dilettante. - Thierry Froger Sauve qui peut (la révolution), Éditions Actes Sud - Oscar Lalo Les contes défaits Éditions Belfond - Élodie Llorca La correction, Éditions Rivages - Florent Oiseau Je vais m’y mettre, Allary Éditions - Line Papin L’éveil, Éditions Stock

**Membres du jury : Olivier Poivre d’Arvor, Écrivain, Président du jury ; Dominique Blanchecotte, Déléguée générale de la Fondation d’entreprise La Poste ; Serge Joncour, Écrivain ; Marie Lloberes, Directrice de La Poste Conseil ; Christophe Ono-dit-Biot, Écrivain, Directeur adjoint de la rédaction du Point ; Marie-Laure Delorme, Journaliste au JDD ; Alexandre Seurat, Professeur de lettres, Écrivain (lauréat du 1er Prix « Envoyé par La Poste »)

La Fondation d’entreprise La Poste favorise le développement humain et la proximité à travers l’écriture, pour tous, sur tout le territoire et sous toutes ses formes. Le Prix « Envoyé par La Poste » s’inscrit dans une logique de soutien que la Fondation apporte à la création littéraire depuis 20 ans : partenaire du Prix Wepler Fondation La Poste, du Prix Sévigné et du Prix Clara, elle a créé en 2015 un nouvel évènement qui ouvre chaque année la saison des prix littéraires.

Thierry Froger, Sauve qui peut la révolution2

Thierry Froger, né en 1973, enseigne les arts plastiques. Son travail questionne les transports de l’image, ses fragilités et ses fantômes (réels ou imaginaires, cinématographiques ou historiques). En 2013, il publie un recueil de poèmes, Retards légendaires de la photographie, (Flammarion, prix Henri-Mondor de l’Académie française en 2014). Sauve qui peut (la révolution) est son premier roman.

Sauve qui peut (la révolution), Éditions Actes sud. Juin 1988. En vue des festivités commémoratives de l’année suivante, la très officielle Mission du Bicentenaire de la Révolution française du ministère de la Culture contacte Jean-Luc Godard pour lui proposer de réfléchir à un film autour de 1789. Roman fleuve, roman cascade, Sauve qui peut (la révolution) raconte le travail buissonnier de JLG sur ce projet de plus en plus improbable, qu’il intitule bientôt Quatre-vingt-treize et demi. C’est l’occasion pour le cinéaste de renouer avec l’ami Jacques, perdu de vue depuis leurs communes années Mao, devenu entre-temps historien, opportunément spécialiste de la période. Sous prétexte de consultations pseudo-scientifiques, le dialogue reprend entre les deux hommes. Le cinéaste musarde, découvre le charme bucolique de l’île de la Loire sur laquelle Jacques vit seul avec sa fille Rose, et fait connaissance avec la demoiselle qui n’a pas vingt ans. Et Jacques confie à Godard les affres de la grande impasse qui l’occupe, les aléas du grand livre dans lequel il se noie : une vie de Danton très... alternative. Le sens (giratoire) de l’histoire, l’agonie du cinéma, l’espérance de vie des révolutions et le vieillissement des révolutionnaires sont quelques-uns des motifs qui animent cette fugue grisante, poignée de déroutes magnifiques dont Thierry Froger nous fait à la fois captifs consentants et complices ravis, dans un geste joyeusement blasphématoire, d’une audace, d’une liberté et d’une maîtrise rares.

Abonnez vous à notre Lettre d’information,
FloriLettres

Chaque mois, recevez gratuitement la revue culturelle de la Fondation La Poste consacrée à l’actualité littéraire et au patrimoine de la correspondance.
Pour s’inscrire, cliquez ici
Le lien "s’abonner" est obsolète. > s'abonner

A la une

Le Prix « Envoyé par La Poste » 2016 remis à Thierry Froger

30 août 2016 - Thierry Froger remporte le Prix « Envoyé par La Poste » pour son livre Sauve qui peut (la révolution),lire la suite

Les actions

Les actions de la Fondation La Poste 2015

La Fondation La Poste qui se veut à la fois culturelle et sociale a pour objet de soutenir l’expression écrite - dans la mesure où s’y incarnent les valeurs communes au Groupe La Poste - et en particulier la confiance, la solidarité, la proximité et l’innovation. Ainsi, elle encourage plus précisément avec un souci de la qualité et avec éclectisme : l’écriture épistolaire, l’écriture vivante et novatrice, l’accès à l’écriture sous ses diverses formes… lire la suite