Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

> Edition du 7 février 2007
Accueil > Correspondance > Nouvelles publications > Dernières parutions, édition du 29 juillet 2002

Dernières parutions, édition du 29 juillet 2002

édition du 29 juillet 2002

restifsite

Romans, fictions

Restif de La Bretonne. 1/. Une édition des romans de Restif de La Bretonne présentés et annotés par Pierre Testud, professeur à l’université de Poitiers et Daniel Baruch, auteur d’une biographie de Restif. Le volume comprend Le Pied de Fanchette, les Contemporaines du commun, un choix de nouvelles et surtout Le Paysan perverti, roman épistolaire auquel le romancier doit sa renommée et dans lequel il oppose la corruption de la ville aux vertus de la campagne, deux mondes que ce libertin du XVIIIe siècle connaissait bien.
Éditions Robert Laffont (Bouquins), 928 p, 29,95 euros.

Hélène Potvin, Les chemins de papier
Pamphile Côté, l’antiquaire du village de Saint-Gédéon vend un bureau à Jean, le notaire, et offre un secrétaire à Marie-Eve, une informaticienne qui vient juste de s’installer. Mais elle ne sait pas que les deux meubles contiennent des lettres d’amour des années 1920 que s’échangèrent secrètement le docteur Provencher et l’institutrice Joséphine Frigo. La découverte de cette correspondance clandestine va bouleverser la vie de Marie-Eve et de Jean. Premier roman. JCL (Québec, Canada), 268 p, 23,63 euros. Prix La Plume Saguenéenne 2001.

Correspondance

Lope Hurtado de Mendoza, Correspondance d’un ambassadeur castillan au Portugal dans les années 1530 . Commentaire et présentation par Aude Viaud.
Lope Hurtado de Mendoza avait pour mission d’analyser les conditions d’un rapprochement entre le Portugal, encore indépendant, et l’immense empire de Charles Quint. Il livre au travers de sa correspondance un témoignage intéressant sur l’Europe du XVIe siècle et la cour de Jean III le Pieux, roi du Portugal entre 1521 et 1557. Fondation Calouste Gulbenkian, 653 p, 30,50 euros.

Alphonse de Lamartine, Correspondance d’Alphonse de Lamartine (1830-1867). 5, 1847-1849 / éd. Christian Croisille. La correspondance d’un des plus grands poètes français entre mars 1847 et mai 1849 à une période clé de l’histoire de France. Après la publication d’une Histoire des Girondins (1847) qui remporte un grand succès auprès du public, Lamartine participe à la campagne des Banquets, série de réunions politiques organisées par les opposants à la monarchie de Juillet qui aboutit à la révolution de 1848. Lorsque le régime de Louis-Philippe est renversé, Lamartine devient membre du gouvernement provisoire et ministre des Affaires étrangères. Élu en avril à l’Assemblée constituante, il évolue vers la gauche, une orientation qui lui fait perdre sa crédibilité auprès de son électorat, beaucoup plus modéré. Candidat à la présidence de la République en décembre 1848, Lamartine n’obtient qu’un nombre très limité de voix face à Louis Napoléon Bonaparte. Il abandonne définitivement sa carrière politique pour se consacrer à la l’écriture. Saisissant tableau de la France révolutionnaire cette correspondance nous livre les espoirs et les désillusions d’un homme qui, après avoir bénéficié d’une grande popularité, voit la ruine de ses aspirations politiques. Éditions Honoré Champion, 818 p, 105 euros.

Divers

Je vous écris du bassin d’Arcachon. Textes réunis et présentés par Jean-Claude Garnung. L’ouvrage rassemble une collection de lettres, mémoires, extraits de romans sur Arcachon et sa région. Pimientos, 197 p. 20 euros.

Elisabeth Joël