Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

> Edition du 7 février 2007
Accueil > Correspondance > Edito > Edito du 27 mars 2003

Edito du 27 mars 2003

Lettres de François Guizot à sa fille Henriette

"Je n’ai point de lettre de vous aujourd’hui. Je ne comprends pas pourquoi. Je rentre de l’Académie et de plusieurs visites. Je comptais bien trouver une lettre. Je ne vous écris rien de plus."(1) Chers lecteurs, FloriLettres reprend son rythme dès aujourd’hui, à la cadence de deux jeudis par mois. Elle vous propose un numéro consacré à François Guizot, (1787-1874) historien, homme d’État, grand épistolier, père de famille... En décembre 2002, les éditions Perrin publiaient 961 lettres de Guizot adressées à sa fille Henriette, avec le concours de la Fondation La Poste.

Dessin au crayon représentant Henriett e Guizot .

Cette vaste correspondance introduite et annotée par Laurent Theis comprend un essai biographique sur Henriette Witt-Guizot par Catherine Coste, l’arrière arrière petite fille d’Henriette, trois généalogies, un index des noms propres et des illustrations, peintures, fac-similés de lettres, daguerréotypes, photographies... Ces lettres ne sont qu’un extrait de la prodigieuse correspondance, presque entièrement inédite que Guizot a entretenue avec ses autres enfants, ses deux épouses emportées par la maladie, ses amis français et étrangers, ses relations diplomatiques. Les lettres à sa fille Henriette, 1836-1874 découvrent un homme aimant, tendre et attentif, s’expriment contre la sévérité et l’austérité qui ont si souvent caractérisé Guizot et offrent un document précieux de la vie politique, intellectuelle, sociale et matérielle d’une grande partie du XIXe siècle. Nathalie Jungerman (1) Paris - [vendredi] 20 avril 1866, 5 heures. François Guizot Lettres à sa fille Henriette, 1836-1874. Edition Perrin