Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

> Edition du 7 février 2007
Accueil > Correspondance > Edito > Edito du 24 avril 2003

Edito du 24 avril 2003

Marie Desplechin

Pour la première fois, nous abordons dans FloriLettres, un roman aucunement attaché à la forme épistolaire, excepté peut-être l’usage ponctuel du mail. L’idée de consacrer ce numéro à Marie Desplechin nous est venue parce qu’elle a travaillé, il y a quelques années, comme journaliste pour La Poste... Récit métaphorique, conte, histoire d’amour et de fantômes, Dragons, publié aux éditions de l’Olivier, est son deuxième roman, et, s’il ne s’inscrit pas dans la littérature épistolaire, il propose en revanche, des correspondances spatiales et temporelles, une intrication entre le réel et le surnaturel. La réalité laisse en effet la part grande au rêve, aux hallucinations, à l’imaginaire. Le roman traite notamment des méandres de l’âme humaine et les personnages, dotés de caractères emblématiques, interrogent les fantômes qui meurent et naissent en nous-mêmes... Une autre expérience littéraire qui offre plusieurs histoires où se mêlent le tragique et la féerie, est le premier roman du jeune écrivain new-yorkais, Jonathan Safran Foer, Tout est illuminé. Lettres, poésie, conte, récit romanesque sont intimement liés dans cette fiction audacieuse tout en rupture de tons.

Nathalie Jungerman