Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

 

Lettres choisies,
correspondance à trois

 

Rainer Maria Rilke, Boris Pasternak, Marina Tsvétaïeva, Correspondance à trois . Gallimard, collection l’Imaginaire, 29 mai 2003

Rilke à Tsvétaïeva

Actuellement : Val-Mont par Glion s/Territet (Vaud) Suisse. Le 3 [may] sic 1926. [p. 91]

Chère poétesse, A l’heure qu’il est, je reçois une lettre qui me touche infiniment, une lettre débordante de joie et de la plus impétueuse émotion, de Boris Pasternak. Tout ce que ses feuillets suscitent en moi d’émotion et de gratitude doit d’abord, si je le lis bien allers vers vous, puis au-delà de vous, par votre entremise, jusqu’à lui. Les deux livres (mes derniers parus), qui suivent cette lettre, sont pour vous, sont votre propriété. Deux autres exemplaires suivront dès que je les aurai : ceux-là devraient être transmis à Boris Pasternak si la censure l’autorise. Je suissi bouleversé par la plénitude et l’intensité de son intérêt que je ne puis en dire plus aujourd’hui : mais envoyez le feuillet ci-joint de ma part à l’ami, à Moscou ! En guise de salut. (...).


Tsvétaïeva à Rilke

Saint-Gilles sur Vie, le 9 may 1926. [p. 93]

Rainer Maria Rilke ! Puis-je vous interpeller ainsi ? Vous la poésie personnifiée, ne pouvez pas savoir que votre nom à lui seul est un poème. Rainer Maria, des sons qui évoquent église, enfance, chevalerie. Votre nom ne rime pas avec l’époque - il vient d’avant ou d’après - de toujours.(...)

Rainer Maria Rilke, rien n’est perdu, l’an prochain (1927) Boris va venir et nous irons vous voir- où que vous puissiez être, Boris, je le connais si peu et je l’aime comme on n’aime que les jamais-vus( passés ou à venir : les descendants) ou ceux qui n’ont jamais été. Il n’est pas si jeune : trente-trois ans, je crois mais encore un petit garçon. Il n’a pas un cil de ressemblance avec son père (c’est le mieux que puisse faire un fils). Je ne crois qu’aux fils-de-leur mère. Vous êtes aussi un-fils-de- sa mère . Un homme du côté des femmes- d’où sa richesse (ambivalence). Il est le premier poète russe. Cela je le sais, avec quelques-uns, les autres attendent qu’il soit mort.


Tsvétaïeva à Pasternak 22.5.26, samedi [p. 124]

Boris, Ma rupture d’avec la vie devient de plus en plus irrémédiable. J’ai émigré, j’émigre, emportant avec moi toute ma passion, tout l’indépensé, non comme une ombre exsangue, mais emmenant tellement de sang que j’en aurais su traire et abreuver tout le royaume d’Hadès ! Témoin ma ponctualité dans la vie courante. Comme on joue un rôle, une chose apprise. Tu ne connais pas ma vie, précisément cette fréquence du mot : vie. Et jamais tu ne l’apprendras dans mes lettres (...)


Pasternak à Tsvétaïeva

23.5.26 [p. 128]

(...) Je m’élance au devant du mot détestable de " premier poète " pour t’en protéger. Tu es un grand poète. C’est plus mystérieux, plus inconstant, supérieur à " premier ". Un grand poète est le c ?ur et le sujet d’une génération. Le premier poète est un objet d’émerveillement pour les journaux et même ? les journalistes. Moi, je n’ai pas l’occasion de me défendre. Pour moi, dans mon cas, premier, mais grand aussi, comme toi, c’est-à-dire caché, réchauffé sur le sein d’une génération, comme Pouchkine entre Baratynski et Iazykov il y a Maïakovski. (...)

Abonnez vous à notre Lettre d’information,
FloriLettres

Chaque mois, recevez gratuitement la revue culturelle de la Fondation La Poste consacrée à l’actualité littéraire et au patrimoine de la correspondance.
Pour s’inscrire, cliquez ici
Le lien "s’abonner" est obsolète. > s'abonner

A la une

Le Prix « Envoyé par La Poste » 2016 remis à Thierry Froger

30 août 2016 - Thierry Froger remporte le Prix « Envoyé par La Poste » pour son livre Sauve qui peut (la révolution),lire la suite

Les actions

Les actions de la Fondation La Poste 2015

La Fondation La Poste qui se veut à la fois culturelle et sociale a pour objet de soutenir l’expression écrite - dans la mesure où s’y incarnent les valeurs communes au Groupe La Poste - et en particulier la confiance, la solidarité, la proximité et l’innovation. Ainsi, elle encourage plus précisément avec un souci de la qualité et avec éclectisme : l’écriture épistolaire, l’écriture vivante et novatrice, l’accès à l’écriture sous ses diverses formes… lire la suite