Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

> Edition du 7 février 2007
Accueil > Correspondance > Edito > Edito du 26 juin 2003

Edito du 26 juin 2003

Centenaire Marguerite Yourcenar

Couverture d’un ouvrage consacré à Marguerite Yourcenar.

" L’être qui s’appelle moi vint au monde un certain lundi 8 juin 1903 " (Souvenir Pieux, 1974). L’auteur de Mémoires d’Hadrien, de L’Oeuvre au Noir, de Mishima ou la vision du vide, évoque en ces termes sa naissance dont on célèbre cette année le centenaire. Romancière, essayiste, traductrice, Marguerite Yourcenar aura traversé près d’un siècle, échappant à toutes les conventions, sociales, familiales, littéraires.
Anne-Yvonne Julien, spécialiste de l’oeuvre romanesque de Yourcenar, a récemment édité dans Les Cahiers de la NRF, Hommage pour un centenaire, un florilège qui rassemble les voix de nombreuses personnalités, parmi lesquelles Jean-Michel Maulpoix, Jean Starobinski, Volker Schlöndorff, André Delvaux... Poètes, critiques, romanciers, cinéastes, offrent différentes lectures sur l’oeuvre de l’écrivain, par le biais de textes, d’articles, d’entretiens.

Couverture du roman Mémoires d’Hadrien de Marguerite Yourcenar.

Les éditions Livraphone participent également à la commémoration en rééditant cette année 2003 l’intégralité de Mémoires d’Hadrien, une oeuvre à la fois roman, histoire, poésie et texte épistolaire. "Ceux qui auraient préféré un Journal d’Hadrien à des Mémoires d’Hadrien oublient que l’homme d’action tient rarement de journal : c’est presque plus tard, du fond d’une période d’inactivité, qu’il se souvient, note, et le plus souvent s’étonne." écrit Marguerite Yourcenar dans les Carnets de notes.