Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

 

Lettres choisies,
Marguerite Yourcenar

 

Photo représentant les mains de Marguerite Yourcenar avec un stylo.

Mémoires d’Hadrien, Gallimard, 1974. (En folio, P.11).

Mon cher Marc,

Je suis descendu ce matin chez mon médecin Hermogène, qui vient de rentrer à la Villa après un assez long voyage en Asie. L’examen devait se faire à jeun : nous avions pris rendez-vous pour les premières heures de la matinée. Je me suis couché sur un lit après m’être dépouillé de mon manteau et de ma tunique. Je t’épargne des détails qui te seraient aussi désagréables qu’à moi-même, et la description du corps d’un homme qui avance en âge et s’apprête à mourir d’une hydropisie du c ?ur. Disons seulement que j’ai toussé, respiré, et retenu mon souffle selon les indications d’Hermogène, alarmé malgré lui par les progrès si rapides du mal, et prêt à en rejeter le blâme sur le jeune Iollas qui m’a soigné en son absence. Il est difficile de rester empereur en présence d’un médecin, et difficile aussi de garder sa qualité d’homme. L’oeil du praticien ne voyait en moi qu’un monceau d’humeurs, triste amalgame de lymphe et de sang. Ce matin, l’idée m’est venue pour la première fois que mon corps, ce fidèle compagnon, cet ami plus sûr, mieux connu de moi que mon âme, n’est qu’un monstre sournois qui finira par dévorer son maître. Paix...


Lettres à ses amis et quelques autres, Gallimard, 1995. (En folio, PP.661-664).

Lettre à Gaston Gallimard

Petite plaisance
Maine 04662 USA
28 octobre 1976

Cher Monsieur et ami,
Je vous remercie bien vivement de votre lettre du 14 octobre (arrivée seulement le 26)
Je termine en ce moment les toutes dernières retouches au second volume de la série dont Souvenirs Pieux est le premier. Selon mon usage, j’enverrai ces jours-ci le manuscrit à Madame Jeanne Carayon, votre correctrice, en qui j’ai grand confiance, pour une dernière mise au point, avant de mettre sous vos yeux le manuscrit que vous recevrez en fin novembre ou début décembre.
Ce second volume, consacré à ma famille paternelle et surtout à l’histoire intime de mon grand-père et de mon père, se situe entièrement dans le nord de la France, et pour ne pas dépasser certaines limites (ni mélanger les tons), j’ai rejeté tout ce qui touche aux vingt-cinq ou trente premières années du XXe siècle dans un troisième volume au plan duquel je travaille, mais qui demandera du temps. Ce second volume se termine donc, comme le premier en 1903 rejoignant à la fin Souvenirs Pieux comme se rejoignent les deux valves d’une coquille. Ces décisions m’ont amenée à changer le titre du présent manuscrit que j’avais annoncé comme Le labyrinthe du Monde Ce titre devient maintenant celui de la série des trois ouvrages et celui que vous allez recevoir incessamment se dénomme Archives du Nord.
Le triptyque s’établira donc éventuellement de la sorte ; Le Labyrinthe du Monde. I. Souvenirs Pieux ; II .Archives du Nord ; III. Suite et Fin.
Il était entendu je crois, que Mémoires d’Hadrien paraîtrait en folio cet automne. Je n’en ai pas encore reçu d’épreuves, et la lettre que j’ai écrite, le 10 juillet à M. Massin, suggérant certaines possibilités pour la couverture, et envoyant un choix de photographies, n’a pas encore eu de réponse. Puis-je vous demander à quel moment vous envisagez cette sortie ?
D’autre part, Madame Duconget m’a récemment envoyé le justificatif du nouveau tirage de Denier du rêve en couverture blanche.
Pour ne pas entamer une troisième page, je m’interromps (bien cordialement) ici.

Marguerite Yourcenar

Abonnez vous à notre Lettre d’information,
FloriLettres

Chaque mois, recevez gratuitement la revue culturelle de la Fondation La Poste consacrée à l’actualité littéraire et au patrimoine de la correspondance.
Pour s’inscrire, cliquez ici
Le lien "s’abonner" est obsolète. > s'abonner

A la une

Le Prix « Envoyé par La Poste » 2016 remis à Thierry Froger

30 août 2016 - Thierry Froger remporte le Prix « Envoyé par La Poste » pour son livre Sauve qui peut (la révolution),lire la suite

Les actions

Les actions de la Fondation La Poste 2015

La Fondation La Poste qui se veut à la fois culturelle et sociale a pour objet de soutenir l’expression écrite - dans la mesure où s’y incarnent les valeurs communes au Groupe La Poste - et en particulier la confiance, la solidarité, la proximité et l’innovation. Ainsi, elle encourage plus précisément avec un souci de la qualité et avec éclectisme : l’écriture épistolaire, l’écriture vivante et novatrice, l’accès à l’écriture sous ses diverses formes… lire la suite