Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

> Edition du 7 février 2007
Accueil > Correspondance > Nouvelles publications > Dernières parutions, édition
du 17 juillet 2003

Dernières parutions, édition
du 17 juillet 2003

édition du 17 juillet 2003

Couverture du roman La marchande d’enfants de Gabrielle Wittkop.

Romans

Gabrielle Wittkop, La marchande d’enfants . De mai 1789 à août 1793, en pleine Terreur, Marguerite Paradis, tenancière d’une maison de libertinage où l’on abuse d’enfants, écrit à une certaine Louise L. qui vient d’ouvrir le même type d’établissement. Dans ses lettres, elle fait bénéficier sa correspondante de ses conseils avisés et de son savoir faire en matière de commerce charnel. Insensible, c’est avec le plus grand cynisme qu’elle dépeint le calvaire des enfants et les moeurs dépravées de ses clients. Gabrielle Wittkop, décédée l’année dernière, signe là en grande connaisseuse du XVIIIe siècle un roman épistolaire aux résonances sadiennes sans grande illusion sur la nature humaine. Ed. Verticales, 172 p, 16 ?. A paraître le 22 août.

Simon Clark, La rançon des ténèbres . Traduction de l’anglais Mélanie Fazi. Auteur de romans policiers à succès, John Newton vit épanoui entre écriture et vie de famille dans une nouvelle maison à la campagne. Très vite des lettres en vieil anglais, menaçantes et sadiques, exigeant d’étranges rançons commencent à lui parvenir, lui laissant entendre que sa femme et ses deux enfants sont l’enjeu d’un choix terrifiant ?Ed. Bragelonne, 336p, 20 euro.

Peter Cameron, Là-bas . Traduction de l’américain Suzanne V.Mayoux. Omar Razaghi, étudiant en 3ème cycle à l’université du Ka,nsas, souhaite s’atteler à un projet de biographie de Jules Gund, auteur d’un unique roman qui mit fin à ses jours. Il écrit donc à ses trois légataires et ayants droit en Uruguay et finit par embarquer pour Montevideo malgré leur refus. Sur les traces de Gund, Omar va croiser trois destins d’exilés, trois curieux personnages : Adam son frère homosexuel, Caroline son épouse française et Arden sa maîtresse. Ed. Rivages, 329 p, 20 euro. A paraître le 22 août.

Couverture du livre Ernestine écrit partout d’Ernestine Chasseboeuf.

Correspondances

Ernestine Chasseboeuf, Ernestine écrit partout . Ernestine Chasseboeuf écrit beaucoup et à tout le monde. A France Inter, à Télérama, Au Canard enchaîné, aux élus, aux industries de l’alimentaire Malgré tout le temps qu’exige l’entretien de son potager, cette vieille dame de 89 ans a son mot à dire sur les questions essentielles de notre époque : la qualité des fromages, la recette des biscuits " Feuilleté doré ", les cadeaux des services consommateurs, le traitement des ordures, les programmes radio, les publicités mensongères, les mots-croisés, et se risque même à débattre de poésie puisqu’elle a la rime facile. Des lettres hilarantes qui tournent en dérision bien des hypocrisies de ce monde. Ed. Ginkgo éditeur, mai 2003, 159 p, 9 euro.

Victor Merlhès, De Bretagne en Polynésie : Paul Gauguin, pages inédites. Des lettres des peintres Paul Gauguin, Emile Bernard et Claude-Emile Schuffenecker. Les 14 lettres de Gauguin rédigées entre 1889 et 1897 et postées depuis la Bretagne, Paris ou la Polynésie sont toutes destinées à Schuffenecker. Totalement ou partiellement inédites, elles alimentent de nouveaux repères la biographie de l’artiste. Réimpression. Ed. Avant et après (Tahiti), 101 p, 14 euro.

Biographies / Autobiographies

Olivier Levasseur, Charles Cornic, un mythe corsaire (1731-1809 . Né à Morlaix en 1731, Charles Cornic ne pouvait que détester les Anglais, ennemis jurés des Morlaisiens dans le commerce maritime. Marin dès son plus jeune âge sur les navires de son père, il quitte la marine royale pour défendre les navires marchands des assauts des corsaires anglais. Rendu célèbre par ses exploits, il obtient le soutien du roi et du ministre de la Marine et devient ainsi corsaire officiel. Avec pour mine d’informations une abondante correspondance, Olivier Levasseur tente de démêler réalité et légende pour esquisser un portrait fidèle de ce marin d’exception. Ed. Apogée (Rennes), 192 p, 19 euro.