Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

> Edition du 7 février 2007
Accueil > Correspondance > Edito > Editio du 11 décembre 2003

Editio du 11 décembre 2003

Jean Cocteau à l’honneur

Couverture du Catalogue de l’exposition Jean Cocteau au Centre Pompidou

Jean Cocteau, Catalogue de l’exposition au Centre Pompidou, Paris, septembre 2003-janvier 2004 Editions du Centre Pompidou (26 septembre 2003) 480 pages

C’est sans nul doute avec Jean Cocteau que les termes " poète " et " poésie " ont pris leur définition la plus précise. Doué de tous les moyens d’expression, il a réalisé le voeu de Nietzsche qui rêvait que l’on fût " danseur dans la bataille " et que l’on tendît sur le monde un ciel bleu plus terrible que les nuages et les fumées des enchanteurs suspects ". André Fraigneau, Cocteau par lui-même, 1957.

Quarante années nous séparent de la disparition de Jean Cocteau. Le Centre Georges Pompidou propose actuellement et jusqu’au 5 janvier 2004, une exposition, " Jean Cocteau, sur le fil du siècle ", qui permet de redécouvrir cet artiste à la fois célèbre et méconnu. Plus de 900 pièces présentées, dont des lettres, des manuscrits, des dessins, des photographies, des sculptures, des objets et des installations audiovisuelles, montrent l’ampleur et la diversité de son activité artistique qui se déploie des années 10 aux années 60. Poète, romancier, dramaturge, dessinateur, photographe, chorégraphe, musicien, cinéaste, Cocteau entreprend de "toucher à tout", animé d’une constante exigence esthétique. Cette oeuvre polymorphe qui développe une thématisation à travers des matériaux différents n’est pas si loin de l’art contemporain des vingt dernières années, stimulé par la musique et le cinéma. La poésie de Cocteau, quelle soit verbale, graphique, musicale ou cinématographique, est un " art de penser ", une esthétique de la quête. Grâce à ses nombreuses rencontres, amitiés artistiques et personnalités, l’exposition donne à voir quantité de documents et notamment des autographes de Picasso, de Cendrars, des tableaux de Modigliani, de Picabia ou d’Andy Warhol...