Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

> Edition du 7 février 2007
Accueil > Correspondance > Nouvelles publications > Dernières parutions du 11 décembre 2003

Dernières parutions du 11 décembre 2003

édition du du 11 décembre 2003

Couverture du livre Henri Michaux de Jean-Pierre Martin

Biographies/ Autobiographies

Jean-Pierre Martin, Henri Michaux . Henri Michaux aurait sans doute désapprouvé cet " essai biographique ", l’artiste obsessionnellement discret ne détestait rien tant que l’excès de visibilité, de publicité, d’hommages, les retours sur le passé et l’enfance. HM le secret, le confidentiel, a passé sa vie à voyager, à écrire, à peindre, à se cacher derrière son oeuvre, la seule chose digne d’intérêt à ses yeux, s’évitant sans cesse d’être enfermé par les autres dans une image de lui-même forcément réductrice. Et si à la lumière d’archives et de correspondances inédites, de témoignages, de lieux traversés par Michaux, Jean-Pierre Martin démasque certaines zones de son intimité, la trahison ne saurait être entière puisqu’elle conserve à l’homme tout son mystère et nous laisse avec le désir vif de nous replonger dans l’ ?uvre littéraire et picturale de cet être si magnétique. Ed. NRF Biographies, 752 p, 31,50 euros.

Correspondances

Paul Eluard & Jean Paulhan Correspondance 1919-1944 . Edition établie, présentée et annotée par Odile Felgine et Claude-Pierre Pérez. Une correspondance improbable écrite entre deux hommes "sous la perpétuelle menace de la rupture". L’un surréaliste et communiste, l’autre, anti-communiste et directeur de la Nouvelle Revue Française tant décriée par les amis de Breton. Malgré ce partage, les lettres réunies dans ce recueil attestent d’une proximité affectueuse, d’un voisinage de pensée et à diverses reprises, d’une véritable collaboration. Ed. Claire Paulhan. A paraître le 22 décembre.

Couverture du livre Lettres de jeunesse : Correspondance, Françoise Dolto.

Françoise Dolto, Lettres de jeunesse : Correspondance, 1913-1938 . Nouvelle édition. Edition de Colette Percheminier. Les Lettres de jeunesse de Françoise Dolto révèlent la fillette et la jeune femme en construction qui allait devenir la psychanalyste de tout premier plan que l’on connaît. Très attachée à sa famille et plus particulièrement à son père, Françoise Marette, dite " Vava " échange dès l’âge de 5 ans une correspondance avec les siens. C’est une enfant énergique et volontaire, force de caractère dont elle ne se départira jamais et qui lui permettra de transformer les épreuves traversées : la mort de son oncle adoré à 8 ans, la perte de sa soeur aînée, la névrose de sa mère inconsolable. D’autres échanges épistolaires noués avec Marc Schlumberger, René Spitz ou le comédien Alain Cuny, nous éclairent sur son parcours psychanalytique ou sur son désir de femme. Ed. Gallimard, 576 p, 28 euros.

D.A.F de Sade, Anne-Prospère de Launay " L’amour de Sade " . Lettres retrouvées et éditées par Pierre Leroy, préface Philippe Sollers. Quatre lettres dont trois inédites, reproduites en fac-similé restituent toute l’importance de l’année 1771 dans la vie de Sade. A 31 ans, l’écrivain libertin qui doit répondre de ses moeurs dissolues dans les affaires de Paris, d’Arcueil et bientôt de Marseille est sur le point d’être emprisonné. Mais le marquis a l’esprit happé par un nouvel objet de tentation en la personne d’Anne-Prospère de Launay, la jeune s ?ur de son épouse. En s’abandonnant à sa passion pour sa belle-soeur qui conduira les amants à prendre la fuite pour l’Italie , Sade déjà dans une situation critique s’attire les foudres de sa belle-mère et porte à son paroxysme son penchant pour une vie risquée. Ed. Gallimard, 80 p, 29,50 euros.

Jonas Mekas, Lettres de nulle part . Traduction du lituanien Marielle Vitureau. Jonas Mekas, cinéaste lituanien d’avant-garde, fédérateur et défenseur du cinéma expérimental new-yorkais des années 60 est aussi connu pour ses écrits, Poezija (Poésie) et son journal I had nowhere to go. Lettres de nulle part rassemble les textes rédigés de 1994 à 1995 pour le Journal du paysan de Vilnius auxquels s’ajoutent des lettres inédites concomitantes à l’élaboration du présent ouvrage. Dans ces lettres Mekas laisse libre cours à ses réflexions sur la société contemporaine, sur la terre, sur l’homme, sur la culture lituanienne et mondiale. Ed. Paris Expérimental. Couverture du livre Les Contre-Feux de l’amour d’Algernon Charles Swinburne.

Romans

Algernon Charles Swinburne, Les Contre-Feux de l’amour. Traduction de l’anglais Odile de Lalain, préface Dominique Aury. Algernon-Charles Swinburne (1837-1909), aristocrate de naissance mais républicain de c ?ur, scandalise l’Angleterre victorienne par son goût affiché pour toutes les libertés sexuelles et politiques. Ses poèmes font l’éloge du paganisme, de l’hellénisme, du sadisme, des amours libres. En pleine gloire, il décide de se retirer du monde et de renoncer à une vie de débauche sexuelle et d’alcoolisme, n’écrivant plus que par intermittance. En 1877, il exhume de ses tiroirs, Les Contre-Feux de l’amour, roman épistolaire vieux de 15 ans, dans lequel sévit une certaine Lady Midhurst, personnage cruel animé du désir de manipuler et de détruire ses proches. Ed. La Différence collection Minos, 224 p, 8 euros.

Couverture du livre Rendez-vous n’importe où de Scotto &  Monchy

Jeunesse

Thomas Scotto, Ingrid Monchy, Rendez-vous n’importe où . Six jours de lettres tendres et délicates entre Madam’zelle et Monsieur, avant leur rencontre du lundi. Ed. Thierry Magnier, 28p, 15,50 euros, dès 8 ans.

Si le monde était un village de 100 personnes . Sous la direction de Kayoko Ikeda et alii, illustrations Masumi Yamauchi. Quand un e-mail fait le tour du monde grâce à Internet et qu’il se nourrit de diverses cultures, cela donne un très joli conte sur les dangers écologiques et politiques qui menacent notre planète. Ed. Picquier, 70 p, 8,50 euros, dès 8 ans.