Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

> Edition du 7 février 2007
Accueil > Correspondance > Edito > Edito du 25 décembre 2003

Edito du 25 décembre 2003

Paul Éluard et Jean Paulhan Correspondance

Paul Éluard et Jean Paulhan se sont écrit une quinzaine de lettres avant de se rencontrer, en 1919. L’échange épistolaire s’est poursuivi jusqu’en 1944. Cette correspondance qui vient de paraître aux éditions Claire Paulhan témoigne d’une alliance paradoxale, d’une amitié souvent contrariée, entre le poète dadaïste, surréaliste, militant communiste, et le directeur de la Nouvelle Revue Française tant décriée par Breton et ses amis, méfiant à l’égard du communisme. La proximité affectueuse, les querelles et les ruptures entre les deux hommes animent ces 126 lettres où s’inscrivent les aventures littéraires et picturales de l’entre-deux guerre, et les préoccupations politiques des années vingt aux polémiques de l’Épuration. Débats, points de vue, critiques, poèmes jalonnent ce précieux document agrémenté de quelques reproductions de lettres, de cartes postales et de photographies.

Également au sommaire de FloriLettres, un hommage à David Perlov disparu récemment. Peintre, photographe, cinéaste notamment du journal intime, son oeuvre est considérée comme la plus influente du cinéma documentaire israélien.

Nathalie Jungerman