Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

> Edition du 7 février 2007
Accueil > Correspondance > Nouvelles publications > Dernières parutions du 11 mars 2004

Dernières parutions du 11 mars 2004

édition du du 11 mars 2004

Couverture du livre Lettres d’Algérie, André Segura, la guerre d’un appelé

Correspondance

Lettres d’Algérie, André Segura, la guerre d’un appelé 1958 - 1959. Introduction et lectures de Daniel Lefeuvre, édition établie et annotée par Nathalie Jungerman et Jean Segura. Le 8 avril 1959, André Segura meurt à vingt-deux ans sous les balles du FLN. Depuis le 1er mars 1958, alors qu’il fait ses classes dans le sud-ouest de la France, il écrit à ses parents. Des lettres où percent les angoisses, la souffrance mais aussi le quotidien d’un jeune homme des années 1950 pris dans la guerre d’Algérie. Au-delà du destin individuel, c’est le sort de toute une génération sacrifiée qui se dessine. Ces lettres conservées par la famille et exhumées quarante-cinq ans après, ont un intérêt à la fois documentaire et romanesque. Ed. Nicolas Philippe, coll. " lettres ouvertes " 330 p, 21 euros. En librairie le 18 mars 2004.

Lettres d’amour lues par Jacques Weber. Quatorze lettres d’amour, quatorze hommes illustres du XVIIIe et du XIXe siècles. La voix de Jacques Weber donne corps aux sentiments passionnés de Baudelaire pour Mme Sabatier, de Balzac pour Laure de Berry, de Flaubert pour Louise Colet, d’Hugo pour Adèle Foucher, De Musset pour George Sand, de Napoléon pour Joséphine de Beauharnais... Ed. Thierry Magnier, 29 p, 15 euros.

George Sand, Lettres d’Italie à Musset . Postface Caroline Bobelle. Extraites de Lettres d’un voyageur, ces trois lettres de Venise, destination fort prisée des Romantiques, sont tacitement destinées à Musset en réaction à leur première rupture. Ed. Mille et une nuits, 143 p, 2,50 euros.

Biographies

Laurent Greislamer, L’éclair au front, la vie de René Char . René Char le poète, le surréaliste, le résistant, l’amoureux fou des femmes et des amitiés viriles. Il y avait bien quelques traces visibles mais le mystère restait entier, le poète s’étant toujours dérobé à toute intrusion biographique. Seize ans après sa mort, Laurent Greislamer, auteur de la très remarquée biographie de Nicolas de Staël, publie la première biographie de Char, résultat de cinq années de travail. De nombreux témoignages et archives, dont des correspondances inédites mises à disposition par sa dernière épouse, se répondent dans ce portrait fidèle d’un homme fascinant Les milliers de lettres échangées avec ce que le XXe siècle compte d’esprits les plus majeurs : Eluard, de Staël, Camus, Braque, Picasso, Saint-John Perse, Bataille, Heidegger... les amitiés passionnelles, les femmes ardemment aimées, les affinités électives restituent à merveille le tempérament fougueux de celui qui jusqu’à la fin sera resté cet être de force, de courage, de fierté, de générosité et de fureur .Ed. Fayard, 604 p, 25 euros.