Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

 

Extraits choisis,
lettres et autres textes

 

Huile sur toile de Georges de La Tour.

Georges de La Tour Job et sa femme, vers 1640-1645 huile sur toile, 145 cm x 97 cm Épinal, Musée départemental d’art ancien et contemporain. (Le tableau a été intitulé "Le prisonnier").

René Char, Feuillets d’Hypnos (1943-1944) , fragment 178, Gallimard, la Pléiade, p. 218. La reproduction en couleur du Prisonnier de Georges de La Tour que j’ai piquée sur le mur de chaux de la pièce où je travaille semble, avec le temps, réfléchir son sens dans notre condition. Elle serre le coeur mais aussi désaltère ! Depuis deux ans, pas un réfractaire qui n’ait, passant la porte, brûlé ses yeux aux preuves de cette chandelleLa femme explique, l’emmuré écoute. Les mots qui tombent de cette terrestre silhouette d’ange rouge sont des mots essentiels, des mots qui portent immédiatement secours. Au fond du cachot, les minutes de suif de la clarté tirent et diluent les traits de l’homme assis. Sa maigreur d’ortie sèche, je ne vois pas un souvenir pour la faire frissonner. L’écuelle est une ruine. Mais la robe gonflée emplit soudain tout le cachot. Le Verbe de la femme donne naissance à l’inespéré mieux que n’importe quelle aurore. Reconnaissance à Georges de La Tour qui maîtrisa les ténébres hitlériennes avec un dialogue d’êtres humains.


Lettre du poète William Carlos Williams à Srinivas Rayaprol (26 octobre 1953)
Un poète qui ne s’attarde pas, Cahier de l’Herne, René Char, éd. de l’Herne 1971, p.123). Seena, Connaissez-vous l’ ?uvre de René Char ? Je suis impressionné par ses rapports tout à fait souples avec les mots, par la luxuriance de son imagination, et en même temps, par la sobriété de son intelligence et de son tempérament. Il est homme à adopter toute forme ou aucune avec une parfaite indifférence, lui qui écrit régulièrement des vers scandés à la perfection ou non, selon l’occasion, quelle qu’elle soit. J’envie cet homme et en même temps le salue et l’aime. J’aimerais lui ressembler davantage, mais comment il a survécu à l’existence meurtrissante qu’il a traversée et comment il en est sorti dans des dispositions d’une pareille tendresse, sans que son amour pour l’humanité soit en rien obscurci, est plus que je ne puis dire. C’est le meilleur de la France elle-même qui a survécu. Il ne fait pas de doute qu’il a trouvé nécessaire d’écrire pour se préserver l’esprit de tout obscurcissement. (...)

W. Carlos Williams


Lettre de René Char à Gilbert Lély, le 30 octobre 1939 (lettre citée par Laurent Greilsamer dans L’Eclair au front, Fayard, p. 139)

Mon grand cher Gilbert, Comme tes lettres remuent et sillonnent la plus haute jetée de mon c ?ur ! Voici que notre espoir aborde la forêt où le soleil sera chaud et parlera. Tu seras là mon frère et nous partirons de concert vers les feux chantants de l’hiver, les certitudes de l’action : la grande voyance. Rien à te faire entrevoir de ma vie actuelle : les ténèbres peintes ! Ecris-moi toujours, prends patience. Ecoute derrière les brumes de la pluie grandir l’aube enfantine.


Lettre de Louis Aragon à René Char (lettres citées par Laurent Greilsamer dans L’Eclair au front, Fayard, p. 283) (...) Je n’admets pas qu’on me fasse la leçon, j’admets encore moins qu’on prétende la faire à Elsa. Et le ton olympien de ta lettre me prouve que s’il en est qui se perdent, ce n’est qu’à l’image des coups de pied au cul.

Lettre de René Char à Louis Aragon

Mon cher Offensé,

Je t’accuse réception de ta petite crise. Quant au coup de clairon final tu me permettras simplement de trouver déplacé et obscène le rapprochement fanfaron de mon cul et de ton pied. (...) Je demeurerai disponible pour saluer ta guérison.

Abonnez vous à notre Lettre d’information,
FloriLettres

Chaque mois, recevez gratuitement la revue culturelle de la Fondation La Poste consacrée à l’actualité littéraire et au patrimoine de la correspondance.
Pour s’inscrire, cliquez ici
Le lien "s’abonner" est obsolète. > s'abonner

A la une

Le Prix « Envoyé par La Poste » 2016 remis à Thierry Froger

30 août 2016 - Thierry Froger remporte le Prix « Envoyé par La Poste » pour son livre Sauve qui peut (la révolution),lire la suite

Les actions

Les actions de la Fondation La Poste 2015

La Fondation La Poste qui se veut à la fois culturelle et sociale a pour objet de soutenir l’expression écrite - dans la mesure où s’y incarnent les valeurs communes au Groupe La Poste - et en particulier la confiance, la solidarité, la proximité et l’innovation. Ainsi, elle encourage plus précisément avec un souci de la qualité et avec éclectisme : l’écriture épistolaire, l’écriture vivante et novatrice, l’accès à l’écriture sous ses diverses formes… lire la suite