Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

> Edition du 7 février 2007
Accueil > Correspondance > Nouvelles publications > Dernières parutions de juillet 2004

Dernières parutions de juillet 2004

édition de juillet 2004

Couverture du livre Mongolia de Bernardo Carvalho

Romans

Bernardo Carvalho, Mongolia . Traduction du portugais du Brésil Geneviève Leibrich. Un ambassadeur brésilien à la retraite, apprend le décès d’un de ses compatriotes, ancien vice-consul qu’il a connu à Pékin six ans auparavant. L’annonce de cette nouvelle l’incite à se replonger dans les documents que lui a laissé son confrère avant de regagner Shangaï et qui se réfèrent à une délicate mission en Mongolie. En effet, le jeune diplomate brésilien était parti à l’époque sur les traces d’un jeune photographe, fils d’un influent chef d’entreprise, porté disparu dans la région de l’Altaï. Surnommé " l’Occidental " par ses guides, il s’était glissé dans les pas du photographe grâce au journal de ce dernier et compulsait lui aussi ses impressions de voyage sous forme d’une lettre-journal destinée à sa femme. L’histoire s’organise ainsi autour de ces trois hommes, de ces trois niveaux de récit, conduisant le roman à ne lever tous ses mystères qu’une fois le puzzle entièrement reconstitué. Ed. A-M. Métailié, 204 p, 17 euros. En librairie le 20 août 2004

Vilhelm Moberg, La saga des émigrants . 5, Au terme du voyage. Traduction du suédois Philippe Bouquet. Consacré meilleur roman suédois du siècle en Suède en 1998, La saga des émigrants, monumental récit de plus de 2 000 pages exigea de son auteur douze années de travail. Etonnante aventure humaine, mêlant espoir et drame, cette ?uvre ambitieuse rend hommage à ces émigrants suédois du XIXème siècle partis pour les Etats-Unis. Le 5ème volume de la nouvelle traduction française, réunit Les épreuves du citoyen et La dernière lettre au pays natal et clôt le long voyage de Karl Oskar, Kristina et de leurs compatriotes. Ed. LGF, Le Livre de poche, 8,50 euros.

Histoire

Cécile Mary Trojani, L’écriture de l’amitié dans l’Espagne des Lumières . La correspondance du comte de Penaflorida nous éclaire sur l’influence des Lumières sur une communauté du Pays basque au XVIIIème siècle, à l’origine de l’association Los Amigos del País qui a ?uvré pour le développement de l’éducation. Ed. Presses universitaires du Mirail, 270 p, 30 euros.

Correspondances

Henri-Frédéric Amiel, Louise Wyder, Egérie correspondance 1853-1868 . Edition établie et présentation par Louis Vanneuwenborgh et André Leroy. Même s’il a toujours privilégié sa vie intellectuelle, le poète et moraliste suisse Henri-Frédéric Amiel s’est beaucoup inquiété de ses émois sentimentaux comme en témoignent sa correspondance et son journal intime. Parmi les femmes qui ont su capter son attention et dont il a recueilli nombre de confidences, l’institutrice Louise Wyder, "Egérie", rencontrée en 1848, occupe une place de choix et ce pendant plus de 32 ans. Leurs lettres inédites, rendues plus pertinentes à la lumière de croisements avec le journal intime, donnent à voir la profondeur et les variations des sentiments d’Amiel à l’égard de cette femme qui lui est apparue comme "la personnification de la beauté, de la jeunesse et de l’amour". Ed. L’Age d’Homme, 358 p, 28 euros.

Victor Hugo, Charles-Augustin Sainte-Beuve, Correspondance . Edition établie, présentée et annotée par Anthony Glinoer. Rassemblées pour la première fois dans une édition critique, les lettres présentées ici, illustrent l’amitié tumultueuse et exigeante de deux grands esprits du XIXème siècle. De 1827, année de leur rencontre, à 1845, leur correspondance se nourrit de quête littéraire et d’inspiration romantique avant que d’être ternie par la figure de plus en plus écrasante d’Hugo en monstre littéraire, alors que Sainte-Beuve rejoint l’ombre de la critique. Ed. Honoré Champion, Bibliothèque des correspondances, 240 p, 38 euros.

Michel de Ghelderode, Roland Beyen, Correspondance de Michel de Ghelderode : Tome 7 1950-1953, Volume 2 . Avec ce 7ème volume, Roland Beyen poursuit son projet titanesque d’édifier une édition critique de la correspondance de Michel de Ghelderode . La tâche est immense au regard de l’activité épistolaire acharnée du dramaturge belge qui a rédigé pas moins de 20 000 missives adressées à plus de 1 000 correspondants. La période de 1950-1953 permet de mesurer l’impact de son théâtre sur le public de l’époque et sur l’histoire du théâtre puisqu’il ouvre la voie au "nouveau théâtre" d’Ionesco et de Beckett. De nombreuses notes et un répertoire des correspondants complètent ce panorama de la vie littéraire et artistique belge et française d’après-guerre. Ed. Archives & Musée de la Littérature, 931 p.

Joseph Delahaut, Campagne du Tonkin : correspondance du sergent Delahaut, 1885-1887 . Les lettres à sa famille du sergent Delahaut qui découvre en 1885 les régions d’Annam et du Tonkin au fil de ses affectations dans cette partie du monde que la France aller bientôt annexer comme colonie. Ed. Yellow concept (Ille-et-Vilaine), 172 p, 22 euros.

Biographies / Autobiographies

Mildred Clary, Mozart, la lumière de Dieu . Loin du personnage qu’ont pu fantasmer certains écrivains et cinéastes, cette biographie, en s’appuyant sur la correspondance du compositeur et sur des documents d’époque, rétablit un portrait plus complexe et plus fidèle de Mozart. Ed. Pygmalion, 350 p, 21,50 euros.