Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

 

Jonathan Swift : portrait.
Par Corinne Amar

 

Gravure portrait de Jonathan Swift.

"Mon père avait un petit bien dans le comté de Nottingham. J’étais le troisième de ses cinq fils".
Ainsi commence Les Voyages de Gulliver.
Qui, enfant, ne s’est pas régalé à la lecture des aventures burlesques de Gulliver, chirurgien embarqué sur un navire marchand qui racontait comment il avait fait naufrage et abordé l’île de Lilliput, dont les habitants mesuraient environ six pouces, puis comment il s’était retrouvé enchaîné par la foule des nains sur la plage de Lilliput, ou encore transformé en poupée par une jeune géante ?... Dans cette satire fantastique, l’imagination et la verve de Jonathan Swift, (le "Rabelais" d’Irlande), prenaient toute leur portée et nous le rendaient inoubliable.
Jonathan Swift (1667-1745) naît à Dublin. Orphelin de père, il est élevé par ses oncles. Après une formation universitaire en théologie à Dublin (1681-1688), il quitte l’Irlande et va rejoindre sa mère, établie en Angleterre, dans le Comté de Leicester. Il a pour protecteur William Temple (dont on l’a dit parfois le fils adultérin), homme d’État important de l’époque, membre du Parlement et diplomate très en vue, et devient son secrétaire. Il vit dix ans chez lui. Il poursuit parallèlement ses études de théologie qui s’achèvent par un doctorat, en 1692. Il est alors nommé pasteur à Kilroot, près de Belfast, en 1694. Il y reste quelques mois seulement et repart rejoindre Sir Temple. En 1699, lorsque celui-ci meurt, il retourne en Irlande, et s’y établit. En 1701, il rédige son premier pamphlet politique, prenant nettement parti pour les Whigs. En 1704, il publie Le conte du tonneau, constitué de textes pleins de digressions comiques qui sont autant de prétextes à railler la bêtise de ses contemporains et les ridicules de l’époque. La politique l’attire de plus en plus. Collaborant à l’Examiner, de 1711 à 1714, il prépare l’opinion à la paix avec la France. Il écrit par la suite de nombreux pamphlets humoristiques, qui tous sont empreints de ce ton féroce et de ce style mordant propre à l’écriture swiftienne. La chute des Tories en 1714 rendra définitif son exil volontaire en Irlande. Ironiste, polémiste virulent, Swift poursuit son oeuvre et signe Les considérations sur un manche à balai, ou encore les remarquables Introductions aux domestiques ; onze textes humoristiques composés d’apologues et de réflexions, où l’homme est décrit sous les traits d’un domestique habile sachant "recréer une société libre et ingénieuse, au sein de son esclavage" (Mercure de France, 122 p. Bien que Les Voyages de Gulliver soient souvent tenus pour un livre pour enfants (à partir de 8 ans), le récit est de la même veine critique, féroce, que les pamphlets, et sous le burlesque du récit de voyage, la fable allégorique est remplie d’allusions aux circonstances et aux personnages politiques de l’époque, questionnant par là-même "l’espèce humaine", la définition de la "nature" de l’homme et de ce qu’il a fait de cette nature au cours de son histoire individuelle et collective. Jonathan Swift excellant à revêtir de vraisemblance ses fictions les plus folles, de sérieux ses traits les plus risibles, d’humour, le moindre de ses pamphlets, prouve aussi que son goût de la dérision ne se limite pas à l’attaque, en écrivant Des vers sur la mort du doyen Swift, écrits par lui-même. Il meurt en 1745, à Dublin, à l’âge de 78 ans.

Abonnez vous à notre Lettre d’information,
FloriLettres

Chaque mois, recevez gratuitement la revue culturelle de la Fondation La Poste consacrée à l’actualité littéraire et au patrimoine de la correspondance.
Pour s’inscrire, cliquez ici
Le lien "s’abonner" est obsolète. > s'abonner

A la une

Le Prix « Envoyé par La Poste » 2016 remis à Thierry Froger

30 août 2016 - Thierry Froger remporte le Prix « Envoyé par La Poste » pour son livre Sauve qui peut (la révolution),lire la suite

Les actions

Les actions de la Fondation La Poste 2015

La Fondation La Poste qui se veut à la fois culturelle et sociale a pour objet de soutenir l’expression écrite - dans la mesure où s’y incarnent les valeurs communes au Groupe La Poste - et en particulier la confiance, la solidarité, la proximité et l’innovation. Ainsi, elle encourage plus précisément avec un souci de la qualité et avec éclectisme : l’écriture épistolaire, l’écriture vivante et novatrice, l’accès à l’écriture sous ses diverses formes… lire la suite