Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

 

Agenda du 29 septembre 2005

édition du 29 septembre 2005

 

Cinéma

david perlov Couverture du programme : David Perlov

Chronique israélienne d’un cinéaste né au Brésil

DAVID PERLOV (1930-2003)

19 octobre - 4 novembre 2005
Centre Pompidou
Cinéma 1 - Cinéma 2

"L’idée de faire un journal cinématographique a germé en moi avant la guerre de Kippour mais pas de manière très précise. À ce moment-là, j’étais occupé à faire six films sur des gens qui évoquaient leurs souvenirs de la guerre d’Indépendance. Un travail de journaliste, en fait. Ces films étaient destinés à la télévision. C’était la première fois que je travaillais avec une caméra 16 mm BL, ayant utilisé jusqu’alors une 35 mm qui est une caméra lourde et compliquée, et qui exige une mise en scène précise. Je me trouvais à Jérusalem, sur le toit d’une maison pour photographier le lieu où les Arabes ont fait sauter l’agence juive en utilisant une voiture piégée. Et tout à coup, une jeune prostituée apparaît sur le toit - venue d’une autre planète - et je parle avec elle. J’oubliais presque ce que j’étais venu faire. Son monologue était impressionnant. Il était évident qu’avec ma nouvelle petite caméra, je pouvais facilement la photographier, enregistrer sa voix. Et je me suis dit Voilà, c’est ce qu’il faut faire. Errer avec la caméra en main et filmer. C’est ce que j’avais fait, déjà, dans Á Jérusalem. "
David Perlov
Extrait de : Ouri Klein et Irma Klein, "Entretien avec David Perlov", Cinéma, été 1981, Institut cinématographique d’Israël et éditions Kibboutz Hameuhad

En 1999, David Perlov reçoit le Prix d’Israël qui, pour la première fois,récompense une oeuvre cinématographique.

Le site Internet David Perlov

SEANCES SPECIALES

MERCREDI 19 OCTOBRE - 20H CINEMA 1
JOURNAL (DIARY) Chapitre 1 (1973-1977)
SEANCE D’INAUGURATION PRESENTEE PAR YAEL PERLOV

JEUDI 20 OCTOBRE - 20H CINEMA 1
JOURNAL (DIARY) Chapitre 2 (1978-1980)
SEANCE PRESENTEE PAR ARIEL SCHWEITZER, PROFESSEUR DE _ _ CINEMA A L’UNIVERSITE DE TEL-AVIV ET COLLABORATEUR DES "CAHIERS DU CINEMA"

DIMANCHE 23 OCTOBRE - 20 H CINEMA 2
A JERUSALEM (IN JERUSALEM, 1963)
TANTE CHINOISE ET LES AUTRES (OLD AUNT CHINA, 1957)
SEANCE PRESENTEE PAR ARIEL SCHWEITZER

LES AUTRES SEANCES
SUR Le site Internet du CENTRE POMPIDOU

— -

ROBERT BOBER : 4 films de 52’ sur des correspondances
Les 28, 29 et 30 octobre à Carcassonne
Maison Joe Bousquet
Carcassonne

Correspondance de Flaubert à Louise Collet
Correspondance de Van Gogh à son frère Théo
Correspondance de Kafka à Milena
Lettres de Dostoievski et lettres de Balzac
Entretien entre Robert Bober et Pierre Dumayet

Réalisateur à la télévision depuis 1967, Robert Bober a été successivement tailleur, potier, éducateur, et assistant de François Truffaut. Il est l’auteur de plus de cent films documentaires et a reçu le Grand Prix de la Société Civile des Auteurs Multimédia (SCAM) en 1991 pour l’ensemble de son oeuvre. Son premier roman Quoi de neuf sur la guerre ? (éd. P.O.L.) a reçu le Prix du Livre Inter en 1994. Son deuxième roman Berg et Beck (éd. P.O.L.) a été publié en 1999 et en édition Folio en 2001. Son dernier roman qui vient de paraître s’intitule Laissées-pour-compte (éd. P.O.L.)

Festivals

Les "Correspondances" de Manosque

Du 21 au 25 septembre, la ville de Manosque a rendu hommage, comme chaque année depuis sept automnes, aux livres, aux écrivains et artistes, aux lecteurs et épistoliers. Lectures publiques, lectures musicales, lectures-vidéo, lectures-spectacles sont autant de créations que le public découvre au festival des Correspondances. Outre les cafés littéraires en plein air qui permettent la rencontre avec un auteur et son oeuvre, les écritoires installés dans la ville offrent, avec le concours de La Poste et de sa Fondation, la possibilité d’écrire et d’envoyer une lettre d’un immeuble sans façade, dit ELM (écritoire à loyer modéré), construit pour l’occasion sur la Place de l’hôtel de ville, d’un livre géant, d’un pousse-pousse ou de bien d’autres espaces originaux. Signalons la remarquable performance de Gaëlle Obiégly, lisant Faune, accompagnée du pianiste Laurent de Wilde et d’un choeur vêtu de blanc sur lequel ont été projetées des images vidéo représentant des animaux. N. J.

Conférences / Lectures

"À la rencontre de Georges Hyvernaud" Toulouse 4 - 8 octobre 2005 Lecture de "La Peau et les os" par Jean-Christophe Pinpin, mise en scène Philippe Chapet Théâtre du Grand Rond 23 rue des Potiers, 05 61 62 14 85 du mardi 4 au samedi 8 octobre à 19 heures

"Georges Hyvernaud, écrivain inconnu ?" par Guy Durliat, secrétaire de la Société des Lecteurs de G. Hyvernaud*. Librairie Ombres blanches, 50 rue Gambetta 05 34 45 53 33 samedi 8 octobre à 11 heures

"La liberté défigurée" par Paul Roussy, étudiant en thèse à l’Université Michel de Montaigne- Bordeaux III

Entrées libres Organisation : Céline Duffo, 34, allée Henri Sellier, 31400 Toulouse, 05 61 53 46 88

*39 av. gén. Leclerc, 91370 Verrières-le-Buisson.

Abonnez vous à notre Lettre d’information,
FloriLettres

Chaque mois, recevez gratuitement la revue culturelle de la Fondation La Poste consacrée à l’actualité littéraire et au patrimoine de la correspondance.
Pour s’inscrire, cliquez ici
Le lien "s’abonner" est obsolète. > s'abonner

A la une

Le Prix « Envoyé par La Poste » 2016 remis à Thierry Froger

30 août 2016 - Thierry Froger remporte le Prix « Envoyé par La Poste » pour son livre Sauve qui peut (la révolution),lire la suite

Les actions

Les actions de la Fondation La Poste 2015

La Fondation La Poste qui se veut à la fois culturelle et sociale a pour objet de soutenir l’expression écrite - dans la mesure où s’y incarnent les valeurs communes au Groupe La Poste - et en particulier la confiance, la solidarité, la proximité et l’innovation. Ainsi, elle encourage plus précisément avec un souci de la qualité et avec éclectisme : l’écriture épistolaire, l’écriture vivante et novatrice, l’accès à l’écriture sous ses diverses formes… lire la suite