Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

 

Edito du 23 janvier 2006

 

Ce qui me fait écrire, c’est le besoin de me sentir vivant et d’appréhender la réalité. Je n’ai pas de grands thèmes à démarcher ou à mettre au monde. Je ne souhaite acquérir aucune espèce d’influence par mes écrits, je ne souhaite ni enseigner, ni convertir, ni moraliser, ni réconforter, ni édifier, ni modifier. Fabriquer, oui, et éventuellement me confesser.
Paul Nizon, Les premières éditions des sentiments, Eté 1962, Zurich. (Actes Sud, p. 17)

Rencontre avec Paul Nizon en fin de matinée, à Montmartre. Non loin de son premier appartement parisien et de celui de Stolp, le narrateur de La Fourrure de la Truite, magnifique roman qu’il vient de publier chez Actes Sud en même temps que Les premières éditions des sentiments, le Journal de ses débuts.
Paul Nizon vit à Paris depuis près de trente ans, né en Suisse, il écrit en allemand et parle en français avec un timbre de voix envoûtant et, il me semble, une pointe d’accent polonais.
Nous buvons du café et parlons de ses deux derniers livres, de son activité créatrice, de Canto, "le livre de [ses] fondements" paru en 1963 et vivement rejeté par la critique, de Robert Walser, qui, à ses risques et périls, avait tout misé sur l’art de l’écriture. "Penser et marcher, méditer et rédiger, écrire et courir, ces actions ont été parentes" notait Walser. Une phrase que cite Paul Nizon dans Marcher à l’écriture pour qui cet auteur, trop longtemps négligé, a été une figure exemplaire.
L’oeuvre de Paul Nizon où la ville, omniprésente, nourrit l’écriture, dit l’amour, l’errance, l’inquiétude du bonheur, la quête de soi, la soif de vivre, l’espérance et la passion créatrice. Poétique, sensuelle et musicale, l’oeuvre est de toute beauté.

Nathalie Jungerman

Abonnez vous à notre Lettre d’information,
FloriLettres

Chaque mois, recevez gratuitement la revue culturelle de la Fondation La Poste consacrée à l’actualité littéraire et au patrimoine de la correspondance.
Pour s’inscrire, cliquez ici
Le lien "s’abonner" est obsolète. > s'abonner

A la une

Le Prix « Envoyé par La Poste » 2016 remis à Thierry Froger

30 août 2016 - Thierry Froger remporte le Prix « Envoyé par La Poste » pour son livre Sauve qui peut (la révolution),lire la suite

Les actions

Les actions de la Fondation La Poste 2015

La Fondation La Poste qui se veut à la fois culturelle et sociale a pour objet de soutenir l’expression écrite - dans la mesure où s’y incarnent les valeurs communes au Groupe La Poste - et en particulier la confiance, la solidarité, la proximité et l’innovation. Ainsi, elle encourage plus précisément avec un souci de la qualité et avec éclectisme : l’écriture épistolaire, l’écriture vivante et novatrice, l’accès à l’écriture sous ses diverses formes… lire la suite