Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

 

Edito du 6 juin 2006

 

Camus, oeuvres complètes À l’époque où je découvris Les Iles, je voulais écrire, je crois. Mais je n’ai vraiment décidé de le faire qu’après cette lecture. D’autres livres ont contribué à cette décision. Leur rôle achevé, je les ai oubliés. Celui-ci, au contraire, n’a pas cessé de vivre en moi, depuis plus de vingt ans que je le lis. Aujourd’hui encore, il m’arrive d’écrire ou de dire, comme si elles étaient miennes, des phrases qui se trouvent pourtant dans Les Iles ou dans les autres livres de son auteur.
Albert Camus, extrait de la préface à la réédition des Iles de Jean Grenier (Gallimard, 1959)

Peu après la mort accidentelle d’Albert Camus, une édition de son oeuvre en deux volumes, établie par Roger Quillot, paraissait dans la "Bibliothèque de la Pléiade". Le premier volume (1962) préfacé par Jean Grenier, ancien professeur et ami d’Albert Camus rassemblait Théâtre, récits, nouvelles et le second volume (1965) était consacré aux Essais. "Je me suis seulement efforcé de rendre à Camus, pour les années à venir, l’hommage vivant qui lui était dû et que d’autres, voudront parfaire." écrivait en 1962 Roger Quillot dans son introduction. Aujourd’hui, une nouvelle édition des OEuvres complètes est publiée grâce à Jacqueline Lévi-Valensi, spécialiste d’Albert Camus, qui en a écrit la préface et dirigé les deux premiers tomes, avant de disparaître en 2004. Contrairement à la précédente, l’actuelle édition mêle "fiction" et "réflexion", privilégiant ainsi la chronologie de publication des oeuvres. Dans les tomes I et II qui viennent de paraître (deux autres sont en cours de publication), on peut lire notamment Révolte dans les Asturies, Noces, L’Etranger, Caligula, La Peste, ainsi que des lettres, des articles, textes et préfaces que Camus a écrits pour des journaux, pour des conférences ou pour les livres des autres, et des récits inédits comme La Mort heureuse. Les Carnets, où notes et réflexions sur le travail d’écriture permettent de suivre la genèse d’une oeuvre - "Je veux exprimer au moyen de la peste l’étouffement dont nous avons tous souffert et l’atmosphère de menace et d’exil dans laquelle nous avons vécu. Je veux du même coup étendre cette interprétation à la notion d’existence en général." - sont distribués entre le volume II, les années 1935-1948, et le futur volume IV, les années 1949-1959.
Parallèlement à ces deux tomes de la "Pléiade" paraissent un essai de Jacqueline Lévi-Valensi, Albert Camus, ou la naissance d’un romancier (1930-1942), et de Pierre-Louis Rey, une synthèse illustrée de la vie et l’oeuvre de Camus, intitulée Camus, L’homme révolté.
Un hommage rendu au journaliste, philosophe, romancier, dramaturge né en Algérie, qui, deux ans avant sa mort, a reçu le prix Nobel de littérature.

À partir du 14 juin, la Fondation La Poste est présente dans de nombreuses manifestations littéraires, à commencer par le Festival du Mot à la Charité-sur-Loire et le Marathon des Mots à Toulouse...

Nathalie Jungerman

Abonnez vous à notre Lettre d’information,
FloriLettres

Chaque mois, recevez gratuitement la revue culturelle de la Fondation La Poste consacrée à l’actualité littéraire et au patrimoine de la correspondance.
Pour s’inscrire, cliquez ici
Le lien "s’abonner" est obsolète. > s'abonner

A la une

Le Prix « Envoyé par La Poste » 2016 remis à Thierry Froger

30 août 2016 - Thierry Froger remporte le Prix « Envoyé par La Poste » pour son livre Sauve qui peut (la révolution),lire la suite

Les actions

Les actions de la Fondation La Poste 2015

La Fondation La Poste qui se veut à la fois culturelle et sociale a pour objet de soutenir l’expression écrite - dans la mesure où s’y incarnent les valeurs communes au Groupe La Poste - et en particulier la confiance, la solidarité, la proximité et l’innovation. Ainsi, elle encourage plus précisément avec un souci de la qualité et avec éclectisme : l’écriture épistolaire, l’écriture vivante et novatrice, l’accès à l’écriture sous ses diverses formes… lire la suite