Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

 

Edito du 11 janvier 2007

 

Catalogue exposition Artaud BNF "Au nom de tout ce qui me tient le plus à coeur, j’acclame le retour à la liberté d’Antonin Artaud dans un monde où la liberté même est à refaire."
Allocution d’André Breton, le 7 juin 1946 au théâtre Sarah Bernhardt. (Hommage à Antonin Artaud, repris dans La Clé des champs, 1953, cité dans le catalogue de l’exposition Antonin Artaud).

Ainsi est inaugurée par André Breton une séance consacrée à l’oeuvre d’Antonin Artaud organisée au théâtre Sarah Bernhardt, le 7 juin 1946. Arthur Adamov, Louis Jouvet, Alain Cuny et bien d’autres se succèdent sur scène pour présenter et lire des textes d’Artaud. Un hommage rendu au poète, dans le but de "garantir les conditions matérielles de son existence".

Aujourd’hui, soixante ans plus tard (depuis le 7 novembre 2006), la Bibliothèque nationale de France présente à la Grande Galerie du site François- Mitterrand, une exposition qui réunit pour la première fois en un seul lieu, textes, dessins et films de celui qui fut théoricien du théâtre, poète, dessinateur et acteur. Un vaste couloir balisé par les voyages d’Artaud, où la médecine, la maladie et les périodes d’internement sont omniprésentes, constitue un parcours biographique. Le sol et les murs sont criblés de citations. Les salles de l’exposition distribuent les différentes activités du poète. Le spectateur découvre une série d’autoportraits au crayon, au fusain ou à la craie de couleur, des lettres manuscrites adressées à Picasso, Paule Thévenin, ou Abel Gance pour ne citer qu’eux, une partie des quatre cent six cahiers rédigés durant son internement où textes fulgurants et dessins s’entremêlent. Puis, l’oeuvre théâtrale, cinématographique et critique. Des textes commentent les tableaux des peintres qui ont compté pour lui, notamment La Toilette de Cathy de Balthus ou Homme dans un intérieur d’André Masson. L’exposition présente aussi des photographies du poète par Man Ray ou des clichés anonymes...
Toutes ces pièces témoignent des expériences intérieures et poétiques d’Antonin Artaud, de sa vie et de son oeuvre exceptionnelle et protéiforme.

Plusieurs publications récentes accompagnent cet hommage, notamment, la biographie de Florence de Mèredieu, C’était Antonin Artaud aux éditions Fayard et Artaud, un insurgé du corps d’Evelyne Grossman chez Gallimard.

Nathalie Jungerman

Abonnez vous à notre Lettre d’information,
FloriLettres

Chaque mois, recevez gratuitement la revue culturelle de la Fondation La Poste consacrée à l’actualité littéraire et au patrimoine de la correspondance.
Pour s’inscrire, cliquez ici
Le lien "s’abonner" est obsolète. > s'abonner

A la une

Le Prix « Envoyé par La Poste » 2016 remis à Thierry Froger

30 août 2016 - Thierry Froger remporte le Prix « Envoyé par La Poste » pour son livre Sauve qui peut (la révolution),lire la suite

Les actions

Les actions de la Fondation La Poste 2015

La Fondation La Poste qui se veut à la fois culturelle et sociale a pour objet de soutenir l’expression écrite - dans la mesure où s’y incarnent les valeurs communes au Groupe La Poste - et en particulier la confiance, la solidarité, la proximité et l’innovation. Ainsi, elle encourage plus précisément avec un souci de la qualité et avec éclectisme : l’écriture épistolaire, l’écriture vivante et novatrice, l’accès à l’écriture sous ses diverses formes… lire la suite