Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

 

Agenda novembre 2007

 

Prix Littéraires

Prix Wepler-Fondation La Poste
10ème édition
le 12 Novembre 2007

weplerfondation07 Le Prix Wepler - Fondation La Poste, doté d’une prime de 10.000 euros pour le grand gagnant et de 3.000 euros pour la mention spéciale, a fêté ses dix ans, lundi 12 Novembre 2007 à la Brasserie Wepler (14 Place de Clichy, Paris 18e)...

photowepler2007 Louise Desbrusses et Olivia Rosenthal
lundi 12 novembre à la brasserie Wepler.
Photo. André Tudela

Le Prix a été remis en présence du maire de Paris, Bertrand Delanoë, et du président du Groupe La Poste, Jean-Paul Bailly, à Olivia Rosenthal pour On n’est pas là pour disparaître paru aux Editions Verticales. La Mention spéciale du Jury a été attribuée à Louise Desbrusses pour Couronnes boucliers armures, publié chez P.O.L.

PRIX WEPLER-FONDATION LA POSTE 2007 :

rosenthalwepler07 Olivia Rosenthal, On n’est pas là pour disparaître, Verticales

« Le 6 juillet 2004, Monsieur T. a poignardé sa femme de cinq coups de couteau. Quand, lors de son interrogatoire, on a demandé à Monsieur T. pourquoi il avait agi de la sorte, il a été incapable de répondre.
Comment vous appelez-vous ?
Pas moi.
Quel est votre prénom ?
Il ne m’appartient pas. »

On n’est pas là pour disparaître part du portrait d’un homme atteint de la maladie d’Alzheimer pour saisir sur le vif ce qu’est la perte de la mémoire, de la parole et de la raison. Avec ce septième livre optimiste et désespéré, Olivia Rosenthal confirme son talent et son inventivité langagière.

MENTION SPECIALE 2007 :

Louise Desbrusses, Couronnes bouclier Louise Desbrusses, Couronnes boucliers armures, P.O.L.
Couronnes boucliers armures raconte une journée dans la vie de trois femmes, une mère et ses deux filles. Une journée particulière en ceci qu’elles se rendent à une réunion familiale où elles se sont fait l’obligation de tenir ce qu’elles croient être leur rang et de marquer en même temps que leur supériorité leur différence vis à vis d’une parentèle qui, pour d’obscures raisons serait censée les mépriser. Une journée particulière aussi parce que « la Seconde » va en saisir l’occasion pour se libérer du carcan sous laquelle la maintiennent mère et soeur.


Prix Sévigné 2007
Le jeudi 15 novembre

Le Prix Sévigné a été créé en 1996 à l’occasion du tricentenaire de la mort de la Marquise de Sévigné à l’initiative d’Anne de Lacretelle. Soutenu par la Fondation La Poste, il couronne la publication d’une correspondance inédite ou d’une réédition augmentée d’inédits apportant une connaissance nouvelle par ses annotations et ses commentaires, sans limitation d’époque, en langue française, ou traduite d’une langue étrangère.

En 2006, le prix a été attribué à Marie-Antoinette, Correspondance 1770-1793, édition établie par Evelyne Lever (Tallandier).

Stephane Pesnel, prix sévigné 2007 Stéphane Pesnel
jeudi 15 novembre au siège du Groupe La Poste

Jeudi 15 novembre, le prix Sévigné a été remis à Stéphane Pesnel pour avoir établi et traduit l’édition des Lettres choisies (1911-1939) de Joseph Roth (Seuil, avril 2007).

Les Lettres choisies de Joseph Roth viennent parachever tout le travail de publication entrepris pour faire découvrir au public français les multiples facettes de l’écrivain. En même temps qu’elles brossent un tableau de la vie littéraire allemande dans l’entre-deux-guerres, rapidement assombrie par l’émergence du national-socialisme, elles permettent de suivre la genèse des grandes œuvres de l’auteur. Depuis les confins de l’Empire austro-hongrois jusqu’à l’exil parisien, on suit les pas de l’un des écrivains les plus attachants du XXe siècle : un homme passionné par la création littéraire, amoureux de la langue allemande, et de la langue française autant que de la France, un artiste intransigeant dans ses convictions esthétiques, politiques et éthiques, une personnalité ennemie de la tiédeur et du compromis, avec ses emportements et ses indignations, son enthousiasme et sa générosité, sa fidélité comme son exigence en amitié. Le dialogue avec Stefan Zweig occupe ici une place à part et cristallise de manière exemplaire la réflexion sur le rôle de la littérature et la question de l’engagement humaniste face à la barbarie.
Joseph Roth, né en 1894 à Brody en Galicie, de parents juifs, est mort le 27 mai 1939 à Paris. Il laisse une oeuvre abondante : quinze romans, récits, nouvelles, reportages, essais, et un millier d’articles de journaux.

Avec le soutien de la Fondation d’entreprise La Poste


Théâtre

Emmanuel Chabrier par Manet Emmanuel Chabrier
Portrait par Edouard Manet (1880)

Lettres de Chabrier
Opéra comique - salle Bizet
Du 14 au 23 décembre 2007

« Ne montrez jamais mes lettres ; c’est plein d’indiscretions... »
Entre théâtre et lecture, ce spectacle recrée, à travers la riche correspondance d’Emmanuel Chabrier, pour la plupart inédite, le portrait de l’homme et du compositeur (né en 1841 et mort en 1894).

Avec Luc-Antoine Diquéro, Madame Chabrier en personne et un pianiste.

Vendredi 14 décembre : 18h30
Dimanche 16 décembre : 14h30
Mercredi 19 décembre : 14h30
Jeudi 20 décembre : 14h30
Samedi 22 décembre : 18h30
Dimanche 23 décembre : 14h30

Opéra Comique
5, rue Favart
75002 Paris
http://www.opera-comique.com/

-  Spectacle : 11 €
-  Location : 0825 01 01 23 (0,15€ min)


Expositions

Allemagne, les années noires, expo « Allemagne les années noires » 1912 - 1929
Musée Maillol
Fondation Dina Vierny.
Du 31 octobre 2007 au 4 février 2008

Le musée Maillol présente du 31 octobre 2007 au 4 février 2008 une exposition intitulée « Allemagne, les années noires », consacrée aux diverses tendances de l’art allemand qui ont à la fois relaté et pris en charge l’histoire dramatique de ce pays au début du XXe siècle.

Les commissaires de l’exposition sont Annette Vogel, conceptrice de l’exposition et directrice du bureau représentatif de la Collection Sabarsky à Munich et Bertrand Lorquin, Conservateur du musée Maillol. L’exposition compte plus de 250 oeuvres, dessins, gravures, peintures et aquarelles, dont certaines n’ont jamais été exposées. A côté d’artistes aussi célèbres que Max Beckmann, Otto Dix ou George Grosz seront présentés des peintres moins connus comme Conrad Felixmüller, Ludwig Meidner, Erich Heckel, Walter Gramatté et John Heartfield, qui ont réalisé durant cette période des oeuvres majeures. « Allemagne, les années noires » mêle l’art à l’histoire et se compose de deux parties. La première partie traite de la guerre et couvre la période de 1913 à 1918. Chaque artiste va livrer sa propre expérience du conflit avec le besoin de décrire au plus prés la réalité en montrant l’horreur des corps mutilés, les cadavres envahis par la vermine, les expressions indicibles de souffrance qui frappent les blessés. Jamais l’art ne réussira avec une telle vérité à révéler l’essence même des perceptions vécues par les soldats. La seconde partie de l’exposition traite de la terrible succession d’épreuves qui vont frapper la société allemande après la guerre : défaite militaire, instabilité politique, chute du mark, pauvreté endémique, conduisant jusqu’à la débâcle économique et à la victoire des nazis. Une importante section documentation figure à l’exposition. Elle permet de confronter les oeuvres d’art à la réalité grâce aux documents de l’époque réunis avec le concours d’historiens allemands : photographies de la guerre et de la société allemande, affiches politiques, tracts, films, etc. La réalité du front est ainsi présentée pour la première fois grâce à la correspondance peinte par Otto Dix sur des cartes postales.

Un catalogue de 248 pages réalisé en co-édition avec Gallimard présente les essais de Annette Vogel et Bertrand Lorquin, co-commissaires, de Hans Wilderotter, historien, ainsi que la reproduction de la totalité des oeuvres exposées et d’une grande partie de la documentation réunie.

Musée Maillol
Fondation Dina Vierny
59-61 rue de Grenelle
75007 PARIS
http://www.museemaillol.com/

Avec le soutien de la Fondation d’entreprise La Poste


Affiche expo Guerre et poste « Guerre et Poste L’extraordinaire quotidien des Français en temps de guerre de 1870 à 1945 »
Musée de la Poste
Du 29 octobre 2007 au 15 mars 2008

Plus de 600 objets et documents, 20 dessins originaux de Jacques Tardi évoquent la vie des Français pendant les trois derniers conflits qui ont marqué la France (guerres de 1870-1871, 1914-1918 et 1939-1945) avec une approche résolument humaine mais aussi postale.

« Guerre et Poste » est l’occasion de rappeler le rôle essentiel de la poste en temps de guerre, temps de l’absence, temps de l’espoir de jours meilleurs et de nouvelles. Maintenir le lien postal n’est pas seulement un enjeu stratégique. La correspondance est essentielle pour briser l’attente du quotidien.
Le parti pris de l’exposition est de mettre en valeur le rôle particulier que la poste a joué durant les périodes de guerre de deux points de vue : l’institutionnel et le sensible. Non seulement sont présentés les moyens extraordinaires mis en place pour transmettre les messages écrits dans des conditions exceptionnelles, mais aussi, la mise en scène des correspondants eux-mêmes, la façon dont ils appréhendaient le monde immédiat qui les entourait, pour les soldats comme pour les familles.

Les lettres dont on découvre le contenu au moyen d’appareils audio, scandent un parcours qui mêle objets d’histoire postale et objets de la vie quotidienne. Des manipulations sont intégrées dans la scénographie.

Musée de la Poste
34 Bd de Vaugirard - 75015 PARIS
Tél : 01 42 79 24 24
Ouvert du lundi au samedi de 10h à 18h
Fermé dimanche et jours fériés
Entrée : 5.00 Tarif Réduit : 3.50
Gratuit pour les moins de 18 ans
http://www.museedelaposte.fr/


Rencontres

Les dernières publications de l’Association Pour l’Autobiographie
Librairie La Lucarne des écrivains
Jeudi 29 novembre, de 19h30 à 20h30

Françoise Simonet-Tenant et Denis Dabbadie présenteront les dernières publications de l’Association Pour l’Autobiographie :

Revue, La faute à Rousseau, 46
-  le N°46 de « La Faute à Rousseau » consacré aux « Nourritures » (lire l’éditorial de Philippe Lejeune et le sommaire du numéro sur le site Internet de l’APA : http://sitapa.free.fr/index.ht/

Les cahiers de l’APA, 37
-  et le « Cahier de l’APA » N°37 intitulé « Ecris-moi » (enquête sur la lettre et les correspondances d’aujourd’hui) « En 2002, j’ai décidé de lancer une enquête sur les pratiques épistolaires contemporaines. Trois appels à témoignage se sont succédé dans des revues, dont l’un dans le numéro d’octobre 2002 de La Faute à Rousseau. Deux ans durant, j’ai reçu des lettres en réponse à ces appels.
En 2006, j’ai procédé à une seconde enquête, sous forme de questionnaires, auprès de groupes constitués. Ce cahier, issu de ces enquêtes, se veut un examen critique du lieu commun « On n’écrit plus de lettre », et suggère que la réalité est beaucoup plus nuancée. Le désir d’une étude distanciée n’exclut pas l’implication autobiographique : on trouvera ici réunies une observation des pratiques et une anthologie de témoignages comme autant de vibrations intimes d’épistoliers. »
Françoise Simonet-Tenant
novembre, 2007

Librairie La Lucarne des écrivains
115 rue de l’Ourcq, Paris 19e ; métro Crimée
Tél. : 01 40 05 91 29

Abonnez vous à notre Lettre d’information,
FloriLettres

Chaque mois, recevez gratuitement la revue culturelle de la Fondation La Poste consacrée à l’actualité littéraire et au patrimoine de la correspondance.
Pour s’inscrire, cliquez ici
Le lien "s’abonner" est obsolète. > s'abonner

A la une

Le Prix « Envoyé par La Poste » 2016 remis à Thierry Froger

30 août 2016 - Thierry Froger remporte le Prix « Envoyé par La Poste » pour son livre Sauve qui peut (la révolution),lire la suite

Les actions

Les actions de la Fondation La Poste 2015

La Fondation La Poste qui se veut à la fois culturelle et sociale a pour objet de soutenir l’expression écrite - dans la mesure où s’y incarnent les valeurs communes au Groupe La Poste - et en particulier la confiance, la solidarité, la proximité et l’innovation. Ainsi, elle encourage plus précisément avec un souci de la qualité et avec éclectisme : l’écriture épistolaire, l’écriture vivante et novatrice, l’accès à l’écriture sous ses diverses formes… lire la suite