Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

 

édition février 2008

Henri Thomas, Carnets 1934-1948

 

« Je sens quelque inquiétude à l’idée que demain je n’aurai peut-être rien à écrire ici, et que je serai peut-être obligé de faire appel à mes souvenirs ; je prends un soin un peu sot de ne pas laisser passer de journée sans rien noter ; il m’est difficile de me laisser vivre, tant j’ai peur de l’oubli, de la désaffection, de l’amoindrissement. », consigne dans un carnet en 1934, le jeune Henri Thomas alors âgé de 21 ans. Il sera l’auteur d’une cinquantaine de livres et l’ami de Jean Paulhan, André Gide, Antonin Artaud, Arthur Adamov... Poète, romancier, traducteur de Pouchkine, Shakespeare ou Goethe, écrivain libre et inclassable, il reçoit de nombreuses distinctions, dont le Prix Valéry-Larbaud en 1970 pour l’ensemble de son oeuvre. Pourtant, il fera partie de ces écrivains oubliés. Claire Paulhan édite aujourd’hui ses premiers Carnets - compagnons de route jusqu’à sa mort, en 1993 - rédigés entre ses 21 et 35 ans. L’édition est établie par Nathalie Thomas, sa fille, qui a retrouvé et transcrit les manuscrits, présentée par Jérôme Prieur et annotée par Luc Autret. On assiste à la naissance d’un écrivain, pour qui « Toutes ces notes sont les moments d’un jeu, - l’ombre de ces moments ».

Nathalie Jungerman

Abonnez vous à notre Lettre d’information,
FloriLettres

Chaque mois, recevez gratuitement la revue culturelle de la Fondation La Poste consacrée à l’actualité littéraire et au patrimoine de la correspondance.
Pour s’inscrire, cliquez ici
Le lien "s’abonner" est obsolète. > s'abonner

A la une

Le Prix « Envoyé par La Poste » 2016 remis à Thierry Froger

30 août 2016 - Thierry Froger remporte le Prix « Envoyé par La Poste » pour son livre Sauve qui peut (la révolution),lire la suite

Les actions

Les actions de la Fondation La Poste 2015

La Fondation La Poste qui se veut à la fois culturelle et sociale a pour objet de soutenir l’expression écrite - dans la mesure où s’y incarnent les valeurs communes au Groupe La Poste - et en particulier la confiance, la solidarité, la proximité et l’innovation. Ainsi, elle encourage plus précisément avec un souci de la qualité et avec éclectisme : l’écriture épistolaire, l’écriture vivante et novatrice, l’accès à l’écriture sous ses diverses formes… lire la suite