Fondation d'entreprise LA POSTE

Recherche

> Edition du 7 février 2007
Accueil > Correspondance > Billet d’humeur

Billet d’humeur

Artemisia Gentileschi. Carteggio, correspondance. Par Gaëlle Obiégly

édition septembre 2016

Artemisia Gentileschi est une femme qui exerce la profession de peintre. Elle est née en 1593, le 8 juillet. Est-elle jamais morte - on peine à le croire quand on lit les lettres qui émanent d’elle et de son entourage… lire la suite

Jacques Lemarchand. Journal 1944-1952. Par Gaëlle Obiégly

édition mai 2016

Jacques Lemarchand est né à Bordeaux le 12 juin 1908. Il s’installe à Paris au début des années 1930. En 1934 et 1937 il publie ses deux premiers romans, avec l’aide de Jean Paulhan. Celui-ci l’aurait voulu directeur de la NRF à la place de Drieu la Rochelle… lire la suite

Alejandra Pizarnik, Correspondance avec Léon Ostrov. Par Gaëlle Obiégly

édition mars 2016

La littérature et la psychanalyse ont en partage le même objet. L’âme humaine. L’une et l’autre rendent compte de sa complexité. Les procédés diffèrent, certes, mais concourent pareillement à l’exploration de l’obscur. Dans ce livre nous sommes en présence d’une poète et d’un psychanalyste… lire la suite

Antonin Artaud. Lettres (1937-1943). Par Gaëlle Obiégly

édition janvier 2016

L’homme qui entre à l’hôpital psychiatrique de Rodez le 11 février 1943 est âgé de 46 ans. Yeux gris, cheveux châtains, mesurant 1m71, il est connu sous le nom d’Antonin Artaud. Il est sans profession. Auparavant, au fil des lettres qu’il a écrit des différents asiles où il a été interné… lire la suite

Correspondance Blaise Cendrars et Raymone Duchâteau Par Gaëlle Obiégly

édition novembre 2015

Bizarrement c’est à la fin de l’ouvrage que l’on prend bien connaissance des sentiments de Cendrars pour Raymone Duchateau. Dans les annexes, on peut lire une lettre qu’il adresse non pas à celle qu’il aime mais à sa mère. Il l’a surnommée Mamanternelle, pour dire qu’elle est une mère éternelle… lire la suite

André Gide et Francis Jammes. Correspondance 1900-1938, tome 2. Par Gaëlle Obiégly

édition septembre 2015

Dès la première lettre de ce recueil, il est question de vie littéraire, mais aussi de vie conjugale. Souvent, Jammes termine ses lettres par des salutations qui ne s’adressent pas seulement à Gide mais aussi à sa femme… lire la suite

Philippe Lejeune. Écrire sa vie. Par Gaëlle Obiégly

édition été 2015

Philippe Lejeune se consacre à l’étude de l’écriture de soi. Il a publié sur ce sujet de nombreux livres qui font référence. Dire que sa matière est l’intime expose un paradoxe. Car l’écriture intime se dissimulant au regard d’autrui, comment peut-on la connaître ? De quelle manière parvient-elle à être lue, selon quels critères aborder ces écrits ? Et d’abord, comment viennent-ils à nous ou bien où les trouver ? Ces questions résument l’objet de ce livre dans lequel Philippe Lejeune revient sur son parcours et sa méthode… lire la suite

Album Roland Barthes Par Gaëlle Obiégly

édition mars 2015

Roland Barthes le confesse très tôt : il y a pour lui un conflit entre la voie du travail et la voie de la vie. Les deux le tentent. Il fait cet aveu en 1942 à Philippe Rebeyrol avec lequel il entretient une correspondance nourrie à la fois par l’expérience quotidienne, marquée par la maladie, et ses entreprises intellectuelles… lire la suite

Judith Schlanger. Le neuf, le différent et le déjà-là. Par Gaëlle Obiégly

édition janvier 2015

L’influence qui est au cœur de ce nouvel ouvrage de Judith Schlanger concerne la vie intellectuelle, littéraire et artistique. Le sous-titre nous renseigne d’emblée sur la tournure d’esprit de la philosophe qui opère, par déplacements, approfondissements… lire la suite

Maupassant. Lettres aux dames Par Gaëlle Obiégly

édition novembre 2014

Sans entretenir de mystère autour de sa personne, Maupassant se méfie des confessions. Pourtant les lettres qu’il adresse aux femmes donnent à lire un portrait. Son caractère s’exprime tant dans son propos - ce qu’il dit de lui-même, de ses goûts et dégoûts - que dans des tournures précises… lire la suite

Mescaline 55 Par Gaëlle Obiégly

édition septembre 2014

Refermé, ce livre semble un écrin. Sa couleur mauve fait miroiter son titre comme une promesse. Cela s’appelle Mescaline 55. Le nombre pour l’année. Au cours de celle-ci se déroule toute l’action illicite désormais publique menée par Boissonnas, Paulhan, Michaux… lire la suite

Un amour épistolaire dans la tourmente de la Grande Guerre Par Gaëlle Obiégly

édition spéciale août 2014

Frédéric Chémery est le petit-fils d’Alphonse et Marguerite. Instituteur à la retraite, amateur d’histoire. « Je me souviens de la maison d’Alphonse rue Châtelaine dans la ville haute de Laon. À l’étage une pièce reculée, dans laquelle il était défendu de pénétrer. (...) »… lire la suite

Je vous écris de France - Lettres à la BBC, 1940-1944 Par Gaëlle Obiégly

édition mai 2014

Chaque époque produit son refus, fournit ce à quoi il faut s’opposer. Entre 1940 et 1944, la chose était claire. Pas pour tous, bien sûr. Mais dans ce livre qui nous mobilise, c’est la parole mutine qui se fait entendre le plus. Durant l’Occupation cohabitent des Français qui s’en remettent à la France officielle, délimitée par le barbelé nazi, et des Français qui se vouent à la France idéale, libre, à l’Europe… lire la suite

René Daumal & Léon Pierre-Quint. Correspondance 1927-1942 Par Gaëlle Obiégly

édition février-mars 2014

Si l’écrivain René Daumal est connu du public, ou plutôt du public d’une certaine littérature, représentée par la mythique revue Le Grand Jeu, l’attention portée à son interlocuteur est bien plus confidentielle… lire la suite

Jacques Schlanger, Vivre selon la nature. Par Gaëlle Obiégly

édition décembre 2013

Jacques Schlanger, professeur émérite de philosophie à l’Université Hébraïque de Jérusalem, se déclare, dans ce nouveau livre, « amant de la sagesse ». Cet aveu initie des considérations sur la belle vie dont les sages nous produisent le modèle. Car une telle vie ne nous est pas donnée - pas plus qu’au sage - elle résulte d’un effort ou simplement d’une attention… lire la suite

Correspondances amoureuses. Par Gaëlle Obiégly

édition octobre 2013

Le pluriel du titre annonce la multiplicité des paroles d’amour. À chacun sa manière de correspondre amoureusement, et pourtant ce qui se dit ne varie pas. Dans ce contexte de l’amour n’importe qui devient un auteur, une sorte d’auteur. Quelqu’un qui écrit avec nécessité. Toute correspondance n’est-elle pas amoureuse, animée par un sentiment aussi puissant ?… lire la suite

Blaise Cendrars - Henry Miller Par Gaëlle Obiégly

édition mai 2013

On imagine ces deux hommes dans un paysage. Chacun le sien. Celui de Miller est solaire. Celui de Cendrars serait plus sombre, moins étendu. C’est du moins, le sentiment - personnel, forcément - que produit cette correspondance. Ils se disent peu de choses, du moins sur la littérature. L’échange n’est pas intellectuel… lire la suite

Correspondances de la duchesse de Fitz-James Par Gaëlle Obiégly

éditions mars 2013

En 1741, Victoire de Goyon de Matignon devient duchesse de Fitz-James. Son mari est pair de France mais issu d’une famille d’importance moindre que la sienne. Moindre parce que récemment installée en France tandis que les Goyon de Matignon ont eu le temps de fournir au royaume de nombreux serviteurs… lire la suite

Archives de la création. Epistolaire n°38 Par Gaëlle Obiégly

édition janvier 2013

L’épistolaire raconte des histoires. Le numéro 38 de cette revue vous en livrera quelques-unes : celle, d’abord, d’un homme qui écrivait un roman (Flaubert). Et puis celle d’un homme qui faisait carrière dans le théâtre (Beaumarchais). Ou encore, une histoire d’amitié discrète et intellectuelle (Paulhan-Leiris)… lire la suite

Lettres de Malgré-Nous Par Gaëlle Obiégly

Vingt ans après la Première Guerre mondiale, les Alsaciens en affrontent une autre. Mais en quoi la situation des Alsaciens diffère-t-elle de celle du reste des Français ? C’est qu’en plus de l’exode, vécu par une grande partie des Français du nord, les Alsaciens subissent d’autres épreuves… lire la suite

Cher Père Noël ! Un siècle de lettres au Père Noël

édition novembre 2012

L’exclamation du titre annonce dès la couverture l’enthousiasme qui imprègne ce livre. C’est un volume épais, rigide, lourd, à l’inverse de son contenu. Tant à l’extérieur qu’à l’intérieur, il a l’air d’un album. Il rappelle ces gros bouquins immobiles que l’on ouvrait sur la table ou sur les genoux… lire la suite

Cahiers Jean Vilar 112 & 113 Par Gaëlle Obiégly

édition septembre 2012

Pour la plupart des gens, le nom de Vilar est associé à une politique culturelle. C’est que ces traces-là sont encore vécues par tous. Tandis qu’il ne subsiste de ses mises en scène que des photographies en noir et blanc, des archives qui semblent à l’opposé de ce que furent les spectacles de Jean Vilar. Les évocations, les descriptions offertes par ses contemporains peuvent, bien plus que les photographies, aussi belles soient-elles, louer la force et les partis pris artistiques du régisseur de théâtre… lire la suite

Bruce Chatwin, La sagesse du nomade Par Gaëlle Obiégly

édition mai 2012

Bruce Chatwin a laissé derrière lui une œuvre et une vie nomade dont témoigne ce choix de lettres et de cartes postales. La première est écrite à l’âge de huit ans, il passe alors sa première semaine à l’internat et donne des nouvelles à ses parents auxquels il adressera plus tard des lettres de pays lointains… lire la suite

André Gide, correspondance Par Gaëlle Obiégly

édition mars 2012

A part celui de Gide, les noms qui figurent sur la couverture du livre sont sans notoriété pour le grand public, comme on dit. L’intérêt de cette correspondance est de nous présenter, grâce aux lettres mais aussi grâce aux nombreuses notes qui les accompagnent ces acteurs de la vie intellectuelle européenne durant la première moitié du XXème siècle… lire la suite

1939-1945. Il y a soixante-dix ans dans les Ardennes. Par Gaëlle Obiégly

édition janvier 2012

Le titre de l’ouvrage annonce que ce qui s’est passé dans les Ardennes pendant la Seconde Guerre mondiale est vu d’aujourd’hui. Certaines photographies sont commentées par ceux qui y sont représentés, un peu comme dans un album de famille. Mais il s’agit d’une famille élargie à tous ceux qui là ont vécu cette guerre… lire la suite

Sur Arthur Rimbaud. Correspondance posthume. 1901-1911 Par Gaëlle Obiégly

édition novembre 2011

Il faudrait avoir deux vies. Une pour vivre et l’autre pour voir les fruits de cette vie. Rimbaud ne sait rien des admirations, des discussions passionnées nées de ses aventures, de sa destinée, de son « œuvre hautaine », telle que la qualifie Gustave Kahn dans le discours qu’il prononce lors de l’inauguration du monument Rimbaud… lire la suite

Lettres à un jeune musicien de jazz de Wynton Marsalis Par Olivier Plat

édition septembre 2011

"Lettres à un jeune musicien de Jazz" ("To a young Jazz Musician Letters from the Road") est né du désir de rassembler en un livre les réponses aux questions que se posent la plupart des musiciens en quête de trouver leur voie… lire la suite

Jean-Richard Bloch & André Spire, Correspondance Par Corinne Amar

édition mai 2011

Le premier était romancier, essayiste, journaliste, penseur politique (1884 - 1947), directeur de revue ; le second, son aîné de seize ans (1868-1966), poète, théoricien du vers libre, juriste, haut fonctionnaire juive assimilée… lire la suite

Paul Nizon - Journal 1990-1999 Par Olivier Plat

édition avril 2011

Le temps semble n’avoir pas de prise sur Paul Nizon. À 82 ans, cet éternel jeune homme nous communique cette euphorie « liée à un état d’alerte » que suscite en lui l’élan des recommencements. Car écrire pour Paul Nizon, c’est à chaque fois prendre un nouveau départ, embarquer pour une destination inconnue, larguer les amarres et « aller jusqu’au bout »… lire la suite

Frédéric Berthet. Correspondances 1973-2003 Par Corinne Amar

édition mars 2011

Ceux qui le connaissent, connaissaient son "Journal de Trêve" (éd. Gallimard 2006) commencé à l’âge de 25 ans, rédigé entre 1979 et 1982  : 600 pages de volume, la densité du fragment, du mot d’esprit… lire la suite

Léonor Fini et André Pieyre de Mandiargues Par Olivier Plat

édition novembre 2010

Après avoir étudié la peinture à Trieste et à Milan, Leonor Fini arrive à Paris en janvier 1931, où elle fait la connaissance d’André Pieyre de Mandiargues, dans un café, en compagnie de son ami Henri Cartier-Bresson. Mandiargues est l’un de ces « étranges garçons, extrêmement timides, cultivés, infantiles et détachés de la vie quotidienne », dont parle Leonor Fini dans une lettre à sa mère… lire la suite

Picabia, Lettres d’amour à Suzanne Romain Par Olivier Plat

édition octobre 2010

Entre 1944 et 1948, Francis Picabia, alors âgé de 65 ans, entretint une correspondance adultérine avec une jeune femme de bonne famille, Suzanne Romain, épouse de Max Romain, dentiste à Antibes, qu’il avait rencontré en décembre 1940, à Juan les Pins, dans la villa du peintre Frantz Namur. Entre deux rendez-vous clandestins, il envoya plus de deux cent lettres… lire la suite

Lionel Bourg, L’Horizon partagé Par Olivier Plat

édition été 2010

"L’Horizon partagé" de Lionel Bourg rassemble onze lettres dont les destinataires, proches, famille ou amis, se mêlent intiment à l’histoire de l’auteur, onze lettres en forme de bilan qui nous font entendre une voix d’une beauté singulière, rocailleuse, chaude et âpre en même temps que d’une surprenante délicatesse, voix de chanteur de blues, de poète, qui nous emmène avec elle, avec eux… lire la suite

« Camus » de Virgil Tanase Par Olivier Plat

édition avril 2010

Le cinquantième anniversaire de la mort d’Albert Camus suscite de nombreuses éditions et rééditions. Virgil Tanase, écrivain et homme de théâtre d’origine roumaine, auteur d’une quinzaine de romans dont le dernier, "Zoia" (éditions Non Lieu) est paru récemment, vient de publier une très belle biographie de Camus… lire la suite

Clara Malraux, biographie de Dominique Bona Par Olivier Plat

édition février 2010

C’est une passionnante et très belle biographie que Dominique Bona consacre à celle qui fut la première épouse d’André Malraux et dont elle voulut, malgré leur divorce, garder le nom « à travers vents et marées ». Née Goldschmit à Paris en 1897, d’une famille aisée d’origine juive allemande… lire la suite

Alexandre Vialatte, Lettres à Maricou Par Olivier Plat

« Ce qui ramenait les chagrins d’amour » La phrase s’arrête là, inachevée. Derniers mots d’une chronique de Vialatte, quelques jours avant sa mort. C’est au souvenir que ces mots s’adressent, au souvenir de cette jeune fille à l’air mutin et au sourire malicieux dont il a fait la connaissance dans la patrie de Gutenberg… lire la suite

Lettres d’amants. Hugo, Rilke et Berlioz Par Olivier Plat

édition de octobre 2009

Toute correspondance érige plus ou moins un autoportrait de son auteur ; ainsi ces « Lettres d’amants » où l’on apprend, si l’on ne le savait pas déjà, que les auteurs de génie sont aussi des hommes. Conjuration d’une crise amoureuse, crainte de la dégradation physique et mentale, fantasme en quête d’assouvissement, les destinataires de ces lettres font en quelque sorte ici office de miroir, de révélateur, de la psyché de leurs auteurs… lire la suite

Archives de la vie littéraire sous l’occupation Par Olivier Plat

édition été 2009

Quelle fut dans le contexte de la France des années 1939-1945, l’attitude des acteurs de la vie intellectuelle, écrivains, journalistes, éditeurs, imprimeurs, vis-à-vis de l’occupant ? Plus de 650 pièces d’archives, photographies, lettres, manuscrits, coupures de presse, documents bureaucratiques, tirés essentiellement des collections de l’Institut Mémoires de l’édition contemporaine (IMEC), de la New-York Public Library, de la Bibliothèque nationale du Québec… lire la suite

Chistiane Rancé - Simone Weil, le Courage de l’impossible Par Olivier Plat

édition avril 2009

Dès l’abord de cette magnifique biographie, nous sommes happés, jusqu’à en avoir le souffle coupé, par l’absolue singularité de cette vie et de cette oeuvre indissociablement mêlées, toutes deux traversées par une exigence inouïe qui donne le vertige. Christiane Rancé nous donne à voir Simone Weil dans son « entièreté », sa témérité d’éternelle adolescente, sa liberté souveraine… lire la suite

Roland Barthes, Journal de deuil - Carnets du voyage en Chine
Par Olivier Plat

édition février 2009

Roland Barthes voyage en Chine du 11 avril au 4 mai 1974, en compagnie de François Wahl, son éditeur au Seuil et d’une délégation du groupe "Tel Quel" représentée par Philippe Sollers, Julia Kristeva, Marcelin Pleynet… lire la suite

Henri Rabaud, Correspondance.
Par Corinne Amar

édition décembre 2008

C’est une correspondance de musicien, inscrite dans le paysage musical français du début du siècle, de ses foisonnements et de ses paradoxes. Fils d’un violoncelliste professeur au Conservatoire de Paris et d’une cantatrice, petit-fils de compositeur et flûtiste, contemporain de Debussy (1862-1918), de Ravel (1875-1937), compositeur français et moderne et pourtant héritier amoureux des Classiques, Henri Rabaud, né à Paris en 1873, grandi dans la musique… lire la suite

L’Europe des Lettres
Par Olivier Plat

édition octobre 2008

L’importance de l’épistolaire et sa valeur littéraire ne sont plus à démontrer : que l’on songe à Voltaire, Madame de Sévigné, Flaubert ou Kafka. L’originalité de cette magistrale étude est d’aborder ce vaste champ sous un autre angle, par le biais d’un épistolaire créateur d’espace… lire la suite

Histoire de la police et de La Poste
Par François Aron

édition octobre 2008

Pour lointaines que soient leurs origines et pour différentes que soient leurs missions, La Poste française et la Police nationale ont été modelées par une même histoire de quatre siècles : elles prennent forme sous une monarchie absolue et centralisée ; au XIXème siècle, l’une et l’autre sont organisées pour être des institutions efficaces de l’Etat… lire la suite

Lorenza Foschini, Le manteau de Proust
Par Corinne Amar

édition juin 2008

Depuis qu’il était enfant, Proust s’habillait avec un soin extrême, mais avec le style très particulier qui était le sien, comme le raconte Léon Pierre-Quint : « Il avait la recherche d’un dandy, mêlée déjà à un certain débraillé de vieux savant du Moyen-Âge [...] Sous le col rabattu, il portait des cravates mal nouées ou de larges plastrons de soie de chez Charvet, d’un rose crémeux, dont il avait longuement cherché le ton. Il était assez mince pour se permettre le gilet croisé à revers… lire la suite

Mireille Havet, Journal 1924-1927
Par Corinne Amar

édition mai 2008

Une naissance à Médan, en région parisienne, une vie courte et brûlée par les deux bouts, la tuberculose, en ultime salut : 1898-1932. Des amis très chers - Apollinaire, mort si tôt, Cocteau...-, le désir des femmes jusqu’à la lie, celui des stupéfiants, les ivresses dures, le génie sûr… lire la suite

Louise de Vilmorin, Correspondance à trois.
Par Corinne Amar

édition avril 2008

En romancière racée, en voyageuse sentimentale, elle donna à ses romans des titres évocateurs - "Fiançailles pour rire", "Les belles amours", "L’alphabet des aveux", "Histoire d’aimer", "Solitude", "ô mon éléphant"... - , elle les emplit de voyages d’amour et de mélancolies inconsolables comme les siennes, de héros mondains et frivoles, amoureux ou en attente, de décors où les femmes, bien nées, chuchotantes et alanguies, volontiers aventureuses, aiment les réceptions, les parures, le théâtre… lire la suite

Henry Bauchau : Journal 2002-2005
Par Corinne Amar

édition février 2008

Henry Bauchau. Tout d’abord, cela commence par un titre Le présent d’incertitude, Journal 2002 - 2005, oxymore inscrit sur fond bleu, le bleu, couleur fraternelle et protectrice de l’écrivain - quatre-vingt-quinze ans aujourd’hui - ; au hasard des pages, on tombe sur des paroles que la mémoire retient, de celles qui disent le magnifique douloureux désir de durer… lire la suite

Prix Sévigné 2007 : Joseph Roth, Lettres choisies Par Corinne Amar

édition janvier 2008

On connaît peu ou pas cet écrivain autrichien, romancier, grand prosateur de la première moitié du XXe siècle et tout autant grand journaliste, né en 1894 en Galicie, près de la frontière russe, mort, jeune, à Paris, à l’âge de quarante-cinq ans. La correspondance de Joseph Roth, mise à la lumière par Stéphane Pesnel (récompensé par le prix Sévigné 2007)… lire la suite

Dubuffet, biographie
Par Olivier Plat

edition septembre 2007

Voici une première et peu banale biographie de Dubuffet, très écrite, très savante, mais jamais ennuyeuse et qui se lit comme un roman. Marianne Jakobi et Julien Dieudonné ont su mettre en évidence la démesure du personnage, sa prodigieuse puissance créatrice, son parcours chaotique et hors normes, sans jamais tomber dans l’hagiographie… lire la suite

Voltaire en exil, les dernières années
Par Olivier Plat

édition avril / mai 2007

Au cours de son existence, Voltaire correspondit avec pas moins de mille cinq cent personnes, « amis et ennemis, femmes, médecins et prêtres, banquiers et débiteurs, juges et avocats, comédiens, comédiennes et auteurs dramatiques, politiciens et hommes d’Etat, éditeurs et administrateurs »… lire la suite

Stéphane Audeguy. De La théorie des nuages à Fils unique
Par Corinne Amar

édition du 29 septembre 2006

Ils plaisent, les romans de Stéphane Audeguy et même, ils portent en eux un je ne sais quoi qui subjugue, qui nous parle de la fraîcheur de l’origine, de la profondeur du Temps, d’une esthétique de l’existence, d’une folle aventure de l’écriture, dans laquelle l’esprit s’engouffre, mais dont il sait parfaitement qu’il reviendra… lire la suite

Tante Chinoise et les autres de David Perlov (1957). Par Nathalie Jungerman

édition juillet 2006

Tante Chinoise et les autres est le premier film de David Perlov. C’est un court-métrage de 17 minutes, en couleur, réalisé en 1957, à partir d’une série de dessins que Marguerite Bonnevay a faits en 1892. Elle était alors âgée de 12 ans. Chaque dessin qui mêle l’encre, le crayon et la gouache, contient des commentaires qu’elle a écrits avec un regard amusé, caustique… lire la suite

Lettre et théâtralité. Par Mireille Bossis

édition juillet-aout 2006

Le colloque "Archive épistolaire et Histoire" (14-22 août à Cerisy-la Salle) proposera notamment, des lectures de lettres par la comédienne Valérie Jeannet, en présence de Ménie Grégoire. Mireille Bossis, co-directrice du colloque nous invite ici, à réfléchir à la question de l’adaptation des correspondances au théâtre. "Lettre, Histoire, Théâtre peuvent faire bon ménage : mélangeons les genres et tentons l’expérience..."… lire la suite

Henri Calet - Raymond Guérin, Correspondance Par Alexandre Gouzou

édition du 30 juin 2005

Un article d’Alexandre Gouzou (écrivain - éditions Liana Lévy, et fondateur de la revue littéraire Les Episodes) sur la correspondance entre Henri Calet et Raymond Guérin, publiée récemment aux éditions Le dilettante… lire la suite

La lettre et le dessinPar Jean-Rémi Gratadour

édition du 12 mai 2005

La correspondance d’Henri Matisse avec André Rouveyre, qui s’étale de 1941 à la mort du peintre en 1954, célèbre le mariage de l’écriture et du dessin. Certaines lettres sont si "dessinées" qu’on les rapprocherait volontiers des autres séries de dessins de cette période… lire la suite

Livre : Marianne Golz-Goldlust, Le Grand Jour, Prague 1943. Par Corinne Amar

édition d’août 2004

Sorti aux éditions Berg International il y a deux ans, Le grand Jour, Prague 1943 de Marianne Golz-Goldlust, par la densité dramatique de sa correspondance demeure d’actualité. Nous nous proposons aujourd’hui d’en parler… lire la suite

Henri Michaux - "Les Mots, des collants partenaires".
Par Nathalie Jungerman

édition du 29 janvier 2004

Instrument trop aiguisé, la langue représente pour Michaux un carcan dont il veut se libérer. Afin d’exprimer les mouvements intérieurs, il prône une langue intime "loin des mots, des mots des autres" qui ne serait pas affectée par l’usage… lire la suite

Sur les Lettres à André FontainasPar Corinne Amar

édition du 31 juillet 2003

En 1897, lors de son deuxième séjour à Tahiti, Gauguin entreprend de peindre un grand tableau qu’il envisageait comme son testament pictural. "Alors j’ai voulu avant de mourir peindre une grande toile que j’avais en tête, et durant tout le mois j’ai travaillé jour et nuit dans une fièvre inouïe… lire la suite

Lettre à celui qui ne voulait pas juger. Par Paul Soriano

édition du 29 mai 2003

Je viens de lire d’une traite ta correspondance avec Gide qui m’a donné le sentiment de m’introduire dans la tanière de deux alchimistes en bisbille. Divergeant certes, mais réciproquement fascinés par la méthode que l’autre applique à percer les secrets de la nature (de l’homme)… lire la suite

Monsieur Paul. Par Sébastien Drouet

édition du 2 mai 2002

Un billet d’humeur autour d’Henri calet et plus particulièrement de Monsieur Paul, par Sébastien Drouet, journaliste au magazine littéraire… lire la suite

Judith Schlanger, Trop dire ou trop peu. Par Gaëlle Obiégly

Il y a une difficulté à s’exprimer après Judith Schlanger tant est riche sa pensée. Mais, justement, se pencher sur cette difficulté permet d’exposer le propos de son ouvrage. Il porte sur la densité littéraire. Comme souvent, le discours de cette philosophe n’est pas sans effet. D’un côté, sa plénitude captive la lectrice de bout en bout. Ce qui témoigne de la réussite de l’ouvrage. Et d’un autre côté, cette même plénitude produit une fascination… lire la suite

Walter Benjamin. Lettres sur la littérature. Par Gaëlle Obiégly

édition avril 2016

Entre 1937 et 1940, Walter Benjamin rédige une série de lettres sur la littérature. Elles sont adressées à Max Horkheimer. Ce dernier dirige l’Institut for social research qu’il a fondé au sein de Columbia university à New York après que Hitler a fermé en 1933 le même Institut créé à Francfort dix ans plus tôt. C’est justement l’année (1933) où Walter Benjamin arrive à Paris… lire la suite

Epistolaire N°41. Par Gaëlle Obiégly

édition février 2016

Épistolaire consacre l’essentiel de son dernier numéro aux lettres d’Italie et à une approche de Diderot par sa correspondance. Et on y lit d’autres articles bien sûr aussi intéressants que ceux des « dossiers » dont nous rendrons plus particulièrement compte. Plutôt qu’égrener le sommaire de cette revue si riche. Commençons par l’Italie, terre de débuts, de renaissance… lire la suite

Samuel Beckett. Lettres 1941-1956 - Volume II. Par Gaëlle Obiégly

édition décembre 2015

Le 19 avril 1951, Suzanne Dumesnil écrit à Jérome Lindon à propos de certains effets de la publication. Molloy a été publié récemment par les éditions de Minuit. Il a été remarqué par la critique. Il pourrait recevoir un prix littéraire. Beckett préfère rester à l’écart. Par la suite, il entretiendra avec Lindon une correspondance autant professionnelle que personnelle… lire la suite

Romain Rolland et Stefan Zweig. Correspondance 1920-1927. Par Gaëlle Obiégly

édition octobre 2015

Romain Rolland et Stefan Zweig ont commencé de s’écrire en 1910. Ce livre est le deuxième tome de leur correspondance. L’amitié se poursuit, se renforce au fil des lettres de plus en plus centrées sur le travail à faire. C’est une période de rémission entre deux guerres… lire la suite

Anise Postel-Vinay avec Laure Adler. Vivre Par Corinne Amar

édition été 2015

C’est un court récit autobiographique d’une cent-vingtaine de pages, témoignage au ton sobre, direct, factuel comme pour mieux se souvenir, rester au plus près de la réalité, au titre laconique et aussi intense qu’il est bref, mais aussitôt qu’on l’a ouvert, on se félicite de n’être pas passé à côté d’un tel ouvrage, on est heureux d’avoir rencontré une telle personnalité, sa dignité, son humilité, sa grandeur… lire la suite

Paul Morand - Roger Nimier. Correspondance. 1950-1962 Par Gaëlle Obiégly

Leur parler est alerte. On se sent en présence des deux auteurs. Au fil de leurs lettres, Paul Morand et Roger Nimier se parlent, en effet, plus qu’ils ne s’écrivent. Parfois le style est celui de télégrammes. La vitesse les fascine. Ils parlent de leurs voitures, ce qui peut être une façon d’évoquer leurs transports. Ainsi Mercedes, Thunderbird, Aston Martin, seraient substitués aux sentiments qu’ils se gardent bien d’exprimer. Malgré la grande pudeur et l’ironie, de mise dans cette correspondance, s’y trouve la marque d’une grande amitié… lire la suite

Lettres de Neal Cassady. Volume 2 Par Gaëlle Obiégly

édition février 2015

Ce recueil de lettres reconstitue l’histoire véridique du légendaire Neal Cassady. Il est moins flamboyant que dans le premier volume de sa correspondance, parue en français sous le titre Un truc très beau qui contient tout. À présent, il doit travailler dur pour entretenir sa famille, il a quatre enfants officiels, dont trois qui vivent avec lui. Père notamment d’un garçon qu’il prénomme John Allen en hommage à Kerouac et Ginsberg, ses amis à la vie à la mort. Jusqu’à la fin, il leur adresse son amour et ses aventures. Au romancier, il fait part de ses multiples péripéties… lire la suite

Jean Dubuffet et Marcel Moreau. Correspondance Par Gaëlle Obiégly

De l’Art Brut aux Beaux-Arts convulsifs Jean Dubuffet & Marcel Moreau. Préface de Nathalie Jungerman. Édition complète de la correspondance inédite échangée entre le peintre et l’écrivain entre 1969 et 1984, suivie d’un essai de Marcel Moreau écrit spécialement pour cette publication… lire la suite

Au bonheur des lettres Par Gaëlle Obiégly

édition octobre 2014

Dans sa préface, Shaun Usher, qui a rassemblé les lettres qui composent cet ouvrage, dit ce qu’il tire de leur lecture : un accès au passé de la manière la plus originale qui soit. Les lettres sont, en effet, des sources de première main… lire la suite

Notre Chanel de Jean Lebrun Par Corinne Amar

édition spéciale août 2014

« Quelle histoire son visage raconterait-il aujourd’hui ? Il est passé de l’autre côté du miroir à l’aube d’un jour gris, le 29 novembre 1990. Il m’avait dit : « Le son de mon amour, tu ne l’entendras jamais d’un autre. » Les années passant, je n’entends plus de lui que ce que je veux bien. C’est un confort d’aimer un mort (Prologue, p.7). »… lire la suite

Émile et Henriette Gallé. Correspondance 1875-1904 Par Gaëlle Obiégly

édition juin 2014

Un ménage, à la fin du XIXème siècle. On s’y laisse mener. On prend plaisir, même, à une vie de famille par le biais de ces lettres qui en donnent bien plus qu’un aperçu. Mais ce n’est pas le seul attrait de cette correspondance. L’ouvrage s’adresse, en effet, à divers publics… lire la suite

Neal Cassady. Un truc très beau qui contient tout Par Gaëlle Obiégly

édition avril 2014

Qui était Neal Cassady ? Un voyou, ouvrier, dragueur, époux multirécidiviste, infidèle, amoureux fou, homme fatal, drogué, conduisant sa vie comme ses voitures - frénétiquement. Écrivain magnifique, auteur de lettres éparses qui, rassemblées, donnent un livre révolutionnaire… lire la suite

Ecrire d’amour à 20 ans Par Gaëlle Obiégly

édition janvier 2014

Ce petit livre orange de l’amour fait la part belle aux chants radieux. Même en enfer quiconque s’adresse à l’être aimé se trouve au paradis. On lira donc l’expression de ce transport au fil de la centaine de pages, autant de lettres qui constituent l’anthologie présente. Comme l’indique le titre de cette publication destinée à un public juvénile, elles ont été écrites par de jeunes personnes… lire la suite

Correspondances Maurice Genevoix et Paul Dupuy Par Gaëlle Obiégly

édition novembre 2013

La correspondance de Maurice Genevoix et de Paul Dupuy s’étend sur huit mois. Elle est pourtant volumineuse. On se demande ce qui délimite la durée de cet échange. C’est, avant d’entrer dans les lettres, ce qui intrigue. Qu’est-ce qui les initie - la guerre. En effet, d’août 1914 à avril 1915, deux hommes vont s’entretenir de cela (et d’autres choses), chacun la vivant, la guerre… lire la suite

Rodin - Bourdelle. Correspondance Par Gaëlle Obiégly

édition été 2013

Plutôt que de la correspondance de Rodin et Bourdelle, parlons du livre qui en est tiré. Il est excellent, tandis qu’à première vue les lettres offrent peu de satisfaction. Mais que faudrait-il satisfaire ? Qu’attend-on de l’échange de deux grands sculpteurs ? De quoi devraient-ils parler ? De leur art ? De leur vie ? De leur époque ? Leur art, les œuvres le manifestent… lire la suite

Judith Schlanger, La lectrice est mortelle Par Gaëlle Obiégly

édition avril 2013

Le livre de Judith Schlanger est intimidant. Sa délicatesse, sa subtilité mériteraient qu’on en rende compte de la même manière. Vaine tentative. Au moins, témoignons de la lecture attentive qu’il aura suscitée. À peine entrés dans cet univers de papier, nous sommes conviés à l’aventure… lire la suite

Henri Thomas - Atlantiquement vôtre. Par Gaëlle Obiégly

édition février 2013

Ce que révèlent ces lettres d’Henri Thomas c’est l’amitié qui le lie à Gérard Le Gouic, le destinataire. Une amitié qui ne tarde pas à s’exprimer, qui ne fait pas de manières. Une amitié qui est célébrée au fil des jours, des années. Une amitié qui est même qualifiée, « solidement ton ami » finit Thomas. Cette célébration très enjouée - « vive l’amitié » - vient comme clouer le bec aux femmes contre lesquelles l’écrivain peste, parfois… lire la suite

Des jardins au pied de la lettre Par Sylvain Allemand

édition décembre 2012

Un compte rendu, rédigé par Sylvains Allemand, de la soirée de lectures de correspondances par la Compagnie du Grain de Sable (PMVV) que la décade de Cerisy sur « Le renouveau des jardins : clefs pour un monde durable ? » a offert à ses participants sous le titre : Rêves de jardins : utopie(s) et résistance(s)… lire la suite

1914-1918 -Le Temps de nous aimer Par Corinne Amar

édition novembre 2012

En septembre 1914, un père et son fils s’engagent comme simples soldats pour la durée de la guerre. À Verdun, dans la Somme, dans l’Aisne ; ils ont choisi l’artillerie, ils servent côte à côte, au même canon. Amour de toujours et fusionnel. Absence de mère… lire la suite

August Strindberg - Correspondance, Tome 3 Par Gaëlle Obiégly

édition octobre 2012

Strindberg écrit ses lettres avec son génie. Qu’on aime ou non l’œuvre diverse, abondante, magnifique de Strindberg, on s’éprend de cet homme. À la manière dont Elena Balzamo, l’autre auteur de cette correspondance, commente Strindberg on perçoit l’amitié profonde qu’elle lui voue. Au fil de la lecture on la comprend et on la partage. On lui sait gré de son souci tant du texte que de ses lecteurs et du soin apporté à l’édition de cette correspondance… lire la suite

Marcel Jouhandeau - Jean Paulhan. Correspondance 1921-1968 Par Gaëlle Obiégly

édition été 2012

On lit dans ce gros livre (excellemment commenté) l’histoire attachante d’un éditeur et d’un écrivain que l’amitié porte d’emblée. Certes, Jean Paulhan est aussi un écrivain, mais les lettres de Jouhandeau s’adressent surtout à l’éditeur qui fut son ami. L’intérêt de ce livre ne tient pas seulement au récit intime qui s’y trouve mais à son ancrage dans la période historique… lire la suite

Hélène Hoppenot, Journal 1918-1933 Par Gaëlle Obiégly

édition avril 2012

Le journal d’Hélène Hoppenot commence en 1918, quand âgée de 24 ans, elle part pour le Brésil avec son mari. Il est diplomate. Ils font corps. Plus tard, en Perse, elle détaille des faits minimes de la politique et de la diplomatie, comme y prenant part, qui donnent à voir les soulèvements historiques de cette période-là. On y entend l’animosité des uns envers les Allemands, on y relate des aversions pour les Anglais. Les signes d’une époque. Peut-être… lire la suite

Vincent La Soudière, Lettres à Didier II. Par Gaëlle Obiégly

édition février 2012

Homme de l’être, Vincent La Soudière, décrit des abîmes infernaux. La confession qu’il adresse à son ami Didier, au fil de lettres intenses, l’avilit en même temps qu’elle montre son âme extraordinaire. Il s’est voué à l’écriture, comme on se voue à Dieu. Mais cette obligation impérieuse le torture jusqu’à le pousser au suicide en 1993… lire la suite

Aragon. Lettres à André Breton (1918-1931) Par Gaëlle Obiégly

édition décembre 2011

Sur la couverture, le nom du destinataire est plus grand que celui de l’auteur. Et au fil de la lecture de ces lettres de Louis Aragon la stature de celui à qui il s’adresse se fait toujours sentir ; inspirante, ou pénible. Par rapport à Breton, qui a noué de fortes relations et amitiés littéraires, Aragon est seul… lire la suite

Ecrits intimes et confidences de 1910 à 2010. Par Gaëlle Obiégly

édition octobre 2011

Sur la couverture du livre, un homme et une femme exultent. Il est debout, il la soulève, il la porte. Ils se regardent. Leurs visages sont glorieux. L’homme jouit d’avoir conquis et la femme d’avoir été conquise. La photographie dit l’amour, un moment d’amour. Tandis que les écrits, réunis dans le livre, témoignent de la complexité de l’amour, de ses développements, hésitations, de son secret. Est-ce que l’on aime différemment selon les époques ?… lire la suite

Exposition « Archives de la vie littéraire sous l’Occupation » Par Corinne Amar

édition été 2011

Montrer l’Occupation à travers le prisme des écrivains, des philosophes, des poètes, des artistes, des directeurs de revues, des hommes de métier du livre : de mai à juillet 2011, l’Hôtel de Ville de Paris présente une exposition conçue et réalisée par l’Institut Mémoires de l’édition contemporaine (IMEC), sur la situation ambiguë des intellectuels français, sous l’Occupation, entre Résistance et Collaboration… lire la suite

Roger Gilbert-Lecomte & Léon Pierre-Quint, Correspondance Par Olivier Plat

édition mai 2011

En 1926, Léon Pierre-Quint fait la connaissance de Roger Gilbert-Lecomte par l’intermédiaire de Pierre Minet, le cinquième « Phrère » ou « Phrère fluet », jeune poète libertaire vivant en marge de toute obligation sociale… lire la suite

Hendrik Witbooi (1830-1905) Lettres de guerre Par Olivier Plat

édition mars 2011

Hendrik Witbooi (de son nom traditionnel Nanseb/Gabemab, né vers 1835 et mort en 1905), est un personnage central de l’histoire de la Namibie. Il était issu de la lignée de chefs traditionnels des Khowesin, une communauté khoïkhoï de la Namibie. Jusqu’à ce qu’en 1883, Adolf Lüderitz, négociant allemand, établisse un comptoir sur les côtes namibiennes… lire la suite

Correspondances des Cahiers du P.E.N. CLUB Par Olivier Plat

édition janvier 2011

« Il faut que le courrier passe » était le mot d’ordre des pionniers de l’Aéropostale, figures héroïques devenues mythiques - Mermoz, Saint-Exupéry, Guillaumet, pour ne citer que les plus célèbres - qui tentaient souvent au péril de leur vie de passer au-dessus de la cordillère des Andes, pour parfois n’en jamais revenir, afin d’assurer les premières liaisons entre l’Europe et l’Amérique du Sud… lire la suite

Le Trésor des Médicis. Exposition Par Corinne Amar

édition novembre 2010

L’exposition Trésor des Médicis (du 29 septembre 2010 au 31 janvier 2011, avec le soutien de la Fondation La Poste) accueille au Musée Maillol-Fondation Dina Vierny les collections des œuvres d’art des Médicis ; 150 chefs-d’œuvre exposés, au cœur de domaines aussi liés et divers que la peinture, la sculpture, les antiquités, les arts décoratifs, les sciences, la poésie, la musique, la botanique ou l’épistolaire et qui soulignent autant la magnificence d’une prestigieuse famille florentine que la ferveur humaniste d’une dynastie… lire la suite

Ludmila Savitzky & André Spire Par Olivier Plat

édition septembre 2010

La correspondance entre André Spire et Ludmila Savitzky, présentée, établie et annotée par Marie-Brunette Spire, fille du poète, et illustrée de nombreuses photographies, couvre plus d’un demi-siècle. De 1910 et jusqu’à la mort de « Lud » en 1957, leur amitié ne se démentira pas. Elle est à l’image de ces deux êtres, traversés par une même exigence, idéalistes, passionnés, facétieux, d’une inlassable curiosité de soi et des autres… lire la suite

Mireille Havet, Journal 1927-1928 Par Olivier Plat

édition mai 2010

À 34 ans, Mireille Havet, minée par les drogues et la tuberculose mourait dans un sanatorium de Montana, en Suisse. Pressentait-elle l’imminence de sa fin tragique ? Deux ans avant sa mort, elle confie à sa fidèle amie Ludmila Savitzky le manuscrit de son Journal, que Dominique Tiry sa petite-fille, retrouvera un demi-siècle plus tard, dans le grenier d’une maison de campagne héritée de sa grand-mère. Depuis 2003, l’éditrice Claire Paulhan a entrepris de publier l’intégralité de cet extraordinaire Journal… lire la suite

Revue de L’A.I.R.E. n°35, « Quand l’écrivain publie ses lettres » Par Olivier Plat

édition mars 2010

L’A.I.R.E. (Association Interdisciplinaire de Recherches sur l’Epistolaire) a été fondée en 1987. Elle a pour objet de fédérer le travail mené par des chercheurs de disciplines et d’horizons divers (France, Europe, États-Unis, Canada, Japon) autour de la lettre, comme pratique d’écriture et genre littéraire… lire la suite

Françoise Simonet-Tenant, Journal personnel et correspondance Par Olivier Plat

édition janvier 2010

"Journal personnel et correspondance (1785-1939) ou les affinités électives" est une passionnante réflexion explorant à la fois l’historique et la poétique de cette petite fabrique de l’intime que furent à partir de la fin du XVIIIème siècle, le journal et la correspondance… lire la suite

Guillaume Apollinaire, Correspondance avec les artistes Par Olivier Plat

édition novembre 2009

La foisonnante correspondance d’Apollinaire avec les artistes de son temps témoigne de l’extraordinaire effervescence créatrice qui règne dans le Paris cosmopolite de la Belle époque. Paris, capitale des arts, n’a peut-être jamais mieux porté son nom. Lettres, cartons, billets, télégrammes, cartes postales, affluent de toutes parts, traversant les rues, les fleuves et les mers vers Apollinaire, l’ami, le poète, le critique d’art, et le passeur… lire la suite

Marie-Odile Beauvais, Le Secret Gretl Par Corinne Amar

édition septembre 2009

C’est d’abord une photographie en noir et blanc sur la couverture (la photographie ou la preuve sûre du souvenir, l’image qui vient attester que ce que je vois a bien été) ; un visage mélancolique, énigmatique, les yeux fixent l’objectif. À qui ils appartiennent, à quelle époque, on pourrait le supposer mais la légende ne nous le confirme pas… lire la suite

Jean Paulhan & Georges Perros, Correspondance 1953-1967 Par Olivier Plat

édition mai 2009

En 1953, Jean Paulhan se voit confier le redémarrage de la NRF, dont l’interdiction vient d’être levée, suite aux années troubles de l’Occupation. Faut-il rappeler le rôle qui a été le sien durant cette période ? Dès novembre 40, il assiste à la première réunion clandestine du Comité national des écrivains, chez son ami Jean Blanzat, où Mauriac viendra se cacher en 1944… lire la suite

Marie Dormoy et Auguste Perret, Correspondance Par Olivier Plat

édition mars 2009

Mystérieux destin que celui de Marie Dormoy, d’avoir vécu dans l’ombre d’hommes célèbres... Surtout connue par Léautaud dont elle fut la maîtresse, un peu moins pour avoir été celle d’André Suarès ou d’Auguste Perret, ce maître de l’architecture française qui inaugura l’ère du béton armé, le seul architecte du vingtième siècle aimait-il à dire, avec Le Corbusier, qu’il contestait et admirait tout à la fois… lire la suite

Prix Wepler 2008. Emmanuelle Pagano.
Par Olivier Plat

édition décembre 2008

Le 24 novembre dernier à la Brasserie Wepler, Place de Clichy, le 11ème prix Wepler, doté par la Fondation La Poste (10.000 €) a été remis à Emmanuelle Pagano pour "Les Mains gamines" (P.O.L.). La mention spéciale du jury (3000 €) est allée à Céline Minard pour son quatrième roman entre esthétique manga et ambiance médiévale, "Bastard Battle" (Léo Scheer)… lire la suite

Georges Perros, Anne et Gérard Philipe, Correspondance.
Par Olivier Plat

édition novembre 2008

« Merci. Comme ça, pour rien... parce que tu existes... » écrit Gérard Philipe à Georges Perros en 1947. Mots auxquels font écho ceux de Georges Perros à l’été 1949 : « Je ne saurais connaître ce qu’on nomme amitié que passionnément, et cela fait partie de mes sens ». Une édition soutenue par la Fondation La Poste… lire la suite

Amoureuse et rebelle. Histoires d’amour et lettres inédites
Par Corinne Amar

édition octobre 2008.

Ce sont des lettres d’amour de trois figures de la passion que nous ouvre cette part de la collection d’Anne-Marie Springer publiée aux éditions Textuel avec ses productions manuscrites et ses retranscriptions : celles d’Arletty, d’Edith Piaf et d’Albertine Sarrazin… lire la suite

Pontigny, Royaumont, Cerisy : au miroir du genre
Corinne Amar

édition septembre 2008

Que ce fût à Pontigny, dans l’abbaye cistercienne de l’Yonne, dès leur création par Paul Desjardins, en 1910 et ce, jusqu’en 1939, que ce fût à l’abbaye de Royaumont, dans le Val-d’Oise, de 1947 à 1952, ou au Château de Cerisy-la-Salle, en Basse-Normandie, depuis 1952, « le génie du lieu » - masculin féminin - traversa les années, les colloques, les décades, et l’esprit fut - et demeure-, en son essence, le même… lire la suite

Flaubert, Lettres à sa maîtresse
Par Olivier Plat

En 1846, Flaubert est âgé de vingt-quatre ans lorsque débute sa liaison avec Louise Colet, de dix ans son aînée. Femmes de lettres mondaine et prolifique, auteur de drames, de romans, de récits de voyages et de poèmes, mariée au flûtiste Hyppolite Colet (que Flaubert affuble du sobriquet de « l’officiel » dans la correspondance), maîtresse du philosophe en vogue de l’époque Victor Cousin qui lui ouvre les portes des salons cultivés de la capitale… lire la suite

Camille Claudel, Correspondance
Par Olivier Plat

édition avril 2008

Camille Claudel a été l’élève de Rodin. Les heures qu’elle passe à travailler pour lui, sont autant d’heures volées à sa propre création. Ce désir d’exister par elle-même en tant qu’artiste est très manifeste dans la correspondance. De ce point de vue, la rupture avec Rodin, si elle est désastreuse pour la femme, a peut-être été bénéfique à l’artiste… lire la suite

L’un pour l’autre, les écrivains dessinent
Par Olivier Plat

édition février 2008

Le catalogue de l’exposition L’un pour l’autre, les écrivains dessinent montée par l’Institut Mémoires de l’Edition Contemporaine (l’IMEC) à partir de son fonds d’archives et de deux collections privées, dont celle de l’éditeur Pierre Belfond, nous invite à explorer cette frontière entre art et littérature, encore mal repérable pour les maniaques de la classification (comme en témoignent les tampons de la Bibliothèque Nationale souillant les lavis de Hugo)… lire la suite

Jack Kerouac,
Lettres choisies 1957-1969
Par Olivier Plat

édition janvier 2008

Le second volume des Lettres choisies de Kerouac porte sur les années 1957-1969, celles des "Anges de la Désolation", de "Satori à Paris" et "de Big Sur", celles aussi de la célébrité que va lui valoir "Sur la route" et qui le détruira inexorablement. 1957, année de la publication de Sur la route, écrit en 1951 ; Kerouac a 35 ans et il a déjà écrit la majeure partie de son oeuvre… lire la suite

John Dos Passos.
Lettres à Germaine Lucas Par Corinne Amar

édition novembre 2007

"Mademoiselle, S’il vous plaît, qui est Darius Milhaud ?" Le jeune Dos Passos, féru de musique et posant ingénument la question, ignorait tout du compositeur français - son exact contemporain (1892-1974). Cela lui donna, en tout cas, la bienheureuse occasion d’écrire la première ligne d’une première lettre, un 18 juin 1919, à une jeune femme cultivée et dilettante, excellente pianiste… lire la suite

Impossible sagesse de Jacques Schlanger
Par Olivier Plat

édition de juin 2007

Et les sages de la vie courante, existent-ils ? Oui, nous répond l’auteur, mais leur sagesse « apparaît plutôt par à-coups, par intermittence, dans telle situation, au cours de tel événement ». La plupart du temps, les sages de la vie le sont à leur insu, et sans qu’ils désirent le devenir, car nous dit l’auteur, vouloir être sage, c’est comme vouloir être un arbre en fleurs… lire la suite

Pierre Assouline : Rosebud, Eclats de biographies
Par Olivier Plat

édition du 31 octobre 2006

Rosebud, ce mot énigmatique que murmure le citoyen Kane aux ultimes secondes de sa vie, et qui se révèlera être le nom que portait la luge de l’enfant qu’il fut, vestige d’un passé à jamais révolu. Ce film d’Orson Welles, Pierre Assouline l’a vu et revu des dizaines de fois ; Thompson le reporter qui fouille dans le passé de Kane, c’est lui… lire la suite

Colloque Archive épistolaire et Histoire.
Compte rendu de Mireille Bossis.

édition du 8 septembre 2006

Le pari proposé avec ce colloque au titre un peu austère a-t-il été tenu ? Je crois le bilan positif si j’en juge par les remerciements qui me parviennent. L’interdisciplinarité a fonctionné : les outils appartenant à chaque discipline - histoire, archivistique, linguistique, sociologie, littérature - ont montré l’éclairage spécifique qu’ils apportaient à la lettre… lire la suite

Diary, du film au DVD. Histoire d’une édition.Par Pip Chodorov

édition juillet 2006

Pip Chodorov, cinéaste New-Yorkais à Paris, est aussi éditeur et distributeur. Les éditions Re :Voir, qu’il a fondées en 1994, ont pour vocation d’éditer en vidéo des films expérimentaux, d’artistes et d’avant-garde. La collection, aujourd’hui riche de plus de soixante titres, propose aussi bien des classiques de l’avant-garde que des films d’artistes contemporains… lire la suite

Gaston Chaissac, le Picasso en sabots. Par Nathalie Jungerman

édition du 9 mai 2006

Lieu de conservation et de diffusion du patrimoine postal où siège l’histoire du courrier, le Musée de La Poste accueille l’oeuvre de Gaston Chaissac (1910-1964), épistolier, dessinateur, peintre et écrivain, dans le cadre d’une subtile exposition réalisée par Josette Rasle. Onze salles dans lesquelles l’écriture et la peinture sont mises en relation, révèlent l’originalité de Chaissac… lire la suite

Verlaine et Rimbaud. Par Olivier Plat

édition du 2 juin 2005

Fin août 1871, au retour d’un séjour à la campagne, un courrier attend Verlaine, portant le cachet de Charleville, Ardennes. Rimbaud, sur la recommandation d’un ami commun, Auguste Bretagne, lui adresse cinq poèmes, Les effarés, Accroupissements, Les Douaniers, Le Coeur volé, et Les Assis… lire la suite

Livre : Retours des amours perdues de Yoshua Kenaz. Par corinne Amar

édition de septembre 2004

Du petit immeuble de Tel-Aviv, où il se passe à la fois peu et tellement de choses comme dans tous les immeubles, où les destins des uns et des autres s’entrecroisent, dans l’indifférence ou les alliances, les conflits et les trahisons, où les liens se nouent, se dénouent, s’exacerbent, Kenaz raconte le quotidien… lire la suite

Albert Valentin Gokelaere, Il n’y a rien mon petitPar Guy Durliat

édition du 16 avril 2004

Poèmes, textes et correspondance avec Georges Hyvernaud (Le Temps des Cerises, mars 2004). Un article de Guy Durliat, secrétaire de la Société des Lecteurs de Georges Hyvernaud… lire la suite

Gabrielle Wittkop, la passion de la mort Par Nikola Delescluse.

édition du 27 novembre 2003

Nikola Delescluse est le légataire de l’oeuvre littéraire de Gabrielle Wittkop. Il a préfacé La Marchande d’enfants, un roman épistolaire, et postfacé La Mort de C. (éd. Verticales). Son article présente l’auteur de cette oeuvre marquée au sceau de l’inavouable… lire la suite

Mon cher Marc par Jean-Rémi Gratadour

édition du 26 juin 2003

Les "Mémoires d’Hadrien" sont une affaire de correspondances et leur rédaction une affaire de souvenirs. Le roman s’ouvre comme la lettre à un fils d’un empereur au crépuscule de sa vie. "Mon cher Marc". Trois mots banals pour commencer une lettre… lire la suite

Les petits bleus. Par Sébastien Drouet

édition du 15 juillet 2002

Les Lettres au petit Franz, de Jean Genet à François Sentein, s’étalent sur plus d’une année (de 1943 à 44) pendant laquelle Genet passe la majeure partie de son temps en prison… lire la suite